A Rio, en attendant la cérémonie du podium, Greg Van Avermaet a pris conscience de n'avoir que des sandales. Impossible de recevoir sa médaille olympique en pareille tenue. Il a donc enfilé les chaussures du soigneur Hans Van Hout, qui a la même pointure que lui.
...

A Rio, en attendant la cérémonie du podium, Greg Van Avermaet a pris conscience de n'avoir que des sandales. Impossible de recevoir sa médaille olympique en pareille tenue. Il a donc enfilé les chaussures du soigneur Hans Van Hout, qui a la même pointure que lui. Ce n'est pas un hasard si le coureur n'avait pas de chaussures normales : quand il n'est pas à vélo, il marche depuis des années en sandales ou sur ses bas. Van Avermaet souffre en effet depuis toujours d'une malformation du talon - la maladie de Haglund - qui s'enflamme surtout par temps froid. L'opération n'a jamais été une option car elle implique une revalidation de deux à trois mois et comporte des risques de complications au niveau du tendon d'Achille, ce que le coureur BMC n'a jamais voulu risquer. Donc, avant, pour soulager la douleur, il coupait ses chaussures de course à l'arrière en maintenant les bouts avec du tape. C'est à cause de ce problème que Van Avermaet a consulté le fameux docteur-ozone Chris Mertens : il avait des remèdes homéopathiques pour améliorer la circulation sanguine dans le talon. Du coup, le coureur a été soupçonné de dopage puis blanchi, sans que le traitement ne l'aide. La meilleure solution est venue d'outre-mer. Eric Heiden, le médecin de BMC, quintuple champion olympique de patinage en 1980, a contacté l'ancien patineur américain K.C. Boutiette. Il y a quelques années, il a repris Rocket7, dans le Colorado. C'est l'entreprise d'un autre patineur, Brian King, spécialisé dans les chaussures de course sur mesure, surtout destinées aux coureurs ayant des pieds spéciaux. Ces chaussures sont fabriquées à partir d'un moule en plâtre du pied du coureur. On en fait une chaussure en carbone de 450 grammes. Le processus est long, trois semaines, et cher : 1.300 euros la paire. Dans le cas de Greg Van Avermaet, ces chaussures comportent un talon adapté, afin de soulager la partie déformée. Même si cette malformation devra encore être surveillée, surtout en hiver, le Flandrien est ainsi délivré de son problème. Ce n'est pas grâce à ça qu'il a subitement commencé à empiler les victoires mais tous les détails comptent. Van Avermaet a gagné l'étape de Rodez du Tour avec ces chaussures et cette année, entre autres, l'étape du Lioran et la course olympique. A la grande joie de Rocket7, qui a fait faire une nouvelle paire dorée, avec les initiales GVA. Van Avermaet n'est pas le seul coureur belge à porter de telles chaussures adaptées. Un certain Tom Boonen en utilise aussi depuis un certain temps, de même que les coureurs Nikolas Maes et Dries Devenyns. PAR MATTHIAS STOCKMANS