Mbaye Leye est un attaquant sénégalais qui évolue à Gand depuis le mercato hivernal. Auparavant, il était resté un an et demi à Zulte Waregem, qui était allé le dénicher à Amiens. Il avait débarqué à 18 ans en France où il passa successivement à Lorient et Amiens. L'avant a également débuté l'université à Rennes.
...

Mbaye Leye est un attaquant sénégalais qui évolue à Gand depuis le mercato hivernal. Auparavant, il était resté un an et demi à Zulte Waregem, qui était allé le dénicher à Amiens. Il avait débarqué à 18 ans en France où il passa successivement à Lorient et Amiens. L'avant a également débuté l'université à Rennes. Ses passages en France ont laissé des traces. Il reste en contact avec quelques anciens coéquipiers de Cesson-Sévigné, son premier club. Le Guinéen Mamadou Diallo fut le témoin de son mariage et le Camerounais Antoine Ondio est venu le voir jouer en Belgique récemment. De son séjour à Rennes, il garde des contacts avec le directeur du centre de formation, Hervé Guégan. Par contre, il a perdu le numéro de téléphone d' André-Pierre Gignac avec lequel il a joué en Réserves durant deux ans. " Il a très mal tourné par rapport à moi ", s'esclaffe-t-il lorsqu'on évoque cette ancienne amitié. C'est également en Bretagne, à Rennes, qu'il avait débuté l'université (après le lycée et un bac littéraire). D'Amiens, troisième étape française, il continue à appeler Benjamin Nicaise, aujourd'hui au Standard. Mais il garde également des contacts fréquents avec l'international congolais, Joël Samy, aujourd'hui à Nancy, et l'international angolais Titi Buengo, attaquant de Châteauroux. Depuis qu'il est en Belgique, Mbaye Leye n'hésite pas à parler de la situation politique de son pays, regrettant la mainmise d' Abdoulaye Wade et préférant la politique de son prédécesseur Abdou Diouf. Pourtant, il a désormais un frère, Mbaye Fall Leye qui a intégré le gouvernement (qui regroupe le Parti du président, le Parti démocratique social et le Parti social). Auparavant, son frère était un syndicaliste dans le milieu de l'enseignement (au sein de la CUSEM). Mbaye ne recherche pas uniquement des contacts au sein de la communauté africaine. Au contraire, il est très ouvert et aime discuter avec une personne, quelle que soit sa culture. Mais pour faciliter son intégration, il est quand même très proche de ses compatriotes sénégalais. Ainsi, il considère comme un frère Khalifa Sankaré, aujourd'hui à Mons, arrivé en même temps que lui à Zulte Waregem. Il a déjà discuté quelques fois avec un des capitaines du Standard, Mohamed Sarr. A Gand, il sait qu'il existe une association sénégalaise qui l'a déjà contacté pour fêter la fête nationale le 4 avril. Il n'avait pas pu s'y rendre à cause de son programme de matches. A Rennes, il se mêlait régulièrement à la communauté sénégalaise au sein de laquelle sa s£ur, Daba Leye, qui l'avait persuadé de tenter sa chance en Europe, était fortement impliquée. Son premier club belge aura laissé des traces. Car s'il a quitté Zulte Waregem fâché avec Francky Dury avec lequel il ne passera pas ses vacances, il a gardé des amitiés indéfectibles avec certains de ses anciens coéquipiers, comme le défenseur français de Courtrai, Loris Reina, ou le gardien de Bruges, Geert De Vlieger qu'il appelle tous les jours ; ou encore Bart Van Zundert et Thierry Coppens, qui sont plus que des collègues. Ne comptez pas sur Leye pour aligner les numéros de téléphone de personnages connus qu'il n'aurait rencontrés qu'une fois. Il garde des amitiés solides (principalement ses amis d'enfance) et regarde l'humain avant de savoir s'il est connu ou pas. Il n'a, par exemple, jamais changé d'agent ( Choukri Yousfi) qui comptait également dans son portefeuille l'ancien Mouscronnois Alioune Kebe. En dehors du football, il n'est pas du genre à sortir beaucoup. Et quand il le fait, c'est avec quelques coéquipiers gantois. Il est davantage casanier et passe son temps avec sa femme et son fils. C'est dans la chaleur du cocon familial qu'il laisse libre cours à ses talents de cuisinier, passe-temps qu'il apprécie énormément, sa femme ne manquant pas de mettre en exergue ses qualités. Il retourne une fois par an au Sénégal. Très proche de sa famille, il ne lui arrive pas souvent de s'aventurer ailleurs que dans son quartier HLM Grand Médine où il est très populaire. C'est d'ailleurs pour ses connaissances sénégalaises qu'il a créé un site internet sur lequel ses proches peuvent voir des résumés de ses matches. Il s'est également impliqué auprès de l'ASBL qui gère le club du quartier, notamment en apportant des nouveaux maillots ou ballons. Il revient également sur ses terres avec la sélection, qu'il a découverte récemment. Il compte six sélections et se montre très proche de Kader Mangane, le défenseur de Rennes, et d' Henri Camara. Il s'est découvert quelques affinités avec El Hadji Diouf, qu'il trouve difficile à cerner et ambigu mais très intelligent. Il a également beaucoup côtoyé Khalilou Fadiga, l'exact contraire de Diouf. Il apprécie chez Fadiga son calme, son attitude posée et sa culture. C'est lors d'un rassemblement avec les Lions de la Teranga qu'il a rencontré Youssou N'Dour, icône de la musique sénégalaise. Comme tout musulman, Mbaye fréquente la mosquée pour la prière. Il s'y rend en compagnie de ses coéquipiers, Elimane Coulibaly, avec lequel il partage sa chambre lors des mises au vert, Kassim Doumbia, Mamoutou Ndiaye ou Christophe Grondin, considéré comme le chef religieux de la bande. A Gand, il est également très proche de Manu Ferrera et du jeune Yassine El Ghanassy. par stéphane vande velde/ photos reporters