PHILIPPE COLLIN LE BIG BOSS

Sa discrétion est inversement proportionnelle à son influence. Aussi bien à l'Union belge, où il dicte la marche sportive à suivre, qu'à Anderlecht où il donne le ton. Sa voix a encore plus retenti que celle de tous les autres membres du conseil d'administration dès qu'il fut question d'une arrivée de Luciano D'Onofrio. L'ex-homme fort du Standard à Anderlecht ? C'eût été faire trop d'ombre à Philippe Collin (65 ans) ainsi qu'à son beau-fils, Jacques Lichtenstein, qui y tirent les ficelles en matière d'allées et venues. Et c'est le Roi Philippe qui a eu le mot de la fin.
...

Sa discrétion est inversement proportionnelle à son influence. Aussi bien à l'Union belge, où il dicte la marche sportive à suivre, qu'à Anderlecht où il donne le ton. Sa voix a encore plus retenti que celle de tous les autres membres du conseil d'administration dès qu'il fut question d'une arrivée de Luciano D'Onofrio. L'ex-homme fort du Standard à Anderlecht ? C'eût été faire trop d'ombre à Philippe Collin (65 ans) ainsi qu'à son beau-fils, Jacques Lichtenstein, qui y tirent les ficelles en matière d'allées et venues. Et c'est le Roi Philippe qui a eu le mot de la fin. Chargé de la reconduction des droits télé en qualité de président de la Ligue pro, Ivan De Witte (64 ans) a réussi à faire passer l'enveloppe de 44,6 millions par saison à 55,2 millions. Et comme grand manitou des Buffalos, il a réussi à combler définitivement le trou de 23 millions d'euros dont il avait hérité lors de la reprise en 1999 tout en gardant une équipe compétitive. Businessman avisé, Roland Duchâtelet (65 ans) a défrayé la chronique en juin 2011 en rachetant le Standard pour 41 millions. Une opération qui l'aura obligé à démissionner de son poste de président à Saint-Trond où, après Benoît Morrenne, c'est l'un de ses proches, André Donvil, qui est le n°1 ! Quant à Marijke Höfte, sa compagne, elle dirige la SA Stadion qui gère les infrastructures trudonnaires. Le virus du foot est dans les gènes au sein de la 18e plus grosse fortune du royaume : Roderick, l'un des fistons, a acquis en décembre 94 % des parts du FC Ujpest en Hongrie. Le refus du conseil d'administration de confier une fonction officielle à l'ancien patron des Rouches, Luciano D'Onofrio, a fait réfléchir le président des Mauves, Roger Vanden Stock (69 ans) sur l'avenir. Il n'entend plus que le Sporting reste une chasse gardée pour ses proches. Le passage de son club d'une ASBL en SA, l'année passée, était une première ouverture en la matière. D'ici une demi-douzaine d'années, RVDSsouhaite se retirer définitivement. Avec la volonté de léguer une équipe compétitive dans un stade relooké. Après deux saisons de purgatoire, Dominique Leone (57 ans) a savouré son retour en D1 et tout porte à croire que l'Albert s'y maintiendra, ce qui n'est jamais évident pour un promu. Indépendamment de leur bonne tenue en championnat, les Dragons ont fait fort en Coupe, où ils ont été éliminés en demi-finales par Courtrai. De surcroît, ils possèdent en Jérémy Perbet, soufflé à Lokeren, le meilleur artificier du championnat. Signor Leone, qui a fêté ses 10 ans de présidence, peut être fier ! Le directeur général du Standard n'est-il pas finalement devenu le Général tout court ? Depuis le départ de D'Onofrio, il est la vitrine des Rouches. Un rôle qui lui va plutôt bien car Pierre François n'a de leçon à recevoir de personne dans la forme et l'audace. Il en faut pour prétendre que la réaction de Felipe aux provocations de BobanGrncarov était liée au froid sibérien ! Les affaires marchent bien pour HerbertHouben (40 ans), le jeune notaire président de Genk. Sportivement, le Racing a été sacré champion de Belgique au printemps passé. Et financièrement, il roule sur l'or suite à la vente des Thibaut Courtois, Marvin Ogunjimi, Kevin De Bruyne et consorts. Près de 35 millions d'euros en caisse ! Et ce n'est peut-être pas fini car Jelle Vossen est dans le viseur du Borussia Mönchengladbach et Christian Benteke est synonyme de futur jackpot. Reste à tenir la route sur le terrain. Ce qui est moins évident. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Sale temps pour Robert Jeurissen (63 ans), patron de la Commission centrale des arbitres. Chaque semaine, l'ancien referee doit composer avec des plaintes concernant les directeurs de jeu. Adepte du laisser braire, le boss a décidé de changer son fusil d'épaule naguère en plaidant en faveur d'un point presse après les matches, où les arbitres seront habilités à commenter leurs décisions au lieu de se murer dans le mutisme comme ils l'ont toujours fait précédemment. Une bonne avancée. Le Lion de Rekem a réussi à qualifier brillamment ceux de l'Atlas pour la phase finale de la CAN 2012. Cités parmi les favoris de l'épreuve, Mbark Boussoufa et copains ont été éliminés sur place dès les matches de poule où ils devaient en découdre face à la Tunisie, le Niger et le Gabon, un des pays organisateurs de l'épreuve. Du coup, des voix se sont élevées pour limoger le sélectionneur. Mais Eric Gerets (57 ans) a conservé la confiance de la fédé marocaine qui compte sur lui pour la Coupe du Monde 2014. Malinois pur et dur, Fi Van Hoof (70 ans) est le trait d'union entre les Sang et Or de la grande époque à la fin des années 80 et les Yellow Red actuels. Grand connaisseur du football, le directeur sportif du club a toujours eu le nez creux pour dénicher les bonnes affaires. Et les revendre à prix d'or après qu'elles aient dûment servis le club. Comme Nana Asare, Björn Vleminckx ou Joachim Mununga. Et en attendant Julien Gorius, sans doute, qui devrait imiter le même exemple. Ancien DT de la VTV (Vlaamse Tennis Vereniging), Steven Martens (47 ans) a été nommé secrétaire général de l'URBSFA le 1er mai dernier. Soucieux de dépoussiérer une fédé archaïque, il a dû s'atteler à d'autres priorités : le remplacement de Francky Dury au poste de DT, les tracas financiers de la moitié des clubs de D2 interdits de recrutement, etc. Une chouette entrée en matière ! PAR BRUNO GOVERS