1 LASZLO BÖLÖNI

SAUCE BÖLÖ
...

SAUCE BÖLÖ Depuis son départ du Standard, il n'avait plus vraiment réussi grand-chose. Ses méthodes d'un autre âge semblaient avoir atteint leur date de péremption. Du coup, son retour à l'Antwerp, à la tête d'un noyau plutôt avare en diamants bruts, sentait un peu le cramé. Mais c'était mal connaître le Roumain, qui a transformé le Bosuil en un champ de bataille où son commando distribue les taquets et enchaîne les exploits, au point de se faire une place au chaud dans le top 6. AIDE DE (NOU) CAMP Dans le vestiaire du Camp Nou, sa place attitrée était sans doute devenue la civière. Entre blessures et prêt raté à la Roma, Verminator était même mis ouvertement en doute dans la course au Mondial, que certains le voyaient regarder dans son canapé. En quelques semaines, le gaucher a remis tout le monde d'accord, grâce à la blessure d'Umtiti et au déclin de Mascherano. Et si derrière, les Diables avaient trouvé un autre patron que Kompany ? BLEU ROI Longtemps resté dans l'ombre de Bjorn Engels, Brandon semblait parti pour une carrière passée à regarder vers le bas l'hiver dernier, quand Bruges l'a prêté à Saint-Trond. Auteur d'un deuxième tour canon chez les Canaris, il est revenu au Jan Breydel où a débarqué son coach Ivan Leko, et s'est rapidement installé dans le fauteuil de boss de la défense à trois des Gazelles. Son entraîneur a dit qu'il était le meilleur défenseur du championnat, et il a plutôt raison. DANS LES GÈNES Le Calcio est un championnat à part. Il demande toujours une année d'adaptation à ses nouveaux arrivants. Bien plus impatiente, la Belgique avait rangé son ancien Soulier d'or au rayon " surcotés " en le voyant galérer pour se faire une place à la Sampdoria. Quelques mois plus tard, Dennis s'est offert une place dans le onze des Blucerchiati, tout en tapant dans l'oeil de Roberto Martinez et de la Juventus. Peut-être pas si surcoté que ça, finalement. REAL-ISME Noyé dans le bourbier de Sunderland, incapable de charmer José Mourinho à Old Trafford, Adnan était sur le point de passer de la catégorie de wonder boy à celle d' has been. Et puis, il y a eu la Real Sociedad, la découverte d'une Liga qui convient parfaitement à son football, et des apparitions de plus en plus fréquentes dans les matches à enjeu de son nouveau club. Même Roberto Martinez, en quête d'offensifs gauchers, a voulu le voir à l'oeuvre. En route pour un deuxième Mondial surprise ? TURKISH DELIGHT Son premier retour en Belgique, à Bruges, avait tourné au fiasco complet. Pourquoi donc l'Antwerp allait-il rechercher un gardien incapable de répondre aux attentes depuis presque dix ans ? La réponse, Sinan l'a donnée sur le terrain, gagnant des points avec panache pour le Great Old et faisant son retour parmi les meilleurs gardiens de la compétition. Pour que l'histoire soit ironique, il fallait que Bruges s'en mêle. Les Blauw en Zwart ont déjà consommé quatre gardiens cette saison. TOUJOURS PRÊT Arrivé à Anderlecht et présenté comme un attaquant qui ne marquait jamais, le Suédois a fait honneur à sa réputation au Parc Astrid. La levée de son option d'achat par le Sporting a entraîné une vague d'incompréhension, qui a déferlé sur Herman Van Holsbeeck. Le manager des Mauves a dit qu'on comprendrait plus tard. Prêté au Freethiel, Thelin trône tranquillement en tête du classement des buteurs de la Pro League. Ok Herman, on a compris. CHEVALIER ARDENT C'est un peu comme si la Pro League était faite pour lui. Sur une pelouse courtraisienne qui fait faire des cauchemars à la plupart des joueurs du championnat, Teddy est à la maison. Il fait souffrir les défenses, plante des buts tantôt opportunistes, tantôt magnifiques, et règne sur un vestiaire qui a compris que son Chevalier était un atout incontournable sur la route du maintien. Son association avec Perbet fait des ravages, et Teddy marque même plus souvent que Perbut. T'AURAS DU LOLO Incapable de digérer son Porto, après des années gantoises couronnées de succès, le Tournaisien a longtemps été cité à Anderlecht, avant de finalement exaucer ses rêves de Premier League en s'installant à Huddersfield. D'abord abonné au banc de touche, Lolo a profité de la blessure de Steve Mounié pour s'installer dans l'équipe, et a ajouté quelques lignes à son conte de fées avec un but contre Man U, et un autre collé à Thibaut Courtois. Dream bigger. DOCTEUR MIRACLE Avec son éternelle veste de chasseur et des yeux dessinés pour la déprime, Glen De Boeck semble au bout du rouleau. Chaque licenciement ressemble à une disparition définitive, mais l'ancien défenseur n'a pas son pareil pour réapparaître, et ramener des résultats immédiats. Courtrai était au bord de la zone rouge, et il a relevé une équipe incapable de s'adapter aux préceptes d'Anastasiou pour l'emmener en demi-finale de Coupe et au bord du top 6. Tout ça sans le sourire, évidemment.