Tchité: un record belge

Il manifestait des envies de départ depuis un certain temps. On l'imaginait à Al Shabab, voire à Francfort. Il y a un an, c'est Saint-Etienne et Al Ain qui lui avaient fait les yeux doux. L'homme aux quatre passeports a surpris tout le monde : il est devenu le premier joueur à enfiler le maillot des trois grands clubs belges.

Profitant d'une clause insérée en janvier dans son contrat qui lui permettait de se libérer pour une certaine somme (1,2 million, dit-on), il a signé pour trois ans à Bruges. GeorgesLeekens, qui attendait impatiemment l'autorisation de la FIFA pour pouvoir l'aligner chez les Diables Rouges, était au courant de cette clause. Pour les supporters rouches, la pilule est dure à avaler. En 2006, MéméTchité avait déjà quitté Sclessin pour Anderlecht et le Standard l'avait remplacé par un joueur inconnu : MilanJovanovic.

En Belgique Jörgensen : Danish dynamite.

Le médian offensif de La Gantoise a signé un contrat de trois ans avec le Club Bruges. Il imite ainsi le gardien BojanJorgacevic, qui avait effectué le même trajet en cours de saison dernière, au grand dam des supporters gantois. Surtout, à 28 ans, il retrouve celui dont il fut le capitaine à Esbjerg, entre 2005 et 2009 : Niki Zimling.

Jörgensen a un objectif en tête : si Zimling a réussi à s'imposer en équipe nationale depuis qu'il est à Bruges, pourquoi pas lui ? A Gand, il était l'un des hommes-clés de l'équipe de TrondSollied. En 39 matches de championnat, il a trouvé le chemin des filets à 13 reprises. Il possédait encore un contrat jusqu'en 2013 mais pouvait partir pour un montant déterminé (estimé à un 1,5 million d'euros).

Buysse : retour aux sources

La boucle est bouclée. Formé au Club Bruges, Bart Buysse l'avait quitté en 2006, à 19 ans, afin de rejoindre Zulte Waregem qui lui offrait un contrat pro. Après quatre ans sous FranckyDury, il est attiré au FC Twente par MichelPreud'homme. Sa première saison avec le coach liégeois, qui prône des arrières latéraux offensifs, est très bonne. La deuxième, sous Co Adriaanse, se révèle beaucoup moins fructueuse : le coach néerlandais aligne davantage d'attaquants et demande à ses backs de rester sur leurs positions. Buysse joue peu.

Lorsque le Club lui propose un retour aux sources, il l'accepte avec plaisir. La saison dernière, Bruges a parfois dû aligner le droitier Tom Högli à l'arrière gauche. Leekens a résolu le problème. Il y a un an et demi, le Standard a tenté d'attirer Buysse durant le mercato de janvier, mais le joueur avait décliné.

Hawsawi : Inch Allah !

On ignore encore s'il sera le transfert de l'année, mais il sera l'attraction de l'année au Parc Astrid. OsamaHawsawi, qui a signé jusqu'en 2014, est le premier joueur saoudien dans notre championnat. On sait qu'il est une véritable vedette dans son pays (capitaine tant à Al Hilal qu'en équipe nationale), mais on manque de repères pour évaluer la qualité du championnat saoudien. On attend aussi de voir comment le joueur s'adaptera à un nouvel environnement et à une nouvelle culture.

Les avis d' Eric Gerets et de Leekens, qui l'ont coachés, sont positifs. A 28 ans, ce défenseur central a envie de découvrir un championnat occidental, quitte à devoir faire un sacrifice financier. " Il a accepté de venir à nos conditions et était libre de transfert, le risque est donc limité ", souligne HermanVanHolsbeeck, qui ajoute que le centre de formation de Neerpede ne recèle pas de jeune défenseur central apte à effectuer le grand saut.

Köse : un pari

Quel est le lien entre CheikhouKouyaté et BahattinKöse ? Ils ont le même agent, TedikBekir, que DimitriMbuyu a connu lorsqu'il travaillait au Brussels. C'est cet agent qui a glissé au directeur sportif montois le nom de cet ancien international Espoir turc qui, à 22 ans, était arrivé en fin de contrat à l'Arminia Bielefeld. Les tests passés à Mons ont été rapidement concluants et il a signé pour deux ans. Un pari. Et si c'était lui, le successeur de JérémyPerbet ?

