Ses amis de renom et des médias

Les amis et connaissances que Georges Grün s'est faits dans le monde du foot, tout au long d'une carrière de 15 ans, n'ont pas tous eu la chance, comme ses potes Bertrand Crasson et Enzo Scifo. Les liens qu'il a toutefois tissés avec ceux qu'il a côtoyés en formations d'âge, comme Didier Electeur et Gérard Deroy n'en ont pas moins solidement résisté à l'usure du temps. Le premier est cadre chez Citibank et l'autre se partage entre son métier d'instructeur dans une auto-école et sa fonction d'entraîneur-adjoint au RJ Wavre.
...

Les amis et connaissances que Georges Grün s'est faits dans le monde du foot, tout au long d'une carrière de 15 ans, n'ont pas tous eu la chance, comme ses potes Bertrand Crasson et Enzo Scifo. Les liens qu'il a toutefois tissés avec ceux qu'il a côtoyés en formations d'âge, comme Didier Electeur et Gérard Deroy n'en ont pas moins solidement résisté à l'usure du temps. Le premier est cadre chez Citibank et l'autre se partage entre son métier d'instructeur dans une auto-école et sa fonction d'entraîneur-adjoint au RJ Wavre. Giorgio a gardé le contact avec quelques joueurs qu'il a connus à Parme. Comme LorenzoMinotti ou encore Alessandro Melli. Sans oublier le fantasque avant colombien Faustino Asprilla qu'il a encore eu au téléphone la semaine passée. Tino projette d'organiser son jubilé, l'an prochain, et compte sur l'aide de notre homme. Giorgio a d'ores et déjà promis de se mettre en rapport avec Gianfranco Zola, avec qui il a toujours des atomes crochus aussi. L'année dernière, alors que ce-dernier occupait encore le rôle d'adjoint de Pierluigi Casiraghi chez les - 21 italiens, il s'en était fallu de peu que le Sarde rejoigne Giorgio sur le plateau de RTL pour les besoins d'un match de Ligue des Champions de Chelsea, son ancien club. L'affaire avait capoté en dernière minute mais Zola avait juré que ce n'était que partie remise... Si Grün a assuré une partie de sa reconversion dans l'audiovisuel, il le doit à André Remy. Actif à Canal+, ce dernier avait eu l'idée d'en faire un consultant pour les besoins d'un direct entre Cagliari et Parme. Et à RTL-TVI, d'autres affinités se sont créées. Surtout avec Serge Vermeiren et Luc Maton. Sur le plateau de RTL, Grün est habillé invariablement par Olivier Strelli, un couturier qu'il fréquente depuis une vingtaine d'années et pour qui il a même défilé à Forest National autrefois. La complicité ne s'arrête pas à l'habillement. Elle épouse parfois aussi les contours d'un ballon rond. Ainsi, lors d'un match entre la Belgique et la France, le présentateur invita en studio son ami couturier auquel la fédération française avait demandé, un peu plus tôt, de confectionner les tenues de ville officielles de la délégation tricolore en vue de l'EURO 2004. Au cours de ses années à Parme, Giorgio avait eu l'occasion également de sympathiser avec Gian Bertone, créateur des costumes du club. Les deux hommes sont toujours restés en relation et, à un moment donné, l'ex-Anderlechtois songea même ouvrir une succursale dans le Brabant wallon. En lieu et place, il s'est en définitive lancé dans le commerce des chaussures à Rixensart. Son enseigne y répond au nom d' Un pas de plus.Georges Grün a 47 ans. Défenseur international à 77 reprises, il a joué tour à tour à Anderlecht (1982-90), Parme (1990-1994), Anderlecht (1994-1996) et la Reggiana (1996-1997). Après sa carrière active, il s'est lancé dans le commentaire TV. Papa Grün, Jean-Marie, fut en son temps boxeur amateur. Ses fils, Serge, l'aîné, et Georges, ont hérité de lui une passion pour le noble art. A six ans, le cadet aimait d'ailleurs autant, si pas plus, enfiler les gants du paternel que ses boots de football. Il se souvient notamment de réveils à la fine pointe de l'aube pour voir à l'£uvre Cassius Clay face à Joe Frazier ou encore le même Cassius Clay, devenu Muhamad Ali entre-temps contre George Foreman. Chez nous, l'ex-international s'est toujours passionné pour Béa Diallo dont il a suivi la carrière pas à pas. Pour les besoins du Télévie, il a même combattu quelques minutes contre lui. La connivence est restée telle que Georges a cru comprendre, récemment, que son pote envisageait de revenir à la compétition. Affaire à suivre... C'est par l'intermédiaire de Bertrand Crasson que Grün a eu l'opportunité de rencontrer le chanteur Marka. D'emblée, le courant était passé entre les deux hommes et Giorgio s'est érigé depuis lors en véritable assidu de ses concerts. Dans le monde du spectacle, mais du théâtre cette fois, il est bon pote avec l'acteur Alain Leempoel. Celui-ci est également le partenaire de double de Georges au sein du club de tennis qu'il fréquente, l'Odrimont. A l'occasion, l'ex-Anderlechtois défie aussi en simple l'un ou l'autre ancien partenaire comme FrankieVercauteren, par exemple. Il s'est déjà frotté également à de plus fines raquettes. Comme Kristof Vliegen, une fois encore dans le cadre du Télévie. La complicité est restée, dans ce cas-ci aussi. Après sa carrière active, Grün s'est lancé pendant quelque temps dans le commerce des voitures de luxe avec Henri d'Ambrosio, gérant d'un garage Saab à Waterloo. Il a dès lors suivi de près l'évolution de son fils Jérôme, notre plus belle promesse dans le monde de l'automobile actuellement. Giorgio fut même son chauffeur personnel à la faveur de ses débuts en compétition, à Mariembourg. Sa Renault Espace servait à transporter le kart... Notre homme a toujours été à tu et à toi aussi avec d'autres grands noms du milieu des bolides, comme Thierry Boutsen et Thierry Tassin. Via le Télévie, il a pu sympathiser aussi avec Eric van de Poele. Quatre saisons à Parme ont marqué Giorgio à tout jamais. Il retourne là-bas chaque année pour s'y adonner à l'une de ses passions : la pêche à la mouche. Son compagnon de sortie est Carlo Guatelli, ancien chauffeur et garde du corps de Calisto Tanzi, l'industriel qui était à la tête du géant Parmalat, sponsor du club. Lorsque son emploi du temps le permet, le fils de Carlo, Andrea, se joint au duo. Il est d'ailleurs en train de se forger un nom dans le monde du football aussi puisque, à 25 ans à peine, il a déjà défendu les filets de Parme, de Portsmouth et d'Oxford United avant d'officier aujourd'hui au FC Zurich. Hannu Tihinen n'est donc pas le seul élément que le présentateur télé connaisse au sein de l'équipe helvétique ! par pierre danvoye/ photos reporters