Michel D'Hooghe, né à Bruges le 8 décembre 1945, est médecin-spécialiste en réhabilitation et médecine physique. Dans le milieu du football, on le connaît surtout comme ancien président de l'Union belge (fonction qu'il exerça de 1987 à 2001). Il fut aussi chef du service médical du Club Bruges (de 1972 à 1987), président de la Ligue pro (de 1981 à 1987), président du Club Bruges (de 2001 à 2007) et est toujours, depuis 22 ans, président de la Commission médicale de la FIFA et membre du Comité exécutif de la FIFA.
...

Michel D'Hooghe, né à Bruges le 8 décembre 1945, est médecin-spécialiste en réhabilitation et médecine physique. Dans le milieu du football, on le connaît surtout comme ancien président de l'Union belge (fonction qu'il exerça de 1987 à 2001). Il fut aussi chef du service médical du Club Bruges (de 1972 à 1987), président de la Ligue pro (de 1981 à 1987), président du Club Bruges (de 2001 à 2007) et est toujours, depuis 22 ans, président de la Commission médicale de la FIFA et membre du Comité exécutif de la FIFA. Il y a 15 jours, l'épouse de D'Hooghe a fêté son anniversaire. Le premier coup de fil qu'elle a reçu émana de MichelPlatini, l'actuel président de l'UEFA. D'Hooghe est aussi en très bonnes relations avec Sepp Blatter, le président de la FIFA. Parmi les personnalités qui l'ont marqué, il y a JoaoHavelange, ancien président de la FIFA qui a des racines belges. Lorsqu'il vient en Belgique voir sa famille, il ne rate jamais l'occasion de venir le saluer. Coïncidence : leurs épouses respectives portent le même prénom, et lorsqu'elles s'écrivent, c'est : " De la part d' AnaMaria à Anne- Marie ". D'Hooghe voue une grande admiration à FranzBeckenbauer, qui est aujourd'hui son collègue au Comité exécutif de la FIFA. En tant que président de la Commission médicale de la FIFA, c'est lui qui a révélé le contrôle positif de DiegoMaradona durant la Coupe du Monde 1994. L'actuel sélectionneur de l'équipe d'Argentine n'est... pas un ami et il ne recherchera pas sa compagnie, en juin, en Afrique du Sud. L'ancien Premier ministre Jean- LucDehaene est un ami personnel de longue date. Des relations forcément facilitées par les sympathies mutuelles des deux hommes pour les BlauwenZwart, mais la médecine les réunit également : si Dehaene est né à Montpellier, c'est parce que son père y était assistant en neuropsychiatrie avant de déménager à Bruges dans l'hôpital où D'Hooghe était chef de service. D'Hooghe connaît aussi assez bien notre souverain AlbertII : son épouse et lui ont eu l'occasion de déjeuner avec le couple royal. Après l'EURO 2000, Albert II lui a décerné le titre de baron. AlainCourtois a été le secrétaire de D'Hooghe pendant neuf ans à la fédération avant de passer directeur de l'EURO 2000. Les deux hommes s'apprécient. ConstantVandenStock fut le premier vice-président de D'Hooghe, lorsqu'il est devenu jeune président de la fédération à 41 ans. Il l'a guidé dans ses premiers pas, et par respect, conserve une amitié avec son fils, RogerVandenStockParmi les anciens joueurs de Bruges, RaoulLambert est un ami éternel. Il était à la fois son médecin traitant et son médecin au Club, et comme il était souvent blessé, ils se voyaient souvent. D'Hooghe a créé la VieilleGarde, une association d'anciens joueurs dirigée aujourd'hui par StefanVereycken, et où il revoit encore avec plaisir des joueurs comme RuudGeels, ErwinVandendaele et HenkHouwaart. Il avait une grande admiration pour les entraîneurs ErnstHappel et GuyThys, tous deux hélas décédés D'Hooghe a eu l'immense honneur de dîner avec Nelson Mandela. C'est son plus grand souvenir au niveau des relations humaines. Il espère le retrouver lors de la Coupe du Monde, pour autant que sa santé le lui permette. Il a aussi pu discuter en toute simplicité avec JacquesChirac lors de la finale de la Coupe du Monde 1998, et a ensuite vu l'homme se transformer lorsqu'il a dû s'adresser aux médias et aux autorités officielles. Il a également eu l'honneur de côtoyer HenryKissinger, grand amateur de football et présent à toutes les Coupes du Monde. Assis juste derrière lui lors de World Cup 1994, il l'a même vu... perdre son pantalon dans la tribune d'honneur, durant la cérémonie d'ouverture, à Chicago, précédant le match Allemagne-Bolivie... ceci pour l'anecdote. Lorsqu'il le voit, Kissinger n'a qu'un mot à la bouche : " Bastogne ". Parmi les autres leaders mondiaux qu'il a rencontrés, il y a BillClinton, durant la Coupe du Monde 2006. En dehors du football, l'autre grande passion de D'Hooghe est la musique. Dans sa jeunesse, il a été champion des Flandres d'accordéon. Lorsqu'il était étudiant, il a joué du piano dans les restaurants pour arrondir ses fins de mois. Il en joue encore régulièrement, pour le plaisir : les valses de Chopin et les sonates de Beethoven, notamment. Il voit souvent PlacidoDomingo, grand amateur de football lui aussi, dans les compétitions internationales. Quand ils sont assis côte à côte dans une tribune, ils ont deux heures pour parler football... et musique. Sa grande idole était CharlesAznavour. Il connaît son répertoire par c£ur et, chaque année, se rendait au Palais des Congrès de Paris avec son épouse pour l'applaudir. Grâce à ses relations dans le monde du football, il a eu l'occasion d'être en contact avec le chanteur dans un cadre personnel et privé. Davantage que le cinéma, c'est la lecture qui occupe une grande partie des loisirs de D'Hooghe. Il a des goûts très éclectiques et n'a pas vraiment d'auteur préféré. Les plaisirs de la table font aussi partie de ses hobbies. Il ne recherche pas nécessairement les grands restaurants étoilés : les bons petits restaurants qui offrent des plats simples recueillent aussi ses faveurs. L'un de ses préférés est Le Siphon, à Damme, dont les propriétaires sont devenus des amis. Tout est parti de la CasaHogar, un projet en faveur des enfants défavorisés de Toluca que l'Union belge a lancé lors de la Coupe du Monde 1986. D'Hooghe est aujourd'hui le président de l'asbl Casa Hogar, et via l'ambassade du Mexique à Bruxelles, il a été nommé Consul du Mexique en Belgique. par daniel devos - photos: reporters