Ils étaient quatre dans le groupe liégeois à Malines: Jonathan Walasiak, Cédric Olondo, Mustapha Ussalah et Jinks Dimvula. Tous sont nés en 1982, comme Bart Vandepoel qui lui aussi a déjà montré le bout du nez en Première. Ils sont issus de l'école des jeunes du Standard où de nombreux entraîneurs livrent un travail remarquable sous la direction de Daniel Boccar. Il y a quatre ans, Boccar est pa...

Ils étaient quatre dans le groupe liégeois à Malines: Jonathan Walasiak, Cédric Olondo, Mustapha Ussalah et Jinks Dimvula. Tous sont nés en 1982, comme Bart Vandepoel qui lui aussi a déjà montré le bout du nez en Première. Ils sont issus de l'école des jeunes du Standard où de nombreux entraîneurs livrent un travail remarquable sous la direction de Daniel Boccar. Il y a quatre ans, Boccar est parti de rien et trouva un terrain d'entente avec quatre établissements scolaires de la région liégeoise. Tout en suivant un cycle scolaire normal (attentivement suivi par le Standard), les élèves-footballeurs sont libérés trois fois par semaine en matinée et doublent ainsi leur temps de travail