Mununga : retour d'Ankara

L'ancien international Espoir belge, qui a choisi de défendre les couleurs du Congo, a évolué ces deux dernières saisons à Gençlerbirligi, mais le Beerschot l'a convaincu de rentrer. " Joachim s'inscrit parfaitement dans le système de jeu que notre coach Adrie Koster entend développer. Il possède de belles qualités individuelles et est un bon centreur. C'est aussi un leader : il a été le capitaine du FC Malines alors qu'il est francophone ", souligne le directeur technique Chris VanPuyvelde.

Formé au Futurosport par PhilippeSaint- Jean, avant de passer à Tubize, le natif d'Ottignies (25 ans) constitue le cinquième renfort des Mauves anversois après FunsoOjo (qui, après une expérience au PSV Eindhoven, revient au club qui l'a formé), FrédéricBrillant (un défenseur central français passé par Virton et Ostende), le gardien de Bocholt KoenVanLangendonck et l'attaquant ElimaneCoulibaly (qui arrive de Gand où il n'était plus en odeur de sainteté). Une belle activité pour un club qui a connu des difficultés financières.

Gorius : le train est passé trois fois

Sa patience a été récompensée. Il y a un an, le Standard s'était intéressé à lui et YoniBuyens. Malines voulait bien en laisser partir un, mais pas deux. Le Français a dû se résoudre à vivre six mois supplémentaires derrière les anciennes casernes. " Gand s'est aussi intéressé à moi à l'époque ", révèle-t-il. " Mais je me suis fait une raison : autant continuer à Malines. En janvier, par contre, mon avis de partir s'est faite plus pressante. " Genk lui fait les yeux doux à ce moment, mais Malines ne lui accorde toujours pas son bon de sortie.

Le sosie de Tintin a finalement signé, en mai, un contrat qui le lie au Racing Genk pour les quatre prochaines saisons (avec une option pour une année). Coté à cinq millions d'euros il y a un an (" C'est le président de Malines qui avait fixé cette somme pour décourager les candidats acquéreurs "), le transfert s'est finalement réalisé sur base de 1,2 million. A 27 ans, JulienGorius arrive à pleine maturité.

Joseph-Monrose : à travers la Flandre

Il ne connaissait pas la Belgique avant de s'engager pour trois ans à Courtrai en 2011. Lens n'est pourtant pas très éloigné, mais la Ligue Jupiler ne lui évoquait rien. Il faut croire que l'expérience lui a plu, car alors qu'il lui reste deux ans de contrat au stade des Eperons d'Or, il décide de mieux découvrir notre pays : il a signé pour quatre ans à Genk, à l'autre bout de la Flandre. " Lorsque j'ai joué à la Cristal Arena avec Courtrai, j'ai été impressionné par le stade, l'ambiance et l'équipe. C'est un pas en avant ", explique-t-il.

Capable d'évoluer à toutes les positions de l'attaque, il va être confronté à la lourde succession de KevinDeBruyne. International Espoir en France, il a brillé au tournoi de Toulon l'an passé.

Foket : une belle Promotion !

Mars 2012. Un match de Promotion B entre Dilbeek et l'USGTH (pour les non-initiés : l'Union Saint-Ghislain Tertre Hautrage). Un score improbable de 5-5. Un joueur paraît au-dessus du lot : ThomasFoket. Il sait dribbler, fait rare à cet échelon de la hiérarchie. Petit coup d'£il à sa date de naissance : il a 17 ans. Quinze jours plus tard, il signe un contrat à La Gantoise. Le garçon est international U18.

Anderlecht et Bruges lui faisaient aussi les yeux doux, mais à Gand, il pourra poursuivre ses études à l'école Topsport et la concurrence sera (légèrement) moins rude. La saison dernière, ThomasMeunier a réussi à s'imposer en passant de Virton à Bruges, mais ici, il y a encore une division d'écart supplémentaire : de la D4 à la D1.

Verbeek : la griffe Jans

L'arrivée du jeune Néerlandais DannyVerbeek porte la griffe du nouveau coach, RonJans. Celui-ci n'a jamais caché que son dispositif de prédilection est le 4-3-3 avec des ailiers de débordement. Et où a-t-on le plus de chances de trouver ce type de joueurs ? Verbeek, âgé de 21 ans, est un pur produit du FC Den Bosch, où il était encore sous contrat jusqu'en 2013. Un club de... D2, ce qui fait sourciller les supporters rouches. Mais le garçon, semble-t-il, a du talent. L'AZ le courtisait aussi.

