Anderlecht l'attendait depuis longtemps, il est enfin opérationnel. " Cinq ans pour le concevoir, deux ans pour le construire ", explique Jean- ClaudeCollignon, l'un des concepteurs du projet et le responsable technique de Neerpede. " Le secrétaire général du club PhilippeCollin et moi sommes partis en France, aux Pays-Bas, en Italie, en Angleterre et à l'Académie Robert Louis-Dreyfus du Standard. Nous avons pris le meilleur de chacun des centres que nous avons visités, mais c'est d'Arsenal que nous nous sommes le plus inspirés. Depuis que le nouveau Neerpede a été ouvert, je n'ai encore entendu personne se plaindre. Tout le monde semble satisfait. La salle de power-training est exceptionnelle : elle fait 500m2, avec d'un côté la partie musculation, de l'autre côté la partie cardio, puis le stretching, et au milieu une piste de 47 mètres de long et 2,50 mètres de large. Toutes les équipes, depuis les U15 jusqu'à la Première, l'utilisent. Il y a aussi la piscine, le sauna, le hammam et le bain à bulles. "
...

Anderlecht l'attendait depuis longtemps, il est enfin opérationnel. " Cinq ans pour le concevoir, deux ans pour le construire ", explique Jean- ClaudeCollignon, l'un des concepteurs du projet et le responsable technique de Neerpede. " Le secrétaire général du club PhilippeCollin et moi sommes partis en France, aux Pays-Bas, en Italie, en Angleterre et à l'Académie Robert Louis-Dreyfus du Standard. Nous avons pris le meilleur de chacun des centres que nous avons visités, mais c'est d'Arsenal que nous nous sommes le plus inspirés. Depuis que le nouveau Neerpede a été ouvert, je n'ai encore entendu personne se plaindre. Tout le monde semble satisfait. La salle de power-training est exceptionnelle : elle fait 500m2, avec d'un côté la partie musculation, de l'autre côté la partie cardio, puis le stretching, et au milieu une piste de 47 mètres de long et 2,50 mètres de large. Toutes les équipes, depuis les U15 jusqu'à la Première, l'utilisent. Il y a aussi la piscine, le sauna, le hammam et le bain à bulles. " Au total, en comptant les joueurs, on peut estimer que 60 à 70 personnes sont présentes à Neerpede. Seul le secteur commercial, le ticketing et le restaurant Saint-Guidon sont restés au stade Constant Vanden Stock. Depuis son nouveau bureau, le manager général HermanVanHolsbeeck a vue sur les terrains. Son agenda est toujours chargé. Ce jour-là, c'était : " Une réunion avec la cellule scouting, un entretien avec le manager de LucasBiglia, puis avec celui de Kanu et de Reynaldo, une interview avec un journaliste, un meeting avec Adidas concernant le nouveau contrat, un rendez-vous avec un avocat à propos du dossier d'un joueur, une réunion concernant le nouveau stade et je terminerai par une entrevue avec la famille d'un jeune joueur que nous essayons de convaincre de signer pour Anderlecht. Si tout va bien, je serai chez moi vers 20 heures... " Van Holsbeeck revient de Colombie, où il a finalisé le transfert du jeune Oswal. " C'est réglé. On attend les visas qui permettront à la famille de venir en Belgique. Après, il faudra demander l'obtention d'un permis de travail. " La Colombie, c'est une nouvelle destination pour Anderlecht. " On doit essayer de trouver des territoires encore inexplorés. Le filon argentin commence à se tarir. "Et le nouveau stade à propos ? " La rénovation du stade actuel va commencer en mai. On va placer des sièges VIP dans la tribune A. Ceux-ci seront forcément moins nombreux que les baquets actuels, mais plus chers. Il y aura des salles de réception, la possibilité de manger avant ou après le match. Ces travaux devraient être terminés pour le début de la saison prochaine. Quant à l'agrandissement du stade, on attend le permis de bâtir. Le projet comporte un troisième anneau qui porterait la capacité à 30.000 places. Afin d'accueillir plus de supporters et générer plus de rentrées. Sans incommoder les riverains, bien entendu. Il