C'est sous le regard approbateur du nouveau triumvirat Marc Coucke-Luc Devroe-Michael Verschueren qu'Anderlecht est passé à la vitesse supérieure le week-end dernier en match amical face au PSV Eindhoven (5-3). Il a inscrit cinq buts face au champion des Pays-Bas, soit autant que lors des matches amicaux cumulés face au RWDM (1-0), à Heist (1-1), au PAOK (2-2) et à Roulers (1-1), ce qui a fait du bien au moral de Hein Vanhaezebrouck. Après la rencontre, celui-ci constatait cependant que son équipe encaissait encore trop - au moins deux buts face à de bonnes équipes comme le PSV et le PAOK - et qu'elle...

C'est sous le regard approbateur du nouveau triumvirat Marc Coucke-Luc Devroe-Michael Verschueren qu'Anderlecht est passé à la vitesse supérieure le week-end dernier en match amical face au PSV Eindhoven (5-3). Il a inscrit cinq buts face au champion des Pays-Bas, soit autant que lors des matches amicaux cumulés face au RWDM (1-0), à Heist (1-1), au PAOK (2-2) et à Roulers (1-1), ce qui a fait du bien au moral de Hein Vanhaezebrouck. Après la rencontre, celui-ci constatait cependant que son équipe encaissait encore trop - au moins deux buts face à de bonnes équipes comme le PSV et le PAOK - et qu'elle se créait trop peu d'occasions par l'axe. Morioka et Musona peuvent se sentir visés. Au cours de la quatrième semaine de préparation, HVH veut tout doucement former ce qu'il appelle one team, c'est-à-dire faire en sorte que ses titulaires potentiels jouent au moins 70 minutes. " Tout le monde aura encore suffisamment de temps de jeu - c'est pour cela que nous voulons deux matches par semaine - mais nous devons commencer à former une équipe ", dit l'entraîneur. " Les joueurs ont tout de même eu trois semaines pour se préparer. " Contrairement à la saison dernière, Vanhaezebrouck veut pouvoir disposer d'un noyau large et surtout de qualité afin de pouvoir effectuer des rotations. Le Flandrien l'a déjà dit : " Je veux pouvoir switcher régulièrement sans perdre en qualité. " Dans cette optique, les jeunes qui ont déjà joué quelques minutes en D1 ( Sowah, Amuzu, Saelemaekers, SambiLokonga, Kayembe) et les meilleurs éléments du noyau espoirs ( Bornauw, Dante, Delcroix) auront un rôle-clef à jouer au cours des prochains mois. Lors des cinq matches de préparation disputés jusqu'ici, Vanhaezebrouck a utilisé 34 joueurs. On constate que Saelemaekers & Cie ont joué davantage qu'un rôle de figurants. Bornauw (267 minutes) et Gerkens (267 minutes) sont ceux qui ont eu le plus de temps de jeu. Ils sont suivis de Kayembe (224 minutes), Dante (221 minutes), Abazaj (216 minutes), Delcroix (215 minutes), Sa (206 minutes), Saelemaekers (203 minutes), Sowah (202 minutes) et Amuzu (202 minutes). Dans le top 10, on retrouve donc avant tout des joueurs de la génération 1998-1999. " Les jeunes se débrouillent plutôt bien ", reconnaît Vanhaezebrouck. " S'ils poursuivent de la sorte, nous pourrons compter sur eux. Ils ont évolué et prouvent qu'ils sont prêts à lutter contre la concurrence. " Deux d'entre eux sont au-dessus du lot : Saelemaekers et Kayembe. Saelemaekers semble avoir pris le dessus sur Sowah et sur Appiah, qui revient de blessure. Il doit désormais encore lutter avec Najar, qui a été épargné et n'a encore joué que 45 minutes. Kayembe, très calme balle au pied, doté d'un bon tir lointain, agressif et très apprécié du président Coucke, constitue plus qu'une alternative à Trebel, qui semble vouloir partir. En mai, Luc Devroe se disait sûr que le Français prolongerait mais depuis, plus rien ne bouge et Trebel aurait déjà affirmé à quelques personnes de son entourage qu'il voulait absolument s'en aller.