Généralement, on ne prend pas de décision privée afin d'atteindre un but professionnel. Toujours est-il que l'on peut affirmer que la séparation entre KimClijsters et Lleyton Hewitt dépassera justement la sphère familiale et risque d'avoir des implications sur la carrière des deux tourtereaux et, certainement, sur les résultats qu'ils forgeront dans les mois à venir.

Nos lecteurs australiens nous excuseront certainement de ne pas nous étendre ici sur le cas de leur champion mais bien uniquement sur celui de la Limbourgeoise qui, comme on le sait, a pris l'initiative, pour des raisons inconnues, de rompre avec son fiancé.

Blessée depuis le mois d'avril, Clijsters devrait reprendre le flambeau en janvier prochain en... Australie. Il va sans dire que le hasard fait assez mal les choses. On peut en effet se demander comment réagira le public australien lorsqu' Aussie Kim (son surnom là-bas) apparaîtra sur un court. On sait certes que notre compatriote était très populaire de l'autre côté de la planète, mais comme sa rupture a été assez mal comprise là-bas, il se peut que le public se montre très versatile et manque un peu de fair-play. D'autre part, même si les spectateurs se révélaient sympas, on peut s'interroger sur l'état d'esprit dans lequel se trouvera Kim lorsqu'elle croisera Lleyton û et ses parents omniprésents û dans les couloirs et vestiaires des différents clubs. On nous rétorquera que le couple Hewitt-Clijsters n'est pas le premier à éclater. Certes, mais on connaît aussi la difficulté qui peut apparaître lorsque l'on doit travailler dans le même environnement que son ex.

Un autre problème va également surgir en janvier prochain. Ce sont les... journalistes qui, à chaque conférence de presse, ne manqueront pas de poser des questions extra tennistiques à la joueuse. Laquelle pourrait bien perdre pas mal d'énergie à chercher des réponses suffisamment diplomatiques pour ne pas heurter nos confrères australiens.

Déjà en péril en raison de sa blessure récurrente au poignet, la carrière de l'ex-numéro 1 mondiale devrait donc connaître encore quelques grosses difficultés au début de l'année prochaine. Puisse-t-elle les éviter avec sa bonhomie habituelle.

par Laurent Gérard et Bernard Ashed

Généralement, on ne prend pas de décision privée afin d'atteindre un but professionnel. Toujours est-il que l'on peut affirmer que la séparation entre KimClijsters et Lleyton Hewitt dépassera justement la sphère familiale et risque d'avoir des implications sur la carrière des deux tourtereaux et, certainement, sur les résultats qu'ils forgeront dans les mois à venir. Nos lecteurs australiens nous excuseront certainement de ne pas nous étendre ici sur le cas de leur champion mais bien uniquement sur celui de la Limbourgeoise qui, comme on le sait, a pris l'initiative, pour des raisons inconnues, de rompre avec son fiancé. Blessée depuis le mois d'avril, Clijsters devrait reprendre le flambeau en janvier prochain en... Australie. Il va sans dire que le hasard fait assez mal les choses. On peut en effet se demander comment réagira le public australien lorsqu' Aussie Kim (son surnom là-bas) apparaîtra sur un court. On sait certes que notre compatriote était très populaire de l'autre côté de la planète, mais comme sa rupture a été assez mal comprise là-bas, il se peut que le public se montre très versatile et manque un peu de fair-play. D'autre part, même si les spectateurs se révélaient sympas, on peut s'interroger sur l'état d'esprit dans lequel se trouvera Kim lorsqu'elle croisera Lleyton û et ses parents omniprésents û dans les couloirs et vestiaires des différents clubs. On nous rétorquera que le couple Hewitt-Clijsters n'est pas le premier à éclater. Certes, mais on connaît aussi la difficulté qui peut apparaître lorsque l'on doit travailler dans le même environnement que son ex. Un autre problème va également surgir en janvier prochain. Ce sont les... journalistes qui, à chaque conférence de presse, ne manqueront pas de poser des questions extra tennistiques à la joueuse. Laquelle pourrait bien perdre pas mal d'énergie à chercher des réponses suffisamment diplomatiques pour ne pas heurter nos confrères australiens. Déjà en péril en raison de sa blessure récurrente au poignet, la carrière de l'ex-numéro 1 mondiale devrait donc connaître encore quelques grosses difficultés au début de l'année prochaine. Puisse-t-elle les éviter avec sa bonhomie habituelle.par Laurent Gérard et Bernard Ashed