1 IVAN LEKO

IVAN LE TERRIBLE
...

IVAN LE TERRIBLE La direction brugeoise a surpris pas mal de monde en jetant son dévolu sur lui pour succéder à Michel Preud'homme. Ses premiers pas, avec une élimination européenne face à l'AEK Athènes, ont même fait redouter le pire. Et puis, comme par magie, tout s'est mis en place avec une équipe qui caracole seule en tête depuis le début du championnat et qui file tout droit vers son 15e titre. FORT DE KAVEH Mehdi Bayat, l'administrateur-délégué des Zèbres a eu, une nouvelle fois, le nez creux en allant chercher en Iran cet attaquant qui n'avait jamais fait fureur que dans son pays. Attiré pour une croûte de pain, celui qui s'est érigé entre-temps en l'une des plus fines gâchettes du royaume, a vu sa tête mise à prix pour 10 millions d'euros au bas mot. Et, à 25 ans, le meilleur est encore à venir ! LE TOUT PUISSANT S'il est vrai qu'Anderlecht avait droit de regard, en priorité, sur tous les joueurs en partance du Tout-Puissant Mazembé, on comprend mal qu'un défenseur de sa trempe n'ait pas abouti au Parc Astrid mais à la rue de la Centrale. Lors du récent topper à Sclessin (3-3), certains, dans les hautes sphères mauves, se seront à coup sûr mordus les doigts en voyant le solide arrière rouche planter deux buts à Matz Sels. Dont un sur un retourné acrobatique. Pas mal pour quelqu'un qui n'a, soi-disant, pas de technique. D'UNE PIERRE DEUX COUPS D'aucuns avaient leurs doutes en apprenant que l'ancien adjoint de Michel Preud'homme au Club Bruges avait décidé de voler de ses propres ailes à Waasland Beveren cette saison. Fâcheuse erreur. Car l'ancien international a à ce point séduit, avec un football résolument tourné vers l'offensive, que le Racing Genk a fait de lui sa priorité absolue pour succéder à Albert Stuivenberg. Du coup, les Limbourgeois ont repris de la hauteur. L'AJAX LAVE PLUS BLANC En voilà encore un dont Anderlecht se mord les doigts ! Testé par la maison mauve, le Burkinabé n'y a finalement pas été retenu. Ironie du sort : le club bruxellois a rappelé naguère Silvère Ganvoula, prêté au YRFC Malines, car il y vivait dans l'ombre d'un certain ...Hassane Bandé. Trop tard pour le récupérer : l'Ajax a d'ores et déjà délié généreusement les cordons de la bourse pour obtenir le concours du buteur cette année. L'ETOILE DU NORD Il avait 18 ans à peine quand, lors du mercato 2017, le Racing Genk l'a transféré de Valerengen, le club norvégien où il était déjà actif en Première. A la six-quatre-deux, l'élégant médian a fait son trou chez les miniers, devenant la pierre angulaire de l'entrejeu. Il a suffi qu'il abandonne ses partenaires suite à une blessure tenace, aux ischio-jambiers, en octobre dernier, pour que le club pique soudain du nez. Vivement son retour. Mais quand ? C'EST LE PEROU ! Réserviste plus souvent qu'à son tour, par le passé, chez les Zèbres, le Péruvien a pris une dimension supplémentaire durant la campagne actuelle. Au point de n'être devancé que par le seul Ruud Vormer, Soulier d'Or en puissance, dans le classement de nos moyennes. Avec une dizaine d'actions décisives cette saison, buts et assists confondus, il se consolera aisément avec le titre de Zèbre d'Or. RYOTA GUN Récemment sifflé par le public anderlechtois sous prétexte qu'il avait eu l'outrecuidance d'y prendre un point avec Waasland Beveren, Ryota Morioka peut s'attendre à un sérieux retour de manivelle. Car le premier Japonais de l'histoire d'Anderlecht a, à n'en point douter, le style maison. Successeur tout désigné de Sofiane Hanni, reste à voir quand même s'il sera aussi déterminant que l'Algérien. Car le Freethiel, c'est pas le Parc Astrid. TOUT FEU TOUT FLAMMES A l'image des Diables, nos Diablesses auront fait fort dans leur groupe de qualification pour le Mondial, prévu l'année prochaine en France du 7 juin au 7 juillet. Avec 9 points sur 9 et une première place partagée avec l'Italie, elles rencontreront cet adversaire en avril prochain dans un match évidemment crucial pour conserver la pole. Or, seuls les premiers classés de chaque poule seront automatiquement placés pour la Coupe du Monde. OMAR M'A TUER Les pontes mouscronnois ont eu le nez creux en promettant du temps de jeu à ce jeune Mexicain de 22 ans, recruté il y a trois ans par le FC Porto. Tout au long du premier tiers de la phase classique, le médian a régalé par sa vista et son élégance, balle au pied. Au point de figurer dans le top 10 de nos moyennes et de susciter inévitablement des convoitises. Il serait étonnant, en tout cas, de le voir s'inscrire dans la durée au Canonnier.