" Nous avons fait tout ce qui était possible pour le conserver, mais il s'agissait pour le joueur d'une opportunité unique qu'il ne souhaitait pas laisser passer. Il nous manquera, mais nous sommes fiers que le travail accompli au centre de formation porte ses fruits ", déclare le directeur technique du club néerlandais, FredvanderHoorn (ex-Alost). Verbeek, qui a inscrit dix buts la saison dernière, a signé pour quatre ans au Standard.

À l'étranger Martin : pas un Hazard

C'est le premier gros coup du mercato en France : Lille, qui a garni ses caisses de 40 millions, était à la recherche d'un successeur à EdenHazard. Les Dogues espèrent l'avoir trouvé en la personne de MarvinMartin (21 ans). L'international de Sochaux a signé pour cinq ans. Ce milieu de terrain offensif avait d'emblée frappé fort lors de ses débuts avec l'équipe de France : en juin 2011, lors de sa première apparition sous le maillot des Bleus, il a réussi un doublé contre l'Ukraine (4-1).

Reus : retour à la case départ

Il n'y a pas qu'en Belgique qu'on effectue de mauvaises estimations d'un jeune. MarcoReus, né à Dortmund et formé au Borussia local, ne s'y impose pas et est vendu en 2006, à 17 ans, au modeste club de D2 du Rot-Weiss Ahlen. Après deux saisons, il rejoint le Borussia Mönchengladbach où, progressivement, il monte en puissance.

Âgé de 22 ans, cet attaquant percutant, devenu international, retrouve son club formateur, double champion d'Allemagne, pour la somme de 17,5 millions d'euros. Il a signé jusqu'en 2017. Le Bayern Munich était également sur le coup, mais le joueur a préféré un retour à la case départ.

Kagawa : soleil levant sur les Iles

Si SirAlexFerguson continue à recruter des jeunes en devenir, il n'hésite pas non plus à sortir le chéquier lorsqu'un joueur confirmé lui plaît. Le milieu de terrain japonais ShinjiKagawa (21 buts en 49 matches avec le Borussia Dortmund) est le premier renfort de Manchester United. La presse allemande évoque la somme de 17 millions d'euros. Une belle opération pour le BVB, qui l'a acheté 350.000 euros il y a deux ans au Cerezo Osaka. Agé de 23 ans, Kagawa n'attend plus que son permis de travail pour s'installer en Angleterre.

Podolski : de la poudre pour les Gunners

Annoncée en mars puis démentie par le FC Cologne, la nouvelle a été confirmée : à 27 ans, LukasPodolski (18 buts cette saison en Bundesliga) rejoint Arsenal pour 13 millions. L'intéressé est aux anges : " Ce transfert me donne l'opportunité de me produire sur la scène européenne dans un club du top. Malgré la culbute de Cologne en D2, je ne quitte pas ce club de gaîté de c£ur. "

Entre 2006 et 2009, Podolski a évolué au Bayern Munich mais n'est pas parvenu à s'y imposer. Les médias anglais pensent que son arrivée présage un départ prochain de RobinvanPersie, qui n'a plus qu'un an de contrat, mais l'international allemand espère jouer aux côtés du Néerlandais. ArsèneWenger ne compte pas en rester là. Le technicien français lorgne aussi en direction d' OlivierGiroud, l'attaquant champion de France avec Montpellier, et de HatemBenArfa.

Dante : de l'enfer au paradis ?

Qui aurait pensé, lorsqu'il a quitté Lille pour Charleroi en janvier 2006, puis pour le Standard un an plus tard, qu'il enfilerait un jour le maillot du Bayern Munich ? L'inimaginable s'est produit : à 28 ans, DanteBonfim a signé un contrat de quatre saisons avec les Bavarois. Le Borussia Mönchengladbach, où il était encore lié pour deux ans, touchera une indemnité de transfert de 4,7 millions d'euros.

Dante jouait au Borussia Park depuis janvier 2009 et était devenu la coqueluche des supporters, alors qu'il occupait le poste de défenseur central. De la concurrence en vue pour DanielVanBuyten et HolgerBadstuber ? Dante a une idée en tête : selon lui, du Bayern Munich à la Seleçaoauriverde, il n'y a qu'un pas. A condition de s'imposer. " Ce serait un rêve ", reconnaît-il.

