Comme à chaque demi-saison, en amoureux des chiffres, je me suis amusé à analyser les statistiques du premier tour en comparant les résultats belges et ceux des six championnats européens les plus relevés. Pour être précis, mon analyse se termine au 20 décembre, même si certains championnats (Pays-Bas et bien entendu Angleterre où la trêve des confiseurs, avec trois journées du 26 au 31 décembre, n'existe pas) n'ont pas fait relâche en cette période de fêtes.
...

Comme à chaque demi-saison, en amoureux des chiffres, je me suis amusé à analyser les statistiques du premier tour en comparant les résultats belges et ceux des six championnats européens les plus relevés. Pour être précis, mon analyse se termine au 20 décembre, même si certains championnats (Pays-Bas et bien entendu Angleterre où la trêve des confiseurs, avec trois journées du 26 au 31 décembre, n'existe pas) n'ont pas fait relâche en cette période de fêtes. Comparativement à la saison 2004-2005, le nombre de buts marqués lors du premier tour est en général en régression. Les Pays-Bas restent le championnat le plus prolifique mais il descend sous la barre des 3 buts inscrits par rencontre (2,92 contre 3,10 l'an dernier). Les Allemands restent stables avec 2,88 tandis que tous les autres pays sont en chute libre. L'Italie descend à 2,65, l'Espagne à 2,44 et l'Angleterre à 2,42. Il est à noter que la France décrochait le pompon l'année dernière avec 2,41 et qu'actuellement, ce triste record est pulvérisé par la Belgique avec 2,12 et par la... France qui descend sous la barre des 2 buts marqués par match (1,97) ! La France est à nouveau la championne des matches nuls avec 56 scores de parité devant l'Espagne et l'Allemagne (48). Au niveau des clubs, c'est encore une fois Chelsea qui remporte le plus de classements. Les Blues ont empoché le plus de points (46 - 2,71 par match), ont gagné le plus de rencontres (15), ont la meilleure défense (7 - 0,14 but par match), le meilleur goal average (+30) et ils ont perdu le moins de matches (1). Dans ce dernier classement, ont également connu une seule défaite : le Bayern, Hambourg, la Juventus, Barcelone, Lens et Lyon qui a failli rester invaincu comme la saison dernière à la même époque (battu 1-3 par Lille lors de l'ultime journée). Lyon n'en reste pas moins l'équipe qui possède la plus grande marge sur ses poursuivants (+ 12 points). Brême possède la meilleure attaque (46 buts - 2,71 par match) alors qu'il n'est que troisième de son championnat. Regardons à présent les records négatifs : le Standard est le leader qui a marqué le moins de buts pour un premier de classement (30) à égalité avec Lyon devancé à la moyenne par match (1,67 pour les Rouches - 1,58 pour les Gones). Barcelone est le leader qui a pris le moins de points (37) mais n'a disputé que 16 rencontres et est donc devancé à la moyenne dans ce classement négatif par... le Standard (38 en 18 matches - 2,11 par match). Lens est l'équipe qui a réalisé le plus de matches nuls (11/19) devant Stuttgart (10/17). Passons maintenant aux résultats les plus désastreux de ce premier tour : RBC (Pays-Bas) est la seule équipe à ne pas avoir gagné de match, celle qui a accroché le moins de points (4) et qui possède la plus mauvaise différence (-31). Mais la formation batave est devancée au classement des attaques les moins prolifiques par le Lierse (8 buts contre 7). Kaiserslautern a la plus mauvaise défense (44 - 2,59 par match) et Sunderland a perdu le plus de rencontres (14 sur 17). Pour terminer sur une note positive, 3 joueurs se partagent le classement des buteurs. Avec 16 buts inscrits, Toni (Fiorentina) et Huntelaar (Heerenveen) devancent Klose (Brême) qui a disputé une journée de championnat en plus. Etienne Delangre