1 ROMELU LUKAKU

He comes from Stamford Bridge ; he's better than a fridge
...

He comes from Stamford Bridge ; he's better than a fridge Qui a dit qu'il était le bide des transferts parmi les moins de 20 ans ? OK à Chelsea, Romse refroidissait sur le banc. Mais à West Bromwich Albion, il a repris du poil de la bête. Et n'a plus le Blues comme à Londres.L'art roumain Avec lui, les Rouches niquent à nouveau leurs adversaires. Quoi de plus normal, d'ailleurs, rien qu'à la lecture de son nom. Le boulanger de formation, âgé de 51 ans aujourd'hui, mettait déjà des pains autrefois, comme joueur. Coach, le voilà qui tire les ficelles.Casse départ Après son crash post-Carré, Gand a vomi son médian de 27 ans. Lepoint perdu s'est toutefois mué en Lepoint gagnant à Waasland-Beveren. Au point de retourner plus tôt que prévu chez les Buffalos. Lepoint barre.Zulte Waregem Koerse Les Buffles gantois, c'était pas vraiment son truc. Les Diables non plus, ni comme adjoint, ni comme directeur technique. Mais plantez Dury (55 ans) au Gaverbeek et une chevauchée fantastique prend forme. Deuxième au poteau, derrière Anderlecht mais au nez et à la barbe de tous les autres cracks, qui dit mieux ?N'oubliez pas le portier Désigné à la vindicte publique au terme d'un 4-4 contre l'Autriche, le gardien international (27 ans) s'est quelque peu rangé. Au propre comme au figuré. Ronny Van Geneugden, qui l'a connu à Genk, l'a tiré du ruisseau en le titularisant entre les perches à l'OHL. Bien vu, car notre homme s'est refait une santé sportive et morale chez les Louvanistes. Même si l'équipe nationale paraît un rêve inaccessible vu les prestations étincelantes de Simon Mignolet et Thibaut Courtois.Encore plus fou Il avait déjà fait fort lors de son premier passage au Gaverbeek, de 2008 à '10, en se révélant le réalisateur des hautes oeuvres : 8 buts en 58 matches. Pas mal pour un milieu offensif (28 ans). A présent, niveau stats, c'est encore plus fou : 11 buts marqués et 7 assists rien que pour cette saison. Au Standard, où on l'a éconduit, il y a de quoi être Rouche de honte.Le Boeck-émissaire Il était le coming man dans la corpo des entraîneurs à ses débuts au Cercle avant de se crasher au Beerschot et à Venlo, accusé de tous les maux et accablé de tous les péchés. A Waasland-Beveren, au même titre que ses ouailles, il a à présent repris de la hauteur. A 42 ans, Boeckie peut à nouveau voir venir.Beppe flingueur Aïe, aïe, aïe, aïe, Bep-pe Ros-si-ni... c'étaitlerefrain repris en choeur par les fans des Sang et Or à l'époque où l'Italo-Belge emmenait la ligne d'attaque malinoise. Après coup, le solide avant (26 ans) a moins eu l'occasion de pavoiser à Zulte Waregem et Saint-Trond. Jusqu'à son passage à Charleroi, l'été passé, où il a retrouvé son punch. Même s'il doit composer aujourd'hui avec un sérieux rival en la personne de David Pollet. Pour Ibou, la vie est à nouveau chouette Chez les Dragons montois, le Gambien (26 ans) était la roue de secours, aux avant-postes, derrière Jérémy Perbet, Mustapha Jarju et Aloys Nong. A Oud-Heverlee-Louvain, en revanche, il est le premier de ses pairs et occupe le top du ranking des buteurs aux côtés de fines gâchettes comme Carlos Bacca, Dieumerci Mbokani, Jelle Vossen et... Perbet. Belle revanche ! Cheik-in Reculer pour mieux sauter : l'adage est d'application au Sénégalais (23 ans), dont la cote a explosé après son passage du milieu du terrain en défense centrale à Anderlecht. Ce stopper-là, on ne peut plus le stopper. Une permutation en or ! Le trésorier du RSCA peut déjà se frotter les mains. Car l'appel de la Premier League ne saurait attendre.C'qui faut Autant il en imposait comme joueur, autant il fait l'unanimité, aujourd'hui, comme coach, à 46 ans. Même Marc Degryse, pourtant critique sévère, se dit impressionné. Et notre consultantsait de quoi il retourne. Normal, son beauf, Dennis Van Wijk, est passé par l'Albert aussi.Le diable au corps Tel un phénix, il parvient décidément toujours à renaître de ses cendres. On le croyait définitivement enterré après les épisodes fédéral et brugeois et le voilà, à 63 ans, qui rebondit comme consultant à Telenet. Avec 90 % de chances de rester.PAR BRUNO GOVERS