Didier Frenay (43 ans) a été défenseur à Seraing, au Cercle Bruges, à Charleroi, à Alost, à Linz (AUT) et à Cannes (FRA). Il a joué 272 matches en D1 belge (13 buts). Détenteur d'une licence FIFA, il a lancé son bureau de management (Star Factory Football Management) au début des années 2000.
...

Didier Frenay (43 ans) a été défenseur à Seraing, au Cercle Bruges, à Charleroi, à Alost, à Linz (AUT) et à Cannes (FRA). Il a joué 272 matches en D1 belge (13 buts). Détenteur d'une licence FIFA, il a lancé son bureau de management (Star Factory Football Management) au début des années 2000. Frenay et les Bayat ( Abbas et Mogi) s'appellent, se voient, voyagent ensemble. Abbas est allé plus d'une fois avec l'agent dans différents pays européens (dont l'Allemagne et la France) pour visionner des stades et des joueurs, pour parler de collaborations éventuelles, etc. Frenay a aussi un lien assez fort avec Luc Devroe, le directeur sportif du Club Bruges. Ils ont joué à la même époque et Frenay l'apprécie " car il sait de quoi il parle ". Idem avec Herman Van Holsbeeck à Anderlecht. Au Germinal Beerschot, il traite avec le président, Herman Kesters. A Genk, il discute avec l'ex-président Jos Vaessen et le directeur général Dirk Degraen. Idem avec le grand patron de Red Bull et du club de Salzbourg, Dietrich Mateschitz. Ils ont discuté notamment quand le Belge a transféré Rabiu Afolabi dans ce club. Un autre ténor de l'industrie : Frank Stronach, numéro 1 du géant automobile Magna qui fut récemment sur le point de racheter Opel. Frenay et lui se sont vus quand Wolf tenait les commandes de l'Austria Vienne. " Un fou de chevaux ", se souvient l'agent. " J'ai failli y placer Georges Leekens, mais quand il est allé négocier, Wolf a vu qu'il ne s'y connaissait pas dans les chevaux, et comme il avait justement envie de parler de ça ce jour-là, Leekens n'a pas été pris ! " Entre Frenay et Hugo Sanchez, une vraie amitié est née dans les années 90 et elle n'a pas pris une ride. Ils continuent à s'appeler régulièrement. Sanchez est actuellement sans club après son C4 à Almeria, en Espagne. Mais quelle carrière de joueur : Hugol, le roi du salto, a été cinq fois meilleur buteur de la Liga avec l'Atletico et le Real Madrid, et une fois meilleur réalisateur européen. Il fut aussi élu meilleur sportif mexicain du 20e siècle. La genèse de leur amitié ? Sanchez a joué une saison dans le championnat d'Autriche, à Linz, avec Frenay. Ils partageaient la même chambre. C'est même grâce au Liégeois que Sanchez a pu connaître une aventure dans ce championnat : comme Linz ne pouvait plus engager d'étrangers, Frenay s'était fait naturaliser dare-dare (facile avec une épouse autrichienne...), ce qui libérait une place pour le buteur. Les contacts presque journaliers privilégiés de Frenay sont ses associés dans son agence de management. Il y a le vieux de la vieille, Alain Denil (ex-RWDM, La Gantoise, Seraing, Cercle Bruges, Diables Rouges, etc), bras droit du patron. Franco Iovino (FC Liège, Sedan, Cercle,...) travaille sur les marchés belge, français et italien principalement. Nico Vaesen (Cercle, Birmingham City,...) bosse sur l'Angleterre. Axel Smeets (Standard, Gand, Lierse, etc) se concentre sur les pays nordiques grâce à son passage en D1 norvégienne. Tonci Martic (Mouscron) est actif dans les pays de l'ex-Yougoslavie. Un agent qui était autrefois un concurrent a rejoint récemment la structure de Frenay : Patrick De Koster. Frenay est comme chez lui dès qu'il passe la frontière allemande. Il joue au golf avec Michael Meier, le manager général de Cologne qui occupait la même fonction à Dortmund quand ce club a gagné le Ligue des Champions. Il a fêté récemment ses 60 ans et organisé une grande fête à laquelle était convié le gratin du foot allemand : Franz Beckenbauer, Ottmar Hitzfeld, Christoph Daum, Wolfgang Overath,... Frenay avait aussi reçu un carton mais n'a pu y assister car il était occupé à monter un bureau au Brésil. Autre partenaire allemand en golf et dans les affaires : Michael Zorc, directeur sportif de Dortmund et joueur dans l'équipe du Borussia qui remporta la Ligue des Champions. Quand il est dans la bonne région en Allemagne, Frenay ne rate pas l'occasion de rencontrer Dieter Hoeness, ex-icône du Bayern. Il était manager de Berlin quand Frenay y avait placé Bart Goor, il occupe aujourd'hui la même fonction à Wolfsburg. A Nuremberg, il y a un autre contact privilégié : Martin Bader. A Augsbourg, Andreas Rettig. A Hanovre, Jörg Schmadtke. A Brême, Klaus Allofs. Tous ces grands noms sont les directeurs sportifs de leur club. En France, il y a un patron sportif dont Frenay est tout aussi proche : l'ancien international Bernard Genghini, à Sochaux. Didier est un fan de golf. En Belgique, il a deux partenaires privilégiés : Marc Degryse et Frédéric Boi, un joueur du Cercle qui est dans son portefeuille. Ses autres copains de longue date, dont il a géré une bonne partie de la carrière : Didier Dheedene, Peter Van der Heyden, Sergiy Serebrennikov, les frères Martijn et Pieterjan Monteyne, Frank Defays et Thierry Siquet, chez qui il est parrain d'une fille. Stéphane Demol fait aussi partie de son cercle d'amis. par pierre danvoye - photos: reporters