Thiago Motta fêtera ses 29 ans cette semaine. Il est né à Sao Bernardo, au Brésil. L'année dernière, il avait été la cheville ouvrière des succès de la Genoa. Il est aussi performant avec l'Inter, ce qui a incité la Gazzetta dello Sport à l'interroger quant à ses ambitions en équipe nationale. Cette question n'était pas innocente car Motta a du sang italien, via son grand-père paternel, originaire de Rovigo. Interrogé, donc, sur son choix, si Marcello Lippi et Carlos Dunga frappaient à sa porte en même temps, il a répondu : " Maintenant, je choisirais l'Italie. " Dans le passé, il a porté le maillot du Brésil des - 17 ans aux - 23 ans. " Si Lippi me sélectionnait, je n'hésiterais pas un in...

Thiago Motta fêtera ses 29 ans cette semaine. Il est né à Sao Bernardo, au Brésil. L'année dernière, il avait été la cheville ouvrière des succès de la Genoa. Il est aussi performant avec l'Inter, ce qui a incité la Gazzetta dello Sport à l'interroger quant à ses ambitions en équipe nationale. Cette question n'était pas innocente car Motta a du sang italien, via son grand-père paternel, originaire de Rovigo. Interrogé, donc, sur son choix, si Marcello Lippi et Carlos Dunga frappaient à sa porte en même temps, il a répondu : " Maintenant, je choisirais l'Italie. " Dans le passé, il a porté le maillot du Brésil des - 17 ans aux - 23 ans. " Si Lippi me sélectionnait, je n'hésiterais pas un instant. J'ai du sang italien et j'avais un passeport italien bien avant de jouer en Europe. On peut donc difficilement me reprocher d'avoir demandé ce passeport par opportunisme. " Marcello Lippi a réagi prudemment. " Nous ne devons pas aligner trop de footballeurs de ce type en équipe nationale. " L'affaire Amauri lui semble différente : " Nous nous en occupons depuis un an. " Le Brésilien de 29 ans de la Juventus espère obtenir son sésame italien en septembre, grâce à son mariage. Sa femme, brésilienne, a obtenu la nationalité transalpine en mars et six mois plus tard, son époux y a droit. Amauri est bienvenu dans la Squadra car il constitue une alternative à Luca Toni, qui est en moindre forme depuis un an. Actuellement, le seul footballeur naturalisé de la Squadra est Mauro Camoranesi. Agé de 32 ans, le demi droit de la Juventus a obtenu la nationalité italienne grâce à ses grands-parents. Il a effectué ses débuts pour l'équipe nationale en février 2003 et était titulaire quand l'Italie a été sacrée championne du monde. Il compte déjà 47 sélections. Deux autres Brésiliens de la Série A ont du sang italien : Rodrigo Taddei, l'avant de 29 ans de l'AS Roma, a un grand-père issu de Lazio, Felipe (25 ans), le défenseur d'Udinese, a une épouse italienne et un grand-père originaire de Padoue. Dans le passé, Omar Sivori, élu Footballeur Européen de l'Année en 1961, s'est produit pour l'Argentine et l'Italie. TIM BARTON (46 ans), un homme d'affaires texan d'origine irlandaise, a acquis Bari contre 25 millions d'euros. Il a ainsi acheté 90 % des parts de la famille Matarrese, qui dirige le club depuis 32 ans. Barton, propriétaire du JMJ Holding, producteur d'énergie, veut assurer le maintien cette saison puis investir pour gravir les échelons. Il sera assisté dans la direction du club par l'actuel président, Vincenzo Matarrese, jusqu'au 31 octobre. Ensuite, il sera le seul propriétaire étranger d'un club de Série A. FANCARD. Les Italiens protestent contre l'introduction de la fancard, exigée par le ministre des Affaires intérieures, Roberto Maroni, dès le 1er janvier, afin de lutter contre la violence dans les stades. Seuls la Fiorentina, Naples, l'Inter, la Juventus et Milan en sont partisans. Maroni rétorque que l'opposition des clubs ne changera rien : celui qui ne sera pas prêt à temps en assumera les conséquences et l'intimidation ne marchera pas. SILVIO BERLUSCONI plaide en faveur d'un plafond salarial pour les joueurs de Série A : " Même si les salaires des footballeurs de l'élite diminuent de moitié, ils resteront impressionnants. " Le président de la Lazio, Claudio Lotito, partage ce point de vue : " Je le dis depuis cinq ans. " D'autres font remarquer que Berlusconi a contribué à cette spirale. LA SAMPDORIA a enrôlé Franco Semioli(31 ans), un médian de la Fiorentina, pour cinq millions. Semioli avait été transféré de Chievo à Florence il y a deux ans mais était superflu depuis l'arrivée de Marco Marchionni(ex-Juventus). UDINESE a enrôlé le médian belgo-congolais Ritchie Kitoko(21 ans), formé au Standard et sous contrat à Albacete. GEERT FOUTRÉ