Mbark Boussoufa Il a rapporté 26 points

10 buts dont 6 synonymes de points (16) : à Mons 1-2 (inscrit le 2e but), contre Mouscron 2-1 (inscrit le 2e but), au Club Bruges 1-1 (inscrit le but égalisateur), contre Westerlo 2-0 (inscrit le 1er but), contre le Standard 4-2 (inscrit les buts égalisateurs à 1-1 et 2-2), contre le Club Bruges 1-0 (inscrit le but).
...

10 buts dont 6 synonymes de points (16) : à Mons 1-2 (inscrit le 2e but), contre Mouscron 2-1 (inscrit le 2e but), au Club Bruges 1-1 (inscrit le but égalisateur), contre Westerlo 2-0 (inscrit le 1er but), contre le Standard 4-2 (inscrit les buts égalisateurs à 1-1 et 2-2), contre le Club Bruges 1-0 (inscrit le but). 12 assists dont 4 synonymes de points (10) : A Mons 1-2 (assist sur le but égalisateur), à Courtrai 1-3 (sur le 1-2), à Westerlo 0-1 (sur le but), contre Roulers 3-1 (sur le 2-0). Mbark Boussoufa, auteur à la fois d'un dixième but et d'un douzième assist face à Roulers, a quasiment remporté à lui seul le tiers des points des siens au cours du présent championnat. Le lutin marocain s'affirme cette saison comme le Mister 50 % de ses couleurs si l'on tient compte non seulement de ses buts et de ses assists mais également de l'avant-dernière passe. Il n'y a donc pas plus indispensable que lui au sein du onze de base. Boussie ne s'est pas contenté, non plus, tout au long de la compétition 2008-09, de simples goals de raccroc face aux sans grades. Il s'est également montré décisif lors des matches au sommet contre le Standard et le Club Bruges. Seul bémol peut-être : les périodes creuses qu'on relève encore chez lui lors des matches. Il est rarement présent d'un bout à l'autre de la rencontre. Mais il s'est déjà bonifié en la matière. 8 buts dont 5 synonymes de points (13) : à La Gantoise 1-2 (inscrit les 2 buts), contre Mons 3-2 (inscrit le 2-2), contre Zulte Waregem 2-0 (inscrit le 1er but), à Westerlo 0-1(inscrit le but), contre Dender 4-0 (inscrit le 1er but) 1 assist synonyme de points (3) : à Charleroi 0-1 (passe sur le but) La surprise du chef, à Anderlecht-Roulers, c'était évidemment la titularisation de Tom De Sutter. Remplacé lors du dernier quart d'heure à Tubize, une semaine plus tôt, en raison d'une élongation, l'attaquant des Mauves aurait dû être logiquement absent des terrains durant une dizaine de jours. Mais il était là... Au sein d'un noyau où il y a double, voire triple occupation pour chaque poste, le Flandrien fait en effet figure d'exception actuellement. En l'absence de Nicolas Frutos, il est le seul à pouvoir officier en qualité de buteur-remiseur. Dans un passé récent, le Sporting avait été privé de ses services à Mouscron et le résultat ne s'était pas fait attendre, sous la forme d'un nul (1-1) synonyme de deux points précieux perdus dans la course au titre. Avec un total de huit buts à son compteur, dont cinq décisifs depuis son arrivée au Parc Astrid en janvier, le Flandrien est incontournable dans la division offensive. Au même titre que Mbark Boussoufa, avec qui il s'entend d'ailleurs à merveille, De Sutter est déterminant aussi bien lors des matches dits faciles que dans les grandes occasions. La moitié de ses buts ont en tout cas été inscrits lors de rendez-vous majeurs face à La Gantoise, Zulte Waregem, le Standard et Westerlo. Et ce, tantôt à domicile, tantôt en déplacement, ce qui fait vraiment de lui un goal-getter tout terrain. Comme Frutos, en quelque sorte, dont le RSCA a souvent été tributaire aussi, par le passé. Mais l'Argentin a trop peu joué cette saison pour entrer en ligne de compte. 