faut leur faire comprendre que plus de personnes n'engendreront pas nécessairement plus de nuisances. Grâce à un parking sous-terrain et un plan de mobilité. "Jean-Claude Collignon, responsable des infrastructures à Neerpede, était à la tête des services techniques chez Solvay avant de partir à la retraite. C'est un passionné : " J'aurais voulu installer un système de chauffage des terrains par géothermie mais c'était malheureusement hors de prix. Aujourd'hui, les pelouses de Neerpede sont chauffées par de l'eau à 35°C qui circule dans des tuyaux placés à 26 centimètres de profondeur. On a deux chaudières de 120 kilowatts, deux groupes frigo de 60 kilowatts, un groupe de pulsion de 12.000 m3 et un autre groupe de pulsion de 3.000 m3 pour les piscines. A 5°C, les pompes de circulation se mettent automatiquement en route, grâce aux sondes placées à l'intérieur du terrain. A 2°C, le chauffage se met en route. C'est très performant : cet hiver, on a pu s'entraîner par -12°. ArielJacobs a d'ailleurs déclaré que c'est grâce à cette pelouse chauffée qu'on s'était imposé au Standard. Le 14 mai, lorsque le championnat sera terminé, on va refaire les pelouses. Pour chacune d'elles, 60 tonnes de terreau et 260 kilos de graines - que l'on enfouit à 1 cm de profondeur pour que les oiseaux ne puissent pas les manger - seront nécessaires. Savez-vous à quoi servent les lampes qui éclairent les endroits du terrain qui ne reçoivent pas la lumière du soleil ? Eh bien, l'herbe ne pousse qu'à partir de 13°C. " Tout cela a évidemment un prix. " Neerpede a déjà coûté 11,5 millions. Il reste à construire le bâtiment destiné à loger 34 jeunes, avec une partie conciergerie, qui devrait coûter 1,6 million. Le prix de la tribune, qui serait bienvenue pour les matches des Espoirs, est estimé à 500.000 euros ; idem pour le terrain synthétique et beaucoup plus pour la salle couverte. "JeanKindermans, responsable du centre de formation, attend avec impatience les nouveaux terrains. Il avoue que, lorsque toutes les équipes sont présentes, il se sent parfois à l'étroit avec les trois terrains actuels. Si seule l'élite (à partir des U15) est concentrée à Neerpede, il y a aussi l'académie, juste à côté, pour les catégories d'âge plus basses. Les autres catégories, régionales ou provinciales, jouent sur le plateau du Heysel ou ailleurs à Anderlecht. Parmi les projets de Kindermans, il y a les TalentDays, prévus pour les 2 et 3 avril. " On ouvrira les portes de l'académie à n'importe quel jeune entre 8 et 12 ans qui s'estime talentueux et qui se sera inscrit par le biais du site internet. Ces jeunes pourront faire étalage de leurs capacités et les meilleurs d'entre eux seront réinvités pour se mesurer à nos propres joueurs. Avec, au bout du compte, peut-être une affiliation. Le but est évidemment de dénicher, le plus tôt possible, d'autres RomeluLukaku : sans conteste ma plus belle satisfaction à ce jour. " JoséGarcia est le team-manager de l'équipe A. Au fond, cela sert à quoi, un team-manager ? L'intéressé répartit sa fonction sur trois axes. 1° L'administratif. " Je suis le garant des règlements, tant de l'Union belge que de l'UEFA. Je rentre les demandes de licences en début de saison. Je m'occupe aussi de la liste des 25 joueurs UEFA. Je peux vous assurer que, deux jours avant de la rentrer, je dors mal. Une erreur est toujours possible. Ai-je inscrit tous les noms dans la bonne case, selon les bons critères ? Il y a les étrangers, les joueurs belges, ceux formés en Belgique entre 18 et 21 ans... J'assure aussi la comptabilité des cartons jaunes et rouges. C'est une lourde responsabilité. Une défaite 5-0 par forfait, pour avoir aligné un joueur suspendu, et ce serait mon C4 assuré. Idem pour les équipements. Si le Sporting se voyait obligé de jouer avec le deuxième jeu de maillot de l'adversaire parce qu'il n'avait pas emmené les bonnes couleurs, je ferais la couverture de tous les quotidiens. Au