Trevizan : sur les traces de Dante et d'Igor

Cette année, le parcours européen de Hanovre a ressemblé à une découverte de la Ligue Jupiler : deux fois le Standard et une fois Bruges. En quatre confrontations, les dirigeants allemands ont eu le temps d'apprécier les qualités de FelipeTrevizan. Et la Bundesliga a exercé son pouvoir d'attraction : après ses compatriotes Dante et Igor deCamargo, Felipe devient à 25 ans le troisième Brésilien du Standard à rallier la Bundesliga.

Il a signé un contrat de quatre ans et devrait remplacer le défenseur autrichien EmanuelPogatetz, parti à Wolfsburg. Un transfert à deux millions, mais selon une clause du contrat signé lors de son arrivée en Belgique en 2009, le Standard ne percevra que 70 % de la somme : 1,4 million, donc.

Giovinco : le retour de la fourmi atomique

La Juventus a racheté à Parme la moitié du contrat du milieu offensif de 25 ans. Le joueur était détenu en copropriété par les deux clubs à raison de 50 % chacun. Coût de l'opération : 11 millions d'euros plus un jeune joueur du centre de formation de la Juve (probablement StefanoBeltrame).

C'est la troisième fois que SebastianGiovinco retrouve les Bianconeri. En 2007, alors qu'il vient de débuter avec la Vieille Dame (en Serie B) sous les ordres de DidierDeschamps, il est prêté à Empoli. Il y effectue ses débuts en Serie A et s'y débrouille tellement bien que les supporters réclament son retour. Leur souhait est exaucé en 2008. Malgré un talent indéniable, Giovinco n'est utilisé que parcimonieusement par ClaudioRanieri, puis CiroFerrara. De ce fait, il est une nouvelle fois prêté, à Parme, en 2010-2011, avec option d'achat sur la... moitié du joueur. L'option sera levée, car il se fait directement remarquer sous ses nouvelles couleurs. Deux ans plus tard, la Formica Atomica (" la fourmi atomique ", comme on le surnomme en raison de son mètre 64) revient dans le club où il a été formé. Vif, rapide et bon dribbleur, l'international possède aussi une bonne vision de jeu et tire très bien les coups francs. De quoi voir en lui le successeur d' AlessandroDelPiero ?

Koné : un parcours à 17 trous

ArounaKoné, c'est cet attaquant ivoirien qui est passé par le Lierse (et aussi par le PSV Eindhoven). Prêté la saison dernière par le FC Séville à Levante, il a été confronté à un terrible dilemme : à trois matches de la fin, alors que Levante est en course pour une place européenne, il comptabilise 17 buts. Or, une clause dans le contrat de location stipule qu'il retourne automatiquement au FC Séville s'il en inscrit 18. Hors de question pour le joueur, qui ne garde pas de bons souvenirs de l'Andalousie.

Une blessure providentielle (à moins qu'il ne faille la qualifier de diplomatique ?) se déclare alors. Non aligné, Koné n'a forcément plus marqué... et il a pu être transféré définitivement à Levante. Le petit club de la région de Valence s'est qualifié pour l'Europa League pour la première fois en 106 ans d'histoire. Koné a fait coup double.

Drogba : un Eléphant en Chine

Les finales perdues, il connaît trop bien. Cette année, il a enfin triomphé : DidierDrogba a offert la Ligue des Champions à Chelsea. Dans la foulée, il a annoncé son départ de Stamford Bridge pour le Shanghai Shenhua, en Chine. Le club, qui possède d'importantes ressources financières, a déjà recruté Nicolas Anelka en décembre en lui offrant un pont d'or.

La paire a été reconstituée : Drogba a paraphé un contrat de deux ans et demi et son salaire avoisinera les 250 000 euros par semaine, le double de ce qu'il touchait à Chelsea. Le Shanghai Shenhua avait aussi recruté l'entraîneur français JeanTigana, qu'il a limogé quatre mois à peine après son arrivée pour le remplacer par l'ex-sélectionneur argentin, SergioBatista. 12e sur 16 en championnat, les Chinois comptent sur l'Ivoirien pour remonter la pente.

Raul : auf Wiedersehen, Señor !

Les supporters de Schalke 04 retenaient leur souffle depuis plusieurs semaines. Ils pleurent désormais le départ de leur buteur espagnol. RaulGonzalezBlanco, l'homme aux 76 buts en coupes d'Europe (un record) et aux 102 sélections avec LaRoja, n'a pas prolongé son contrat avec le club allemand, arrivé à échéance. Lorsqu'il est arrivé à Gelsenkirchen en 2010, après avoir été le capitaine emblématique du Real Madrid, on pensait que la Bundesliga constituerait une forme de retraite anticipée, mais il n'en a rien été : il a séduit tout le monde et a pris une part active à la conquête de la 3e place des Königsblauen, cette saison.

