"En Angleterre, un joueur hors CEE doit avoir disputé 75% des matches de son équipe nationale au cours des deux dernières années pour obtenir un contrat de travail. La fédération n'outrepasse-t-elle pas ses droits? Un joueur, qui irait en justice, aurait-il une chance de l'emporter?" (Nicolas Fraison, Malmédy)

Lorsqu'un joueur de football cherche à rejoindre un club de football du Royaume-Uni, et qu'il n'est pas ressortissant d'un Etat membre de l'Union Européenne ou de l'Espace Economique Européen, il devra nécessairement faire la demande d'un permis de travail dont la délivrance est administrée par le Department for Education and Employment, et en particulier l'Overseas Labour Service (OLS).
...

Lorsqu'un joueur de football cherche à rejoindre un club de football du Royaume-Uni, et qu'il n'est pas ressortissant d'un Etat membre de l'Union Européenne ou de l'Espace Economique Européen, il devra nécessairement faire la demande d'un permis de travail dont la délivrance est administrée par le Department for Education and Employment, et en particulier l'Overseas Labour Service (OLS). La politique britannique d'immigration est fondée sur le principe que ne seront délivrés les permis de travail qu'aux travailleurs non Européens dont la présence sur le sol britannique est essentielle et n'évincera pas d'autres travailleurs anglais ou européens de même niveau.En matière de football, il est demandé aux étrangers de démontrer qu'ils ont atteint un niveau d'excellence dans ce sport et qu'ils contribueront activement au développement et au progrès du football au Royaume-Uni.L'OLS a émis des critères à rencontrer afin de recevoir le permis de travail, dans son "Criteria for football", parmi lesquels la participation à 75% des matches de son équipe nationale au cours des deux années écoulées.Ce critère est difficile à satisfaire, et varie d'un pays à l'autre: il est plus facile de participer à 75% des matches de l'équipe nationale du Liechtenstein que de celle du Brésil. Or un joueur brésilien qui n'a participé qu'à 20% des matches est certainement de valeur égale sinon plus que le meilleur joueur du LiechtensteinDès lors, les Cours et Tribunaux anglais se permettent d'annuler les décisions de l'OLS lorsque celles-ci sont manifestement démesurées ou déraisonnables. Ainsi, dans l'affaire R.v. Secretary of State for Education and Employment ex parte Portsmouth Football Club Ltd, le juge aannulé la décision de refuser la délivrancedu permis de travail au gardien australien Zeljko Kalac, qui n'avait pas atteint les 75% requis pour cause de blessure, maisquiétait considéré comme le meilleur gardien d'Australie. Le monopole de l'OLS ne peut être exercé de façon arbitraire et les critères retenus ne sont en réalité que des indices permettant de juger du niveau du joueur. Si le joueur excelle dansson sport, son permis ne pourra lui être refusé, quoique tous les critères de l'OLS ne soient pas entièrement satisfaits.