1. Dany Verlinden
...

1. Dany VerlindenCette fois, je n'exclus pas la possibilité de jouer tous les matches ", a-t-il déclaré, laconique, l'été passé, en fêtant ses 39 ans. Il a failli y parvenir. Doté du brassard de capitaine, il n'a pas semblé souffrir de l'usure de son dos, de ses tendons d'Achille ou de ses abdominaux. Puis, en avril, son dos s'est bloqué. Excellent gardien, il est même brillant par moments. Il a arrêté des ballons cruciaux aux tours préliminaires de la Ligue des Champions, dont deux penalties contre Shaktar Donetsk. Au bout de 15 saisons au Club, avec plus de 400 matches, il s'est vu proposer un nouveau contrat d'un an. Ensuite, il deviendra entraOEneur des gardiens.2. Olivier De CockUn arrière droit dynamique qui devrait améliorer son pouvoir de concentration. A sa grande surprise, il a entamé la saison sur le banc, lors des Matines, mais il s'est battu pour revenir. Médian d'une équipe B améliorée, il a offert la Supercoupe aux siens, face au champion, Genk, d'un tir magistral dans la lucarne. Sur ces entrefaites, d'un geste du bras, il a complété son message. Il bénéficie du soutien spirituel de sa femme. En découvrant la pensée positive, il a trouvé sérénité et assurance. Il s'est distingué auprès d'Aimé Anthuenis et est devenu titulaire en équipe nationale. Auteur d'une brillante saison. La Premier League approche oe grands pas.26. Birger MaertensIl a été sérieusement mis oe l'épreuve. Trois exclusions en dix jours : contre Stuttgart, Anderlecht et St-Trond. Auparavant, il avait été oe la base de l'élimination de son équipe en Ligue des Champions, oe cause d'une bourde au Lokomotiv Moscou. La révélation de la saison passée a traversé des moments difficiles. Il a même évoqué la possibilité d'arrêter mais il s'est vite ravisé. Il se remet difficilement de cette traversée du désert et est oe la recherche d'un nouvel équilibre. L'entraOEneur lui a conservé sa confiance, ce qui en dit long sur ses qualités de défenseur central. Il a également continué oe jouer en Espoirs belges.6. Philippe ClementFreiné par une blessure, il n'est revenu dans l'équipe que quand Marek Spilar a dû déclarer forfait. Sa rage de vaincre est sa grande qualité. International sous Georges Leekens et Robert Waseige, il a disputé ses meilleures joutes internationales oe des positions qui n'existent pas aux yeux de Trond Sollied -comme stoppeur ou second médian défensif - ou auxquelles le Norvégien ne l'estime manifestement pas si terrible -comme médian contrôleur- même quand Timmy Simons joue derrière. Il y a quatre ans, René Verheyen l'a engagé comme successeur de Franky Van der Elst mais l'actuel entraOEneur du Club le préfère dans un rôle offensif, de médian infiltrant sans ballon, fort de la tête. Il a disputé une saison correcte comme défenseur central et a marqué sur des phases arrêtées.5. Peter Van der HeydenArrière gauche, il est capable de faire le jeu. Fort et rapide, il a surtout une technique rare pour un défenseur et une grande capacité d'infiltration. Il y a trois ans, oe son arrivée d'Alost, il a dû apprendre oe défendre. Mais il a progressé constamment. Il est impatient, sur le terrain comme en dehors. No limits, oe condition qu'il garde la tête froide et que ses émotions ne lui jouent pas de tours -loe, il a du pain sur la planche. Cette saison, il est devenu arrière gauche en équipe nationale, sous Anthuenis. Il mène de longues et pénibles négociations avec le Club pour une prolongation de contrat mais n'est pas réfractaire oe un transfert oe l'étranger.3. Timmy SimonsIl doit sa victoire au Soulier d'Or 2003 oe sa régularité et au surcroOEt de solidité qu'il offre oe Bruges et oe l'équipe nationale dans les moments difficiles. Un maOEtre en récupération du ballon. Il a de plus en plus de présence et d'efficacité, malgré sa simplicité. Remarquable également, le sang-froid avec lequel il convertit des penalties décisifs. Souple mais acharné, il ne cesse de progresser. Quand il joue dans