Si les motivations de son départ n'ont pas vraiment été exprimées lors de la conférence de presse, le directeur sportif Horst Heldt affirme qu'elles ne sont pas liées à des motifs financiers. A d'autres... A 34 ans, Raul a signé au Qatar, à Al Sadd !

PAR DANIEL DEVOS

Il manifestait des envies de départ depuis un certain temps. On l'imaginait à Al Shabab, voire à Francfort. Il y a un an, c'est Saint-Etienne et Al Ain qui lui avaient fait les yeux doux. L'homme aux quatre passeports a surpris tout le monde : il est devenu le premier joueur à enfiler le maillot des trois grands clubs belges. Profitant d'une clause insérée en janvier dans son contrat qui lui permettait de se libérer pour une certaine somme (1,2 million, dit-on), il a signé pour trois ans à Bruges. GeorgesLeekens, qui attendait impatiemment l'autorisation de la FIFA pour pouvoir l'aligner chez les Diables Rouges, était au courant de cette clause. Pour les supporters rouches, la pilule est dure à avaler. En 2006, MéméTchité avait déjà quitté Sclessin pour Anderlecht et le Standard l'avait remplacé par un joueur inconnu : MilanJovanovic. Le médian offensif de La Gantoise a signé un contrat de trois ans avec le Club Bruges. Il imite ainsi le gardien BojanJorgacevic, qui avait effectué le même trajet en cours de saison dernière, au grand dam des supporters gantois. Surtout, à 28 ans, il retrouve celui dont il fut le capitaine à Esbjerg, entre 2005 et 2009 : Niki Zimling. Jörgensen a un objectif en tête : si Zimling a réussi à s'imposer en équipe nationale depuis qu'il est à Bruges, pourquoi pas lui ? A Gand, il était l'un des hommes-clés de l'équipe de TrondSollied. En 39 matches de championnat, il a trouvé le chemin des filets à 13 reprises. Il possédait encore un contrat jusqu'en 2013 mais pouvait partir pour un montant déterminé (estimé à un 1,5 million d'euros). La boucle est bouclée. Formé au Club Bruges, Bart Buysse l'avait quitté en 2006, à 19 ans, afin de rejoindre Zulte Waregem qui lui offrait un contrat pro. Après quatre ans sous FranckyDury, il est attiré au FC Twente par MichelPreud'homme. Sa première saison avec le coach liégeois, qui prône des arrières latéraux offensifs, est très bonne. La deuxième, sous Co Adriaanse, se révèle beaucoup moins fructueuse : le coach néerlandais aligne davantage d'attaquants et demande à ses backs de rester sur leurs positions. Buysse joue peu. Lorsque le Club lui propose un retour aux sources, il l'accepte avec plaisir. La saison dernière, Bruges a parfois dû aligner le droitier Tom Högli à l'arrière gauche. Leekens a résolu le problème. Il y a un an et demi, le Standard a tenté d'attirer Buysse durant le mercato de janvier, mais le joueur avait décliné. On ignore encore s'il sera le transfert de l'année, mais il sera l'attraction de l'année au Parc Astrid. OsamaHawsawi, qui a signé jusqu'en 2014, est le premier joueur saoudien dans notre championnat. On sait qu'il est une véritable vedette dans son pays (capitaine tant à Al Hilal qu'en équipe nationale), mais on manque de repères pour évaluer la qualité du championnat saoudien. On attend aussi de voir comment le joueur s'adaptera à un nouvel environnement et à une nouvelle culture. Les avis d' Eric Gerets et de Leekens, qui l'ont coachés, sont positifs. A 28 ans, ce défenseur central a envie de découvrir un championnat occidental, quitte à devoir faire un sacrifice financier. " Il a accepté de venir à nos conditions et était libre de transfert, le risque est donc limité ", souligne HermanVanHolsbeeck, qui ajoute que le centre de formation de Neerpede ne recèle pas de jeune défenseur central apte à effectuer le grand saut. Quel est le lien entre CheikhouKouyaté et BahattinKöse ? Ils ont le même agent, TedikBekir, que DimitriMbuyu a connu lorsqu'il travaillait au Brussels. C'est cet agent qui a glissé au directeur sportif montois le nom de cet ancien international Espoir turc qui, à 22 ans, était arrivé en fin de contrat à l'Arminia Bielefeld. Les tests passés à Mons ont été rapidement concluants et il a signé pour deux ans. Un pari. Et si c'était lui, le successeur