Ronnie O'Sullivan (42 ans) a déjà mis un terme à sa carrière à plusieurs reprises, parfois même au beau milieu de compétitions, voire de championnats, mais son amour du snooker l'a toujours ramené à la table. Il vient de se confier au Sun : " Je veux huit titres mondiaux avant de raccrocher. " Il semble peu probable qu'il puisse faire mieux que Stephen Hendry (...

Ronnie O'Sullivan (42 ans) a déjà mis un terme à sa carrière à plusieurs reprises, parfois même au beau milieu de compétitions, voire de championnats, mais son amour du snooker l'a toujours ramené à la table. Il vient de se confier au Sun : " Je veux huit titres mondiaux avant de raccrocher. " Il semble peu probable qu'il puisse faire mieux que Stephen Hendry (sept) et le duo Steve Davis/ Ray Reardon (six). O'Sullivan a remporté son cinquième et dernier titre en 2013. Ces quatre dernières années, il n'a pas dépassé le stade des quarts de finale. " Je me retrouve. Ce qui veut dire : je joue moins mais je choisis mieux mes tournois afin d'être plus performant. " Le rebelle des Midlands vise d'autres records : Hendry a remporté 36 succès dans les ranking events - les grands tournois - mais Sullivan, qui en est à 33, estime que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il fasse mieux. " Sans le moindre doute. " Il est également certain de franchir le cap des mille centuries -il en est à 950- dans les deux prochaines années. " C'est peut-être pour cela que j'entrerai dans l'histoire comme celui qui a régalé les supporters. Je suis un croisement entre les deux machines - Hendry et Davis - et les préférés du public- Jimmy White et Alex Higgins. Je me sens si bien que je peux encore jouer huit ans au plus haut niveau. Ensuite, j'aurai le temps de profiter de la vie. " Ses deuxième et troisième souhaits ? Visiter l'Afrique de l'Est (" Je veux un jour courir aux côtés des meilleurs athlètes kényans ") et l'Extrême-Orient. " Un de mes amis s'est converti au bouddhisme. En voyant sa sérénité, je me dis parfois que vivre un temps parmi les moines me ferait du bien. " Ça peut paraître étrange dans la bouche d'un homme qui a déjà été en proie à trois démons : la boisson, les drogues et la dépression.