l'entrejeu, on le regrette en défense, et quand il recule, c'est la ligne médiane qui est orpheline de lui. Il faudrait un second Timmy Simons oe Bruges. Vice-capitaine et futur porteur du brassard, s'il reste encore un peu. Il a brièvement flirté avec Schalke 04, qu'il a même visité, mais il a finalement resigné oe Bruges, faute de recevoir une offre concrète.8. Gaëtan EnglebertIl a un tel abattage qu'il doit avoir du sang kenyan ! Il a poursuivi ses progrès, dans le rôle d'un des deux médians offensifs prônés par Trond Sollied. Il a même signé quelques brillantes performances en Ligue des Champions. Grâce oe son énorme rayon d'action, il se crée beaucoup de liberté dans une organisation pourtant stricte. C'est le joueur le plus souvent démarqué mais il doit se méfier d'une certaine nonchalance. La prochaine étape de son développement ? Améliorer sa concentration et bannir toute négligence de son jeu, être plus précis encore dans ses nombreuses infiltrations dans le rectangle adverse. Il délivre beaucoup d'assists mais marque trop peu. Il est devenu international belge et vient de signer un contrat de longue durée au Club.14. Nastja CehIl a été mis oe rude épreuve, physiquement et mentalement, quand il a débarqué oe Bruges nanti de son titre de joueur slovène de l'année. Une saison et demie plus tard, après une crise personnelle, il est retombé les pieds sur terre et est devenu titulaire alors qu'il ne l'espérait plus. Il a saisi sa chance quand Serge[{squ}] Serebrennikov s'est blessé et il écarte depuis lors Alin Stoica de l'équipe. " Je n'aurais jamais cru avoir autant de force de caractère ", avoue-t-il maintenant. Il a un superbe pied gauche, un atout dans les longues passes et sur les phases arrêtées. Il améliore la circulation du ballon de l'entrejeu et sa dangerosité devant le but. Relevons ainsi un superbe but sur coup franc contre Shaktar Donetsk. Etape suivante : conférer plus de régularité oe ses prestations.7. Gert VerheyenAprès le Mondial, doté de 50 sélections internationales, il a mis un point final oe ce chapitre : "Pour désormais pouvoir me concentrer pleinement sur le Club ". Il a commencé par rendre son brassard, mécontent d'une interview (controversée) accordée par Sollied oe un journal flamand. Il s'est ensuite blessé, mais une fois la qualification pour la Ligue des Champions assurée, il est rapidement revenu et a évincé José Duarte de l'avant droit. Polyvalent, il force moins d'actions qu'auparavant. Il estime que sa place est plus en pointe qu'oe droite, mais il continue oe marquer régulièrement. Plus que jamais auparavant, même.11. Sandy MartensEtonnamment absent de l'équipe-type en début de saison, alors que la place de Gert Verheyen oe l'extérieur droit était vacante. Tout a changé en Ligue des Champions contre Galatasaray, quand il a été aligné en pointe, en remplacement de Rune Lange. Il a d'abord raté plusieurs occasions puis a marqué et réalise finalement la meilleure de ses quatre saisons en Venise du Nord. Il est tellement bon et productif que le sélectionneur fédéral n'a pu le snober. A 30 ans, il a enfin quitté le toit familial et affirme être mentalement plus fort que jamais. Si, de fait, il ne doute plus jamais de lui-même, plus rien ne pourra l'écarter de l'équipe de base.18. Andrés MendozaIl a rappelé très sporadiquement l'enregistrement vidéo qui a précédé son arrivée oe Bruges il y a quatre ans, notamment sur son deuxième but contre le Dinamo Bucarest, mais il continue oe rater les occasions les plus faciles. A condition de ne pas s'en énerver et de ne pas en pâtir, on peut considérer la chose comme un phénomène exotique. Un échange de coups oe l'entraOEnement avec Bratislav Ristic lui a fait rater trois matches de Ligue des Champions. Par ambition, il souhaite se faire naturaliser. A la fin d'une saison dépourvue de progression, il a perdu sa place au profit de Bengt Saeternes. Motif : une fois de plus, il était rentré en retard d'un match au Pérou. Christian Vandenabeel