10 points ont été perdus sans lui Au Standard 2-1 (sort blessé à 0-0), à Zulte Waregem 4-0 (pas joué), contre Lokeren 2-3 (pas joué), à Lokeren 0-0 (pas joué). Avec Jan Polak dans ses rangs, Anderlecht n'a enduré que deux défaites sur les cinq qu'il a concédées jusqu'à présent : contre le Cercle Bruges (1-2) et au FC Malines (2-1). Au Standard, en tout début de saison, il n'avait pas été vraiment mêlé au revers des siens puisque la marque était toujours vierge au moment où il se fit remplacer pour cause de blessure. En son absence, le Sporting a encaissé aussi 9 buts, soit un tiers de son passif. Ce qui situe l'importance du personnage. Le seul reproche qu'on puisse lui faire, c'est sa faible productivité : deux buts à peine, non décisifs, en championnat, ce qui le situe loin des 8 de son compère Guillaume Gillet avec qui il a formé pendant les trois quarts de la saison le sommet du triangle dans l'entrejeu, avant d'être rappelé à sa base au côté de Lucas Biglia. En matière de passes décisives également son apport est limité : trois à peine, dont une a rapporté des points face à Dender. 10 points ont été perdus sans lui Au Club Bruges 1-1 (pas joué), contre le Cercle 1-2 (pas joué), à Mouscron 1-1 (pas joué), à Malines 2-1 (monté à 2-0) Autres statsTrois buts (non déterminants) et des assists dont deux amènent des buts victorieux (à Mons 1-2 et contre le Club 1-0). A l'image de Jan Polak, son absence aura coûté la bagatelle de 10 points au Sporting. Mais contrairement au Tchèque, à l'apport offensif limité, Jelle Van Damme, lui, brille sur ce plan-là aussi. Ses trois buts inscrits cette saison peuvent compter, puisqu'à deux reprises il a montré la voie à suivre à ses partenaires et que la troisième et dernière fois, contre Roulers, il a mis son équipe sur le velours. Quatre passes sur six ont été synonymes de prise de points. Indépendamment des chiffres, son apport est très précieux aussi en matière de puissance athlétique et de détermination. Sur ce point, il est à n'en point douter l'exemple à suivre. 8 points ont été perdus sans lui Contre Lokeren 2-3 (pas joué), contre le Cercle Bruges 1-2 (pas joué), à Tubize (pas joué) Deux buts victorieux Contre Mons (3-2) et à Charleroi (0-1) Son absence a coûté 8 points, tandis que sa présence en a rapporté 9. Le Hongrois est avant tout un excellent joueur de tête, aussi bien en matière défensive qu'offensive, même si le but qu'il a marqué à Charleroi fut inscrit du pied. Il n'y a d'ailleurs pas qu'au RSCA que l'arrière s'est affirmé ces derniers mois. Avec l'équipe nationale de son pays, il a également fait parler la poudre à quatre reprises en 2008-09. 6 points ont été perdus sans lui Contre le Cercle 1-2 (pas joué), à Malines 2-1 (pas joué) Buts déterminantsA Mons 1-2 (but égalisateur), au Germinal Beerschot 1-3 (but égalisateur), contre Germinal Beerschot 2-0 (but d'ouverture), à Tubize 1-1 (but égalisateur) Décrié pour sa propension à accumuler les cartes jaunes (8 au total cette saison), ou rouges ( remember BATE Borisov) le défenseur polonais se sera signalé également de manière positive, tout au long de la campagne actuelle, en empilant les buts : sept, dont cinq auront permis à Anderlecht d'engranger des points. Les deux plus importants furent celui du 3-2 (sur penalty) face au Standard, au Parc Astrid, ainsi que son coup de tête à Tubize, qui permet toujours au Sporting de rester en lice dans la course au titre. Il va sans dire qu'avec Jelle Van Damme, il constitue la paire de backs la plus prolifique du pays. Même si, depuis le match à domicile contre le Club Bruges, ce dernier a avancé d'un cran sur le terrain. par bruno govers