Révélation du deuxième tour la saison passée avec 39 points sur 54, Gand semble sur la même voie. Voici sept clés de leur succès.
...

Révélation du deuxième tour la saison passée avec 39 points sur 54, Gand semble sur la même voie. Voici sept clés de leur succès. Clé 1. Georges Leekens : " J'aime les joueurs intelligents, comme Mbark Boussoufa, Adekanmi Olufade et Alin Stoica. J'ai appris à déléguer. Il faut profiter de la clinique universitaire, des psychologues - à titre individuel, pas en groupe. Il faut de l'engagement, de la motivation mais surtout de l'intelligence, pour bien se placer, trouver des solutions rapides ". Clé 2. " Mon gardien doit avoir une aura, comme FredHerpoel. Sa classe finit toujours pas émerger, même s'il est lent à l'allumage... comme l'équipe. Je prends le temps de la construire, d'autant qu'on ne conserve plus 80 % de son noyau, à l'heure actuelle. Les étrangers ont besoin de plus de temps pour s'adapter ". Clé 3. " Nous avons encaissé trop de buts en jouant à huit devant le ballon contre le Brussels, par exemple. Certains défenseurs veulent gagner tous les duels et délivrer la passe décisive. Ce n'est pas ce que je leur demande : ils doivent prendre la mesure de l'attaquant adverse, récupérer le ballon, le relancer. Les arrières ne sont pas les premiers attaquants ". Clé 4. " Les arrières centraux assurent la stabilité de leur ligne. Dario Smoje progresse parce qu'il est devenu plus sobre. On dit que j'aime aligner trois défenseurs centraux. Cela dépend de la force de mon équipe. En fait, le médian défensif est devenu l'homme le plus important ". Clé 5. " Christophe Grégoire doit faire oublier son échec à Anderlecht. J'exploite ce désir de revanche mais j'essaie de coacher de manière positive, en insistant sur ses qualités. Idem avec Davy De Beule, qui retrouve son meilleur niveau. J'espère que Stoica fera de même ". Clé 6. " Nous avons trouvé notre équilibre mais il faut accroître la concurrence. En principe, personne ne partira. Je joue cartes sur table. Tim Matthijs est chouette mais il voulait brûler les étapes. Parce qu'il a marqué trois buts contre le Brussels, il s'est cru titulaire. Non : il faut travailler et mériter sa place dans le noyau A, même si je ne prête pas attention à l'âge ni au statut des joueurs dans mes sélections. Il faut aussi durcir les entraînements des Espoirs, pour qu'ils digèrent plus aisément leur passage dans le noyau A ". Clé 7. " Nous voulons jouer la Ligue des Champions dans cinq ans. Comme ça, un joueur comme WouterVrancken ne s'en irait plus à Genk ". PETER T'KINT