Jonathan Legear (22 ans), médian ou attaquant, a été formé à Thier à Liège, au Club Liège et au Standard. Il est à Anderlecht depuis 2003 et n'a pas encore atteint le cap des 100 matches à cause d'une multitude de blessures.
...

Jonathan Legear (22 ans), médian ou attaquant, a été formé à Thier à Liège, au Club Liège et au Standard. Il est à Anderlecht depuis 2003 et n'a pas encore atteint le cap des 100 matches à cause d'une multitude de blessures.Legear passe bien dans tout le vestiaire anderlechtois. Son meilleur ami est Guillaume Gillet. Parce qu'ils ont les mêmes origines liégeoises et parce que leurs copines ont beaucoup d'atomes crochus. Les repas l'un chez l'autre sont fréquents. Ses autres contacts mauves privilégiés au stade et en dehors sont Silvio Proto, le gardien réserviste Sébastien Bruzzese, Nicolas Frutos et Lucas Biglia. Côté agents, il voit régulièrement Christophe Henrotay, qui s'occupe avec son père Roger de sa carrière depuis trois ans. Legear a fait partie de la génération dorée du Standard. Il y a évolué chez les jeunes avec plusieurs joueurs qui se sont entre-temps solidement installés en D1 (belge ou étrangère) et il est toujours proche de certains d'entre eux : Réginal Goreux, AxelWitsel, Sébastien Pocognoli, Kevin Mirallas, Logan Bailly, Landry Mulemo, Mehdi Carcela. Il est content d'être à Anderlecht " qui reste le plus grand club belge " mais avoue de temps en temps des regrets de ne pas avoir participé aux grandes aventures du Standard ! Il est aussi un habitué des matches de Seraing dont le coach est un de ses vieux copains : Alain Bettagno. Il a aussi un ami dans l'équipe : Roberto Bisconti. Quand il retourne à Liège, il prend à l'occasion rendez-vous avec une autre icône du foot local : Philippe Léonard. Et son meilleur ami est aussi dans le foot liégeois : Raphaël Dacas, que Legear avait rencontré chez les jeunes au Standard. Dacas habite tout près de la maison que l'Anderlechtois a fait construire puis a offerte à ses parents, à Vottem. Autres fidèles : Philippe Nizet, qui joue en P1 limbourgeoise, et Guido Meo qui lui sert par exemple de chauffeur quand il est sous le coup d'un retrait de permis ! On voit régulièrement Legear au basket à Liège. Tout récemment, il y a encore donné le coup d'envoi d'un match de coupe d'Europe. Quand il est là-bas, il lui arrive de manger dans la loge occupée par les hommes politiques Philippe Courard et Melchior Wathelet (fils). C'est aussi via le basket que Legear s'est lié avec des patrons de Belgacom et Ethias. Legear a rencontré le tennisman Steve Darcis via Guillaume Gillet. Ils ont sympathisé et se voient plus ou moins régulièrement. Le même Gillet lui a permis de trouver sur sa route une autre star du tennis de son entourage : Justine Henin. Explication : Gillet est un copain d'un frère de Justine. Il leur est arrivé d'aller manger tous ensemble et Legear a aussi refait le monde avec la joueuse lors d'un défilé de costumes Hugo Boss organisé par Anderlecht. Toujours dans le même monde : il y a deux ans, Legear a passé ses vacances avec Olivier Deschacht dans la maison que celui-ci possède à Marbella. Xavier Malisse, ami intime de Deschacht, était aussi de la fête. L'été dernier, Jonathan a passé ses vacances au Club Med en Turquie avec Mbo Mpenza, sa femme et leurs trois enfants. Ils ont déjà réservé ensemble pour l'été 2010 : ce sera toujours le Club Med, cette fois en Grèce. Ils s'étaient rencontrés lors de leur période commune au Sporting. Un autre ancien est resté proche de Legear : le Français Fabrice Ehret, qui joue maintenant à Cologne. Ils se contactent au moins une fois par mois et Legear est allé voir un match d'Ehret en Allemagne en fin de saison passée. Jonathan et les restos, c'est une histoire d'amour. Le Mauve est un habitué de quatre établissements : la Villa Romana à Liège, Chez Yanni à Seraing, le Frascati et le Corbier à Bruxelles. Une autre romance qu'il aimerait commencer bientôt : le golf. Il connaît déjà son futur professeur : André Lognoul, un entrepreneur en bâtiments qu'il a rencontré par hasard dans un aéroport lors d'un départ en vacances. Ils se téléphonent deux ou trois fois chaque semaine. Legear est fan de montres, de sacs (Louis Vuitton), de casquettes et de belles fringues. Assister en spectateur à un défilé de Givenchy, par exemple, c'est son truc. Sa marque favorite : Dolce & Gabbana. Mais aussi Gucci et Ed Hardy. Autre passion : les voitures. Il a déjà eu une BMW X5 et une grosse Mercedes. Pour le moment, il possède une imposante Chrysler 300C et une énorme BMW X6. Il s'imagine un jour au volant d'une Porsche Cayenne, d'une Audi R8 ou d'une Lamborghini - son rêve automobile ultime. Sa copine, qui a encore un an et demi de cours pour obtenir son diplôme de traductrice anglais-russe, roule en Mercedes Classe A. Legear a un bon copain dans le milieu automobile de très haut niveau : le pilote liégeois GregFranchi, actif en FIA GT (des voitures guère moins rapides que les F1) et qui a notamment été le coéquipier de Vincent Vosse et du Portugais Pedro Lamy (ex-F1). par pierre danvoye