Il est évident que de nos jours, les phases arrêtées ont pris une importance considérable dans la quête de résultats vu la qualité tactique et les aptitudes individuelles à contrecarrer les offensives adverses. Il est donc devenu primordial de s'organiser sur les phases arrêtées aussi bien défensivement qu'offensivement.
...

Il est évident que de nos jours, les phases arrêtées ont pris une importance considérable dans la quête de résultats vu la qualité tactique et les aptitudes individuelles à contrecarrer les offensives adverses. Il est donc devenu primordial de s'organiser sur les phases arrêtées aussi bien défensivement qu'offensivement. Soyons positifs et commençons par les stratégies en notre faveur.1. Les penaltiesLe changement de règles qui autorise le gardien à se mouvoir sur sa ligne avant le shot n'est pas à mon avis un désavantage pour le shoteur. Si celui-ci garde son calme, regarde les mouvements du gardien et ajuste son tir, le keeper n'a aucune chance. Un penalty bien tiré est pour moi imparable. J'ai remarqué lors de nombreuses séances de tirs au but, que les gauchers ratent généralement plus fréquemment que les droitiers. Ceci dit sans aucune vérification statistique.2. Les coups francsA. Dans l'axe Hormis la frappe directe où il faut des frappeurs capables de contourner le mur avec de la force, les combinaisons sur coups francs doivent permettre de contourner le dispositif défensif adverse. Le problème par rapport au football de haut niveau est que les futurs adversaires voient les différentes combinaisons à la télévision et peuvent donc être organisés en fonction de ces automatismes. Il faudra donc faire preuve d'originalité dans le sens où il conviendra de changer ses combinaisons même si certaines ont réussi plusieurs fois car l'adversaire s'adaptera à ces schémas. J'estime toutefois que la petite passe pour "ouvrir" le mur suivi d'une frappe lourde dans le coin du mur reste la plus efficace.B. Sur les flancs Différentes combinaisons sont évidemment possible mais en cas de centre devant le but, plus le shoteur mettra de la force dans sa frappe, plus l'attaque du ballon sera facile pour les attaquants et moins ils devront cogner le ballon pour lui donner de la puissance. Les coups francs "rentrants" ou "sortants" ont tous les deux leurs avantages. Dans le cas d'une frappe "sortante" (gaucher à gauche et droitier à droite), les finisseurs pourront mettre plus de force dans leur reprise et ils auront un avantage par rapport aux défenseurs dans le sens où le ballon vient vers eux tandis que les adversaires sont dans la situation inverse, sauf s'ils se contentent de dégager le ballon en corner. Dans le cas d'une frappe "rentrante" (gaucher à droite et droitier à gauche), il suffira de modifier la trajectoire du ballon ne fût ce que légèrement, voire même de ne pas le toucher du tout, quand le ballon est donné en force vers le deuxième poteau auquel cas le gardien ne peut anticiper car il ne sait pas si la trajectoire du ballon va être modifiée ou non. A l'inverse, les défenseurs ont l'avantage de voir le ballon arriver vers eux.ConclusionsDans tous les cas de figure, il sera important d'attaquer le ballon en venant de loin en pleine course pour deux raisons:le fait d'être en mouvement va permettre de donner plus de force au ballon,le mouvement va obliger le défenseur soit à courir avec vous vers son but, soit à vous attendre de manière statique dans sa zone. Dans les deux cas, il sera en situation défavorable. (à suivre)Etienne Delangre