de JérémyPerbet ? L'ancien international Espoir belge, qui a choisi de défendre les couleurs du Congo, a évolué ces deux dernières saisons à Gençlerbirligi, mais le Beerschot l'a convaincu de rentrer. " Joachim s'inscrit parfaitement dans le système de jeu que notre coach Adrie Koster entend développer. Il possède de belles qualités individuelles et est un bon centreur. C'est aussi un leader : il a été le capitaine du FC Malines alors qu'il est francophone ", souligne le directeur technique Chris VanPuyvelde. Formé au Futurosport par PhilippeSaint- Jean, avant de passer à Tubize, le natif d'Ottignies (25 ans) constitue le cinquième renfort des Mauves anversois après FunsoOjo (qui, après une expérience au PSV Eindhoven, revient au club qui l'a formé), FrédéricBrillant (un défenseur central français passé par Virton et Ostende), le gardien de Bocholt KoenVanLangendonck et l'attaquant ElimaneCoulibaly (qui arrive de Gand où il n'était plus en odeur de sainteté). Une belle activité pour un club qui a connu des difficultés financières. Sa patience a été récompensée. Il y a un an, le Standard s'était intéressé à lui et YoniBuyens. Malines voulait bien en laisser partir un, mais pas deux. Le Français a dû se résoudre à vivre six mois supplémentaires derrière les anciennes casernes. " Gand s'est aussi intéressé à moi à l'époque ", révèle-t-il. " Mais je me suis fait une raison : autant continuer à Malines. En janvier, par contre, mon avis de partir s'est faite plus pressante. " Genk lui fait les yeux doux à ce moment, mais Malines ne lui accorde toujours pas son bon de sortie. Le sosie de Tintin a finalement signé, en mai, un contrat qui le lie au Racing Genk pour les quatre prochaines saisons (avec une option pour une année). Coté à cinq millions d'euros il y a un an (" C'est le président de Malines qui avait fixé cette somme pour décourager les candidats acquéreurs "), le transfert s'est finalement réalisé sur base de 1,2 million. A 27 ans, JulienGorius arrive à pleine maturité. Il ne connaissait pas la Belgique avant de s'engager pour trois ans à Courtrai en 2011. Lens n'est pourtant pas très éloigné, mais la Ligue Jupiler ne lui évoquait rien. Il faut croire que l'expérience lui a plu, car alors qu'il lui reste deux ans de contrat au stade des Eperons d'Or, il décide de mieux découvrir notre pays : il a signé pour quatre ans à Genk, à l'autre bout de la Flandre. " Lorsque j'ai joué à la Cristal Arena avec Courtrai, j'ai été impressionné par le stade, l'ambiance et l'équipe. C'est un pas en avant ", explique-t-il. Capable d'évoluer à toutes les positions de l'attaque, il va être confronté à la lourde succession de KevinDeBruyne. International Espoir en France, il a brillé au tournoi de Toulon l'an passé. Mars 2012. Un match de Promotion B entre Dilbeek et l'USGTH (pour les non-initiés : l'Union Saint-Ghislain Tertre Hautrage). Un score improbable de 5-5. Un joueur paraît au-dessus du lot : ThomasFoket. Il sait dribbler, fait rare à cet échelon de la hiérarchie. Petit coup d'£il à sa date de naissance : il a 17 ans. Quinze jours plus tard, il signe un contrat à La Gantoise. Le garçon est international U18. Anderlecht et Bruges lui faisaient aussi les yeux doux, mais à Gand, il pourra poursuivre ses études à l'école Topsport et la concurrence sera (légèrement) moins rude. La saison dernière, ThomasMeunier a réussi à s'imposer en passant de Virton à Bruges, mais ici, il y a encore une division d'écart supplémentaire : de la D4 à la D1. L'arrivée du jeune Néerlandais DannyVerbeek porte la griffe du nouveau coach, RonJans. Celui-ci n'a jamais caché que son dispositif de prédilection est le 4-3-3 avec des ailiers de débordement. Et où a-t-on le plus de chances de trouver ce type de joueurs ? Verbeek, âgé de 21 ans, est un pur produit du FC Den Bosch, où il était encore sous contrat jusqu'en 2013. Un club de... D2, ce qui fait sourciller les supporters rouches. Mais le garçon, semble-t-il, a du talent. L'AZ le courtisait aussi. " Nous avons fait tout ce qui était possible pour le conserver, mais il s'agissait pour le joueur