Footballeur Pro

Ahmed Hassan a dû poser problème à Frankie Vercauteren et à ses coéquipiers. Il a grandi dans une culture qui l'a mué en star. Il ne bouge pas un doigt en perte de balle et ne montre son art que quand il a le ballon. Il a eu des actions décisives quand le match était déjà décidé et a régalé le public. En revanche, ses incertitudes et son comportement peuvent constituer un problème. Il se refuse à parler une autre langue que l'arabe. C'est comme si les autres devaient s'adapter à lui... Que faire ? Si on écarte une vedette capricieuse suite à un incident à l'entraînement mais qu'on perd c'est dur. Doit-il partir pour que l'entraîneur puisse redevenir lui-même ?
...

Ahmed Hassan a dû poser problème à Frankie Vercauteren et à ses coéquipiers. Il a grandi dans une culture qui l'a mué en star. Il ne bouge pas un doigt en perte de balle et ne montre son art que quand il a le ballon. Il a eu des actions décisives quand le match était déjà décidé et a régalé le public. En revanche, ses incertitudes et son comportement peuvent constituer un problème. Il se refuse à parler une autre langue que l'arabe. C'est comme si les autres devaient s'adapter à lui... Que faire ? Si on écarte une vedette capricieuse suite à un incident à l'entraînement mais qu'on perd c'est dur. Doit-il partir pour que l'entraîneur puisse redevenir lui-même ? François Sterchele a inscrit 20 buts pour le Germinal Beerschot mais il n'est pas un avant-centre. Aligné à ce poste, il n'atteint jamais son meilleur rendement, faute de puissance. Il préfère être en décrochage sur la gauche et surgir devant le but. Il est plus rapide qu'on ne le pense, il est aussi capable de jouer à la limite du hors-jeu. A Charleroi comme au Germinal Beerschot, il avait un excellent entrejeu derrière lui. Quand ce n'est pas le cas, on ne le voit pas. Un Mémé Tchité dépend nettement moins de la deuxième ligne. Sterchele n'est pas un vrai finisseur. Il a raté pas mal d'occasions. Il aurait dû être le meilleur buteur. Il est sans doute nerveux mais n'évolue en D1 que depuis deux ans. S'il rejoint un grand club, il fera face aux mêmes attentes que Boussoufa et connaîtra un passage à vide,... même s'il donne l'impression d'être imperturbable à ce genre de choses. Mémé Tchité a marqué son empreinte à Anderlecht dès sa première saison, ce qui est rare. Il y est devenu indispensable, bien plus que Nicolas Frutos. Tchité a inscrit des buts décisifs, comme au Brussels, mais il a aussi délivré des assists. Au Standard, il se démenait seul en pointe, était nerveux, dénué de vista. Il est devenu plus serein et a une bonne vision. En début de saison, Vercauteren a dû choisir entre Tchité et un arrière droit. Où allait-il poster son avant ? Il avait Boussoufa, Hassan, Biglia, Frutos, Mbo Mpenza,... Serhat Akin était toujours là. Des blessures ont facilité son choix. Lucas Biglia a été quatrième au Soulier d'Or, six mois après son arrivée. Or, il joue trop latéralement. Il est petit mais costaud, doté d'un bon bagage technique, il court, réalise de bonnes infiltrations quand il peut jouer plus haut, mais il a surtout dû travailler pour les autres et obtenu un rendement moindre. Marouane Fellaini aurait eu sa place parmi les nominés car il a atteint un excellent rendement. Il est puissant, a un grand rayon d'action. Par contre, son comportement n'est pas toujours digne d'éloges : il laisse traîner un pied, tape, pousse, décoche des coups de coude... StevenDefour, lui, a fait preuve de beaucoup de maturité tout au long de l'année. Au début, le Standard l'a aligné sur le flanc. Il n'a pas été directement performant mais a éclaté lorsque Sergio Conceiçao s'est blessé. A la fin, tous les ballons convergeaient vers lui. Tous n'étaient pas exploitables car le Standard a usé et abusé de longs ballons. Sébastien Pocognoli a également obtenu un rendement supérieur à celui de Biglia. Il est sans doute le plus jeune, le plus influençable. Pocognoli a tenu toute la saison. Au début, il taclait trop. C'est parfois nécessaire mais il se retrouvait trop souvent au sol. Il est bon offensivement, a un bon jeu de position. Il sait choisir son moment mais panique quand ça va moins bien. Logan Bailly a été en proie au doute après Charleroi et Mons mais s'est bien ressaisi. Il a de l'audace et du rayonnement mais n'a pas toujours le ballon quand il sort. Avec le temps, il affinera son jugement. Daniel Zitka a gagné beaucoup de points cette saison. Douze d'après Belgacom TV. Le fait d'avoir été évincé par Silvio Proto la saison passée lui a été bénéfique. Dès son retour, il a été très fort. Il a saisi ce qui était sans doute sa dernière chance. Frédéric Herpoel a mal entamé la saison. Il a encaissé beaucoup de buts mais s'est bien repris. Il est équilibré. Il ne commet pas de fautes, il est fiable, mais il n'est pas assez imposant ni spectaculaire. Et de plus, il ne se met pas assez en avant dans ses déclarations. Hugo Broos s'est bien ressaisi. Son système est reconnaissable. Il est identique à celui qu'il prônait à Bruges, à Mouscron ou au RWDM, en début de carrière. Il n'y a qu'à Anderlecht que son système ne fonctionnait pas. Il ne l'admettra pas mais il est difficile de rester soi-même au Sporting. Si Genk a réussi une telle saison, c'est en grande partie grâce à son coach. GeorgesLeekens ne peut être premier sans finale de Coupe. Il affirme que, pour être performante, son équipe a besoin de tous ses hommes mais n'est-ce pas le cas de tous les clubs ? L'entrejeu gantois a été trop léger, il ne gagne pas assez de duels. Jacky Mathijssen a fait du bon travail à Charleroi. Il a fait en sorte qu'on le remarque. Il aime entretenir un certain mystère et est rarement d'accord avec quelqu'un. Il ose dire : " Nous sommes meilleurs qu'Anderlecht ". Charleroi l'a privé de son avant et de son gardien au bout d'un mois, puis de Dante et Chabaud en hiver mais il ne pleurniche pas. A St-Trond, il développait un football offensif avec Marcos Pereira, Desiré Mbonabucya et Bram Van Geel, trois excellents joueurs... jusqu'à son départ. Jacky rend les footballeurs meilleurs. PaulAllaerts a très bien dirigé plusieurs matches, sans compenser. Il siffle ce qu'il voit, pas ce qu'il pense devoir voir. Il est calme. FrankDe Bleeckere n'a pas sifflé beaucoup de matches en Belgique. Il émarge à l'élite mondiale depuis qu'on utilise des oreillettes mais il semble connaître plus de problèmes ici. Est-ce par manque de concentration ou a-t-il besoin de plus de pression ? Il a été brillant au Mondial et en Ligue des Champions. Il résiste bien à la pression mais il s'est produit des incidents dans plusieurs matches de championnat. Jérôme EfongNzolo a du talent. Il doit prendre garde à son sourire : il peut paraître arrogant quand il distribue une carte ou commet une erreur. Mais il ne prend pas ses distances avec les joueurs : il continue à leur taper sur l'épaule. Il n'y a jamais de problèmes avec les entraîneurs quand il est quatrième arbitre. Il est désarmant. Avec lui, Mathijssen ne volera jamais dans la tribune. par peter t'kint