En foot, les soldes, c'est jamais, c'est toujours. C'est jamais sûr, c'est toujours possible. Ça sert à vider les stocks pour les remplir. En théorie ! Parce qu'en pratique, y en a qui remplissent les stocks alors qu'ils sont déjà pleins. Et puis en foot, on achète entre soi. Toujours le même produit. Le client, lui, payera plus tard. Il payera toujours plus, pour voir toujours mieux.
...

En foot, les soldes, c'est jamais, c'est toujours. C'est jamais sûr, c'est toujours possible. Ça sert à vider les stocks pour les remplir. En théorie ! Parce qu'en pratique, y en a qui remplissent les stocks alors qu'ils sont déjà pleins. Et puis en foot, on achète entre soi. Toujours le même produit. Le client, lui, payera plus tard. Il payera toujours plus, pour voir toujours mieux. Et ça arrange tout le monde. Exemple, le Real Madrid se renforce sportivement, le Bayern se renforce financièrement sans trop se déforcer sportivement. Finalement, ces 20 M€ pour ToniKroos semblent tellement peu de choses. Un champion du Monde qui a joué un grand rôle dans la conquête. Il n'a que 24 ans. Pas cher payé. Et tout le monde est content. Car faut pas croire que le Bayern a fait un cadeau à son tombeur en Ligue des Champions. Impossible. Kroos arrivait dans sa dernière année de contrat, PepGuardiola savait mieux que personne qu'avec Mario Götze, un autre champion du monde plus que décisif et Thiago Alcantara, il avait mieux que des suppléants. Non, le Bayern est aussi balèze hors que sur le terrain. Son mercato ? Robert Lewandowski. Venu gratos de Dortmund. Il pousse dehors MarioMandzukic qui rapporte 17M€. Bien vu Lulu. Même de sa cellule, UliHoeness est libre de se réjouir. Comme Luis Suarez de sa prison dorée. Il a pris quatre mois fermes car, lui aussi traité comme un truand parce qu'il a laissé traîner quelques dents. Sa caution à 50 millions, c'est Liverpool qui la touche mais c'est Luis qui assouvit un rêve. Jouer au Barça. Qui sort un beau doigt Blaugrana en " l'honneur " de " Platoche les beaux principes ". Idem pour le Real qui prouve encore, cet été, que le Fair Play financier, il s'en tape " Realement ". Dettes après dettes, il a pris date avec ce 24 mai 2014. La Decima, la 10e. Mais à quel prix. Elle est bien là toute l'hypocrisie. Les instances condamnent pour se donner bonne conscience en essayant, au passage, de faire parler d'autre chose que de leurs magouilles. Pendant ce temps-là, les clubs leur disent clairement : " On est au-dessus de vous. " José Mourinho est, encore plus, au-dessus. De tout et de tous. Discrètement mais sûrement, il fait dans la valeur sûre. Cesc Fabregas, DidierDrogba, faudra pas des mois pour que ça rapporte. Et comme toujours avec José, il se renforce en tentant de déforcer et ridiculiser ses rivaux. Son commentaire sur la venue de LukeShaw à Manchester United ? " Il a 19 ans, n'a jamais joué au haut niveau et il va recevoir 100.000£ par semaine. Si je fais ça à Chelsea, mon vestiaire explose. " Heureusement LouisvanGaal est arrivé. Et a déjà gueulé. Pour autre chose : " Qu'est-ce que c'est cette préparation ? On fait le tour du monde et on nous fait jouer par 40° ". ArsèneWenger enchaîne : " Marre de devoir faire de mes joueurs des représentants de commerce. " Vendre le club à l'étranger c'est bien, gagner des titres, c'est mieux. Eternel problème. Comme celui posé tous les quatre ans après une coupe du Monde. La Fifa oblige que les joueurs qui ont participé à un Mondial aient quatre semaines de repos avant de reprendre la compète. Arsenal avec ses trois champions du monde devra commencer la Premier League sans eux. Au Bayern, ils sont sept sauf qu'au Bayern, c'est la Bundesliga, où ils sont rois. Rien à voir. De plus, sur le banc, y a des mecs taille champion du Monde, taille trois fois plus forts que la concurrence. Allez, on va se quitter avec le fascinant Suarez. Paraît que dans son contrat, y a une clause anti-morsure. S'il récidive encore, ce sera 8 au lieu de 12 millions de salaire. Quatre millions d'€ pour faire passer un homme par la case réflexion. Celle qu'il oublie souvent mais qui nous régale parce que dans le jeu, Suarez est génial parce qu'instinctif. Un vrai prédateur. Lorsqu'il se déplaçait à Old Trafford, il entendait : " Suarez, tes dents sont hors-jeu. " On ne se moque pas du physique mais faut reconnaitre que, parfois, la vérité se trouve au bout d'une bonne vanne. Et pendant qu'on se marre, les soldes continuent. " Le Fair Play financier ? Le Real s'en tape Realement. "