d'une opportunité unique qu'il ne souhaitait pas laisser passer. Il nous manquera, mais nous sommes fiers que le travail accompli au centre de formation porte ses fruits ", déclare le directeur technique du club néerlandais, FredvanderHoorn (ex-Alost). Verbeek, qui a inscrit dix buts la saison dernière, a signé pour quatre ans au Standard. C'est le premier gros coup du mercato en France : Lille, qui a garni ses caisses de 40 millions, était à la recherche d'un successeur à EdenHazard. Les Dogues espèrent l'avoir trouvé en la personne de MarvinMartin (21 ans). L'international de Sochaux a signé pour cinq ans. Ce milieu de terrain offensif avait d'emblée frappé fort lors de ses débuts avec l'équipe de France : en juin 2011, lors de sa première apparition sous le maillot des Bleus, il a réussi un doublé contre l'Ukraine (4-1). Il n'y a pas qu'en Belgique qu'on effectue de mauvaises estimations d'un jeune. MarcoReus, né à Dortmund et formé au Borussia local, ne s'y impose pas et est vendu en 2006, à 17 ans, au modeste club de D2 du Rot-Weiss Ahlen. Après deux saisons, il rejoint le Borussia Mönchengladbach où, progressivement, il monte en puissance. Âgé de 22 ans, cet attaquant percutant, devenu international, retrouve son club formateur, double champion d'Allemagne, pour la somme de 17,5 millions d'euros. Il a signé jusqu'en 2017. Le Bayern Munich était également sur le coup, mais le joueur a préféré un retour à la case départ. Si SirAlexFerguson continue à recruter des jeunes en devenir, il n'hésite pas non plus à sortir le chéquier lorsqu'un joueur confirmé lui plaît. Le milieu de terrain japonais ShinjiKagawa (21 buts en 49 matches avec le Borussia Dortmund) est le premier renfort de Manchester United. La presse allemande évoque la somme de 17 millions d'euros. Une belle opération pour le BVB, qui l'a acheté 350.000 euros il y a deux ans au Cerezo Osaka. Agé de 23 ans, Kagawa n'attend plus que son permis de travail pour s'installer en Angleterre. Annoncée en mars puis démentie par le FC Cologne, la nouvelle a été confirmée : à 27 ans, LukasPodolski (18 buts cette saison en Bundesliga) rejoint Arsenal pour 13 millions. L'intéressé est aux anges : " Ce transfert me donne l'opportunité de me produire sur la scène européenne dans un club du top. Malgré la culbute de Cologne en D2, je ne quitte pas ce club de gaîté de c£ur. " Entre 2006 et 2009, Podolski a évolué au Bayern Munich mais n'est pas parvenu à s'y imposer. Les médias anglais pensent que son arrivée présage un départ prochain de RobinvanPersie, qui n'a plus qu'un an de contrat, mais l'international allemand espère jouer aux côtés du Néerlandais. ArsèneWenger ne compte pas en rester là. Le technicien français lorgne aussi en direction d' OlivierGiroud, l'attaquant champion de France avec Montpellier, et de HatemBenArfa. Qui aurait pensé, lorsqu'il a quitté Lille pour Charleroi en janvier 2006, puis pour le Standard un an plus tard, qu'il enfilerait un jour le maillot du Bayern Munich ? L'inimaginable s'est produit : à 28 ans, DanteBonfim a signé un contrat de quatre saisons avec les Bavarois. Le Borussia Mönchengladbach, où il était encore lié pour deux ans, touchera une indemnité de transfert de 4,7 millions d'euros. Dante jouait au Borussia Park depuis janvier 2009 et était devenu la coqueluche des supporters, alors qu'il occupait le poste de défenseur central. De la concurrence en vue pour DanielVanBuyten et HolgerBadstuber ? Dante a une idée en tête : selon lui, du Bayern Munich à la Seleçaoauriverde, il n'y a qu'un pas. A condition de s'imposer. " Ce serait un rêve ", reconnaît-il. Cette année, le parcours européen de Hanovre a ressemblé à une découverte de la Ligue Jupiler : deux fois le Standard et une fois Bruges. En quatre confrontations, les dirigeants allemands ont eu le temps d'apprécier les qualités de FelipeTrevizan. Et la Bundesliga a exercé son pouvoir d'attraction : après ses compatriotes Dante et Igor deCamargo, Felipe devient à 25 ans le troisième Brésilien du Standard à rallier la Bundesliga. Il a signé un contrat de quatre ans et devrait remplacer