Pour l'Athletic Bilbao, le 1-7 réalisé jeudi passé à Sclessin a aussi pris des allures historiques. C'est, en effet, le plus haut score jamais réalisé par le club sur la scène européenne. En revanche, au niveau national, ce résultat n'effacera pas des tablettes les précédents records établis, il y a bien longtemps il est vrai. En déplacement, on note une victoire 1-8 à Osasuna lors de la saison 1958-59. Et à domicile, l'Athletic Bilbao s'est un jour imposé 12-1 face au... FC Barcelone. Mais cela remonte à la saison 1930-31.
...

Pour l'Athletic Bilbao, le 1-7 réalisé jeudi passé à Sclessin a aussi pris des allures historiques. C'est, en effet, le plus haut score jamais réalisé par le club sur la scène européenne. En revanche, au niveau national, ce résultat n'effacera pas des tablettes les précédents records établis, il y a bien longtemps il est vrai. En déplacement, on note une victoire 1-8 à Osasuna lors de la saison 1958-59. Et à domicile, l'Athletic Bilbao s'est un jour imposé 12-1 face au... FC Barcelone. Mais cela remonte à la saison 1930-31. " Si j'ai conscience d'être un entraîneur qui va entrer dans l'histoire du club ?", se demandait ErnestoValverde au coup de sifflet final. " En fait, je suis entré dans l'histoire dès l'instant où j'ai signé mon contrat ". Et d'ajouter, plein d'humilité : " Aujourd'hui, je suis heureux et soulagé, mais j'ai de la peine pour mon collègue DominiqueD'Onofrio, car pour avoir moi aussi traversé des moments difficiles, je sais ce que l'on éprouve dans ces situations-là ". Ernesto Valverde a très vite compris qu'il était inutile d'en rajouter. " A la lecture des chiffres, tout le monde se dira qu'il s'agissait d'un match très facile. Rien n'est plus faux. Le Standard s'est créé plusieurs occasions en première mi-temps et avait entamé la partie avec beaucoup d'enthousiasme. C'est une équipe qui manie à la perfection l'art de la contre-attaque, et c'était aussi la seule équipe du groupe à avoir pris un point à l'extérieur jusque-là. Mais, c'est sûr : ce résultat va nous faire du bien au moral. Les joueurs vont prendre conscience qu'ils sont capables de briller hors de leurs bases ". En championnat, l'Athletic Bilbao restait sur un piètre bilan de 1 point sur 21 en déplacement (dont six défaites d'affilée lors des derniers matches). Dimanche, ils se déplaçaient à Saragosse, le tombeur de Bruges. SIX MINUTES : c'est le temps que joueront le Real Madrid et la Real Sociedad lorsqu'ils se retrouveront, le 5 janvier prochain, pour poursuivre le match interrompu voici dix jours à la 88e minute, pour une alerte à la bombe au stade Santiago Bernabeu. L'arbitre avait l'intention d'ajouter quatre minutes de temps additionnel. MIGUELANGELANGULO, expulsé à la 91e minute du match Valence-Brême pour un tackle violent sur NelsonValdez et qui, frustré par l'élimination, avait encore cherché noise à d'autres joueurs allemands en quittant le terrain, a écopé de sept matches de suspension. Le club doit aussi payer une amende de 26.000 euros pour le comportement général de l'équipe. ANDRESMENDOZA, toujours actif au Metallurg Donetsk, a proposé ses services au FC Barcelone afin de remplacer le Suédois HenrikLarsson, blessé pour six mois. Candidature refusée, le Péruvien ne possède pas de passeport européen. BUTEURS : 1. Eto'o (Barcelone) 12 buts ; 2. Oliveira (Séville) 9 ; 3. Urzaiz (Bilbao), Ronaldo (Real) 8 ; 5. Torres (Atletico), Rodriguez (Espanyol) 7. (D. Devos)