Michel Louwagie (53 ans) joua quatre ans au foot dans les équipes d'âge du Cercle. Il était un grand fan du cercle : enfant et adolescent, il n'avait d'yeux que pour l'attaquant FernandoGoyvaerts, qui était revenu de Barcelone. Il nageait aussi : au BZK ( BrugseZwemKlub). Pendant quatre ans, il pratiqua les deux sports, mais dut faire un choix car dans les catégories d'âge, il figurait parmi les trois meilleurs nageurs belges.
...

Michel Louwagie (53 ans) joua quatre ans au foot dans les équipes d'âge du Cercle. Il était un grand fan du cercle : enfant et adolescent, il n'avait d'yeux que pour l'attaquant FernandoGoyvaerts, qui était revenu de Barcelone. Il nageait aussi : au BZK ( BrugseZwemKlub). Pendant quatre ans, il pratiqua les deux sports, mais dut faire un choix car dans les catégories d'âge, il figurait parmi les trois meilleurs nageurs belges. En natation, Louwagie a quasiment exercé toutes les fonctions. Cela commence en 1978 lorsque, tout juste diplômé, un professeur de l'univ' de Gand lui demande de devenir assistant en natation. Il occupa ce poste jusqu'en 1989, écrivant même un livre sur le sujet. Louwagie a quitté le milieu de la natation en février 1990, lorsqu'il est devenu manager de La Gantoise, mais cette retraite n'était que temporaire : en février 1998, il a été sollicité par sa bonne relation, YvesVanderAuwera (président du Cercle de Natation Bruxelles Atalante), pour devenir le président de la fédération belge de natation, chapeautant les deux ailes linguistiques. Il est donc régulièrement en contact avec les meilleurs nageurs belges, comme YorisGrandjean. Louwagie a aussi été entraîneur : de 1978 à 1986 à Gand et de 1986 à 1990 au CNBA. Le nageur le plus connu qu'il a entraîné (entre 1984 et 1986, alors qu'il était encore adolescent) est le triathlète LucVanLierde, vainqueur à deux reprises de l'Iron Man d'Hawaii. On peut aussi citer les frères Victor et StefaanMaene. ThierryFlament, un Bruxellois que Louwagie a côtoyé au CNBA, était grossiste en maillots de bain au sein de la société Central Sport pour laquelle Louwagie officiait comme public-relations. Flament est aussi le beau-fils de JeanVanMilders, le président de La Gantoise à l'époque, qui cherchait un manager. Pas nécessairement un ancien footballeur de haut niveau, mais capable de gérer le commercial, l'administratif, la logistique, etc. C'est via cette connexion que Louwagie a été engagé chez les Buffalos en février 1990. Van Milders, de 30 ans plus âgé, a joué un rôle presque paternaliste dans sa carrière. Louwagie doit aussi beaucoup à FransVereecke (à l'époque CEO de la banque VDK, toujours sponsor du club actuellement) qui l'a formé à ses nouvelles fonctions. L'entraîneur de l'époque était RenéVandereycken, qu'il connaît bien, mais parmi les entraîneurs qu'il a côtoyés, c'est avec le Français PatrickRemy que Louwagie a gardé les contacts les plus fréquents. Louwagie s'intéresse beaucoup à la politique. Unitariste convaincu, il est irrité par toutes les velléités séparatistes des partis flamands. Parmi les politiciens que l'on croise le plus souvent dans les travées du stade Otten, il y a TonyVanParijs, l'ancien ministre de la Justice, et GuyVerhofstadt, l'ancien Premier ministre. Louwagie entretient aussi de bonnes relations avec DanielTermont, l'actuel bourgmestre de Gand, et l'échevin des Sports, GustavePeeters. En tant que président de la fédération belge de natation (et, depuis cette année, administrateur du COIB), Louwagie a forcément accompagné les délégations dans des grandes compétitions internationales : il y a côtoyé des nageurs de renommée mondiale, comme - de près -, le Néerlandais PietervandenHoogenband, multiple médaillé d'or. Il est aussi amené à fréquenter de hauts dirigeants du monde sportif belge et international, comme Pierre- OlivierBeckers (président du COIB), JacquesRogge (président du CIO) ou l'Uruguayen JulioMaglione (président de la FINA, fédération internationale de natation amateur). Il a d'autant plus d'attaches avec Rogge que celui-ci est Gantois. A 18 ans, Louwagie entama une licence en éducation physique à l'université de Gand. Parmi ses copains d'univ' figuraient beaucoup de supporters du Club et il les a suivis, y compris dans des déplacements européens, reniant ainsi sa fidélité aux couleurs vert et noir. Plusieurs d'entre eux restent de bons contacts, mais le meilleur ami d'enfance de Louwagie est KarelCool, qu'il a côtoyé en humanités et qui est devenu professeur d'économie : il enseigne six mois par an aux Etats-Unis et les six autres mois en France. Ils se voient dès qu'ils peuvent. L'une des fonctions d'un manager de club est forcément d'attirer des joueurs. Pour ce faire, il est important d'avoir de bons contacts avec des agents de joueurs. Ses relations privilégiées sont RenéVeyt, WouterMortelmans, MilanBroceta, RogerHenrotay, YvesBaré, GuyBonny, PaulCourant et quelques autres encore. Pour entretenir les relations, un bon petit dîner est souvent utile. Les restaurants, c'est l'un des hobbies du manager gantois. Il aime varier les plaisirs, il dîne autant à à Bruxelles, à Bruges ou même aux Pays-Bas, qu'à Gand. Parmi ses restaurants préférés, on trouve La Bella Italia et Il Mondo di Miccoli à Aalter, Le Zinc de la Mer à Charleroi et Da Lino à Zaventem. Il s'est aussi déjà rendu au Comme chez soi à Bruxelles, mais n'est pas un client assidu.par daniel devos