le défenseur autrichien EmanuelPogatetz, parti à Wolfsburg. Un transfert à deux millions, mais selon une clause du contrat signé lors de son arrivée en Belgique en 2009, le Standard ne percevra que 70 % de la somme : 1,4 million, donc. La Juventus a racheté à Parme la moitié du contrat du milieu offensif de 25 ans. Le joueur était détenu en copropriété par les deux clubs à raison de 50 % chacun. Coût de l'opération : 11 millions d'euros plus un jeune joueur du centre de formation de la Juve (probablement StefanoBeltrame). C'est la troisième fois que SebastianGiovinco retrouve les Bianconeri. En 2007, alors qu'il vient de débuter avec la Vieille Dame (en Serie B) sous les ordres de DidierDeschamps, il est prêté à Empoli. Il y effectue ses débuts en Serie A et s'y débrouille tellement bien que les supporters réclament son retour. Leur souhait est exaucé en 2008. Malgré un talent indéniable, Giovinco n'est utilisé que parcimonieusement par ClaudioRanieri, puis CiroFerrara. De ce fait, il est une nouvelle fois prêté, à Parme, en 2010-2011, avec option d'achat sur la... moitié du joueur. L'option sera levée, car il se fait directement remarquer sous ses nouvelles couleurs. Deux ans plus tard, la Formica Atomica (" la fourmi atomique ", comme on le surnomme en raison de son mètre 64) revient dans le club où il a été formé. Vif, rapide et bon dribbleur, l'international possède aussi une bonne vision de jeu et tire très bien les coups francs. De quoi voir en lui le successeur d' AlessandroDelPiero ? ArounaKoné, c'est cet attaquant ivoirien qui est passé par le Lierse (et aussi par le PSV Eindhoven). Prêté la saison dernière par le FC Séville à Levante, il a été confronté à un terrible dilemme : à trois matches de la fin, alors que Levante est en course pour une place européenne, il comptabilise 17 buts. Or, une clause dans le contrat de location stipule qu'il retourne automatiquement au FC Séville s'il en inscrit 18. Hors de question pour le joueur, qui ne garde pas de bons souvenirs de l'Andalousie. Une blessure providentielle (à moins qu'il ne faille la qualifier de diplomatique ?) se déclare alors. Non aligné, Koné n'a forcément plus marqué... et il a pu être transféré définitivement à Levante. Le petit club de la région de Valence s'est qualifié pour l'Europa League pour la première fois en 106 ans d'histoire. Koné a fait coup double. Les finales perdues, il connaît trop bien. Cette année, il a enfin triomphé : DidierDrogba a offert la Ligue des Champions à Chelsea. Dans la foulée, il a annoncé son départ de Stamford Bridge pour le Shanghai Shenhua, en Chine. Le club, qui possède d'importantes ressources financières, a déjà recruté Nicolas Anelka en décembre en lui offrant un pont d'or. La paire a été reconstituée : Drogba a paraphé un contrat de deux ans et demi et son salaire avoisinera les 250 000 euros par semaine, le double de ce qu'il touchait à Chelsea. Le Shanghai Shenhua avait aussi recruté l'entraîneur français JeanTigana, qu'il a limogé quatre mois à peine après son arrivée pour le remplacer par l'ex-sélectionneur argentin, SergioBatista. 12e sur 16 en championnat, les Chinois comptent sur l'Ivoirien pour remonter la pente. Les supporters de Schalke 04 retenaient leur souffle depuis plusieurs semaines. Ils pleurent désormais le départ de leur buteur espagnol. RaulGonzalezBlanco, l'homme aux 76 buts en coupes d'Europe (un record) et aux 102 sélections avec LaRoja, n'a pas prolongé son contrat avec le club allemand, arrivé à échéance. Lorsqu'il est arrivé à Gelsenkirchen en 2010, après avoir été le capitaine emblématique du Real Madrid, on pensait que la Bundesliga constituerait une forme de retraite anticipée, mais il n'en a rien été : il a séduit tout le monde et a pris une part active à la conquête de la 3e place des Königsblauen, cette saison. Si les motivations de son départ n'ont pas vraiment été exprimées lors de la conférence de presse, le directeur sportif Horst Heldt affirme qu'elles ne sont pas liées à des motifs financiers. A d'autres... A 34 ans, Raul a signé au Qatar, à Al Sadd ! PAR DANIEL DEVOS