D'aucuns se demanderont certainement pourquoi ergoter à propos de l'ancienneté des clubs, dans la mesure où des numéros-matricules sont censés les répertorier dans le temps. Le hic, c'est qu'ils n'ont été institués qu'en fin 1926, plus de trois décennies après la création de l'UBSSA (Union Belge des Sociétés de Sports Athlétiques), qui est l'ancêtre de l'URBSFA actuelle, plus communément appelée Union Belge.
...

D'aucuns se demanderont certainement pourquoi ergoter à propos de l'ancienneté des clubs, dans la mesure où des numéros-matricules sont censés les répertorier dans le temps. Le hic, c'est qu'ils n'ont été institués qu'en fin 1926, plus de trois décennies après la création de l'UBSSA (Union Belge des Sociétés de Sports Athlétiques), qui est l'ancêtre de l'URBSFA actuelle, plus communément appelée Union Belge. Le 21 décembre 1926, à l'instigation du secrétaire-général de la fédération, Alfred Verdijk, une première liste fut publiée dans La Vie Sportive. Elle comportait 809 clubs, alors affiliés à l'URBSFA. Mais entre 1895, date où celle-ci a été tenue sur les fonts baptismaux et 1926, quelque 1070 clubs n'ont pas été pourvus d'un tel numéro, soit parce qu'ils avaient démissionné ou fusionné, ou en raison du fait qu'ils avaient été radiés dans l'intervalle. Certains de ceux-là furent d'ailleurs des pionniers qui participèrent aux premières compétitions officielles en Belgique, comme le Sporting Club de Bruxelles, le Brugsche Football Club, l'Union Football Club Ixelles, l'Athletic and Running Club de Bruxelles, etc... " Les premiers matricules ont essentiellement récompensé les clubs-fondateurs de l'UBSSA " précise Bruno Dubois, le président de FOOT100. " Il y avait là, dans l'ordre, l'Antwerp (1), le FC Brugeois (3), le FC Liégeois (4), le Léopold Club de Bruxelles (5), le Racing Club de Bruxelles (6), La Gantoise (7) et Verviers (8) notamment. Ce classement a toutefois donné lieu à une belle foire d'empoigne entre les dirigeants de toutes ces entités. Car si l'Antwerp a été répertorié en 1, c'est parce qu'Alfred Verdijk en avait été joueur et membre. Quant au Racing Gand, devenu entre-temps le Racing Gand-Zeehaven, il n'avait guère admis être classé en 11e position, derrière son frère-ennemi, La Gantoise. Et pour cause, puisque sa section footballistique datait de 1899 alors que celle des Buffalos remontait à 1900. Car, au départ, La Gantoise, comme ses anciennes initiales AA. l'indiquaient, était une Association Athlétique, fondée en 1864 ". " Le Melle Football Club qui a vu le jour grâce au Comte Joseph d'Oultremont a été créé le 16 janvier 1901 mais a cessé toute activité en 1906-07 ", continue notre interlocuteur. Plus tard, on retrouve la trace également d'un Football Club Melle en 1920, déjà démissionnaire la même année. Concernant le Spa FC, il existe toujours aujourd'hui et est même devenu Royal (1) entre-temps. Sa date d'affiliation officielle est le 1er mai 1914 et le club a été doté du matricule n°60. Avant cela, toutefois, une demi-douzaine d'autres clubs s'étaient adonnés au foot dans la Perle des Ardennes mais avaient disparu avant l'institution des numéros d'ordre. Il y avait là le Spa Football Club (1897), le Red Star de Spa (1904), le Spa Olympique (1905) qui fusionna l'année suivante avec le Rowing Club de Spa, Les Sports de Spa (1905) et le Club Sportif Spadois (1907). Signe que l'activité footballistique y était intense. " Détail amusant : sur le site du Royal Spa Football Club, l'année de fondation, 1914, a été remplacée naguère par 1863. Heureux club qui, en l'espace d'un an, va donc rajeunir d'un demi-siècle puisqu'il fêtera ses 150 ans cette année et son centenaire l'année prochaine ! (1)Le délai nécessaire pour solliciter l'obtention du titre de Société Royale fut de 25 ans jusqu'au 4 mars 1958, de 35 ans jusqu'au 8 septembre 1968 et fut porté à 50 ans après cette date (Source : Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895, FOOT 100 Editions).