niveau belge, l'équipe qui joue à domicile a le choix de la couleur. Au niveau européen aussi, sauf que l'UEFA nous envoie, dix jours avant le match, un mail spécifiant dans quelle couleur on est tenu d'évoluer en déplacement en fonction du first c hoice de l'équipe qui reçoit. Je suis aussi le contact pour les contrôles antidopage. Et donc, des fameux whereabouts pour les joueurs qui habitent en Flandre. Si MatiasSuarez était suspendu deux ans pour avoir échappé à un contrôle, cela me vaudrait sans doute aussi un C4. " 2° L'organisation sportive. " Cela comprend les stages, les matches amicaux, les avions. Pour le stage de cet hiver, on avait pris l'option de Marrakech, mais c'est tombé à l'eau en dernière minute et on s'est rabattu sur Belek, en Turquie. Jacobs me transmet ses souhaits, mais dans l'ensemble, il me fait confiance. C'est un homme de consensus. S'il a battu tous les records en tenant quatre ans à Anderlecht, ce n'est pas par hasard. FrankieVercauteren, que j'ai connu six mois, avait tendance à tout vouloir contrôler. " 3° Le relationnel. " Tant en Première qu'en U21, je sers de lien entre les joueurs, l'entraîneur et la direction. Je suis devenu le confident des joueurs. Ils m'appellent lorsqu'ils ont un problème. Et s'ils font des bêtises, je suis au courant aussi. Je décide alors s'il est opportun ou pas d'en faire part à l'entraîneur. Il est déjà arrivé qu'un joueur ait soulagé sa conscience auprès de moi et, sachant que je n'avais pas révélé sa connerie à l'entraîneur, avait mieux joué le week-end suivant. Je prends le petit déjeuner avec les joueurs chaque matin. Je suis au courant de ce que chacun gagne en salaire et en primes. Davantage que moi ? Heureusement, oui ! Ce serait dramatique si les joueurs gagnaient moins... ( Ilrit) Pour m'être occupé plus particulièrement des Argentins au début, j'ai une relation privilégiée avec eux, mais les autres joueurs l'acceptent. Par exemple ? Récemment, Biglia m'a demandé de lui chercher une école pour sa fille Allegra... et on l'a trouvée. Elle est à l'école maternelle en français. Tout comme Alona, la fille de Mati. " Ce matin est aussi prévu à l'agenda de Garcia une réunion avec les responsables du matériel, dans le but d'assurer la livraison du nouveau stock Adidas dans le courant du mois de juin. " Comme chaque année, un nouveau maillot est prévu pour la saison prochaine. De quelle couleur et avec quel design ? Top secret ! Cette saison, ce sont les joueurs qui m'avaient demandé, majoritairement, de jouer en noir à domicile. Si cela peut leur procurer 10 % de motivation en plus, pourquoi pas ? Les supporters auraient préféré du mauve ? Mais l'équipementier n'a pas proposé de mauve pour cette saison : seulement du blanc et du noir. Je vous fais d'ailleurs remarquer que pour le Real Madrid, c'est pareil : blanc ou noir. Le troisième maillot des Merengues est rouge, cette saison. Là, je ne pense pas qu'Anderlecht aurait accepté... " ( Ilrit) L'organisation des conférences de presse, c'est le rôle de DavidSteegen, le responsable de la communication. " On pense parfois que, lorsqu'il y a 15 jours sans match, comme cela vient d'être le cas, c'est plus calme. Or, c'est exactement l'inverse. Les journaux doivent remplir leurs pages sportives et ont donc besoin d'interviews. Nous recevons entre 10 et 20 demandes par semaine, parfois plus. J'ai travaillé jadis comme porte-parole d'un ministre. Je devais alors faire en sorte qu'il apparaisse le plus souvent possible dans les médias. A Anderlecht, je dois au contraire effectuer un tri dans les demandes. Je sers aussi de rempart. Je ne veux plus que Van Holsbeeck soit dérangé dix fois le lundi matin, par des journalistes qui lui posent les mêmes questions que celles qu'on lui a déjà posées la veille, après le match. Pour les conférences de presse, le choix du joueur désigné se fait en concertation avec l'entraîneur, en tenant compte des demandes des quotidiens. DennisOdoi avant le match à Saint-Trond ? Jacobs peut me dire : - Attention, il risque de ne pas être titulaire... La presse représente 50 à 60 % de mon boulot. Le reste, ce sont les médias propres au club : la page Facebook qui compte près de 170.000 affiliés, le site internet qui accueille entre 40 ou 100.000 visiteurs par jour en fonction de l'actualité, la rédaction des communiqués comme celui qui a annoncé la prolongation du contrat avec Adidas. Parfois, il nous arrive d'organiser des petits concours. Par exemple, pour fêter les 40 ans d'Adidas, on a demandé aux supporters de décrire leur amour pour le Sporting en une phrase. Comme tout, à Neerpede, se passe à huis clos, nous essayons de poster des news et des photos sur le site afin de donner l'impression aux supporters qu'ils peuvent toujours vivre le club de l'intérieur. MilanJovanovic et DieumerciMbokani aiment bien faire une petite sieste l'après-midi. MarcinWasilewski, OlivierDeschacht, SachaKljestan et TomDeSutter jouent à la Playstation, à deux contre deux... Nous gérons toute la stratégie de communication : est-il opportun ou pas de donner des nouvelles de tel ou tel joueur à ce moment précis de la saison ? On ne veut pas mentir, mais on ne veut pas tout dévoiler non plus. Pour tout cela, je peux compter sur la collaboration de mon assistante, TineGeerardyn. " Le kiné JochenDeCoene et le docteur KrisVollon sont incontournables. " On pense souvent que le rôle d'un kiné se limite aux massages. C'est évidemment faux ", précise De Coene. " Il faut préparer les boissons énergisantes et les boissons de récupération, les compléments alimentaires et les vitamines. Kris surveille la composition des menus, effectue des prises de poids, calcule le taux de graisse. " " Nous effectuons aussi un travail préventif ", souligne Vollon. " Particulièrement en cette période. Toutes ces vitamines contribuent à réduire le risque de blessure. Lorsque les play-offs débuteront, il y aura surtout un travail de récupération à effectuer. Au vu du peu de blessés que nous comptons actuellement, je peux me réjouir de la collaboration entre le staff médical et le staff sportif. En fonction de l'état de fatigue des joueurs, nous conseillons de réduire ou d'augmenter l'intensité des entraînements. "Anderlecht compte deux blessés de longue date : RonaldVargas et GuillermoMolins. Où en sont-ils ? " Guillermo, qui a été opéré des ligaments croisés antérieurs le 1er juillet à Anvers par le docteur GeertDeClerck, a déjà rejoué avec les Espoirs et devrait être prêt pour les play-offs ", estime De Coene. " Pour Ronald, c'est plus compliqué. Il a été opéré deux fois au même genou sur une période d'un an et demi. La deuxième fois, c'était il y a quatre mois, également par le Dr. Declercq. Le Vénézuélien effectue sa rééducation en partie chez LievenMaesschalk et en partie chez nous. Nous nous sommes fixé la date du 1er juillet pour son retour. " Pas de play-offs, donc ? " En principe non. Ce serait préférable pour lui de faire l'impasse. Inutile de vouloir brûler les étapes. S'il est prêt pour entamer la préparation à la prochaine saison, ce sera bien. " Le centre de Neerpede a changé les conditions de travail du staff médical. " Par rapport à avant, c'est le jour et la nuit ", se réjouit Vollon. " Nous disposons de toutes les facilités sur place, nous ne devons plus nous déplacer pour travailler en piscine, par exemple. Et puis, toutes les sections sont regroupées, ce qui facilite la communication. "PAR DANIEL DEVOS - PHOTOS: IMAGEGLOBE/ KETELS" Jacobs a déclaré que c'est grâce à cette pelouse chauffée qu'on s'était imposé au Standard. "Jean-Claude Collignon, responsable des infrastructures " Les joueurs me confient leurs petits secrets. Je sais aussi tout ce qu'ils gagnent. " (José Garcia) " Nous disposons de toutes les facilités sur place, nous ne devons plus nous déplacer pour travailler en piscine, par exemple. "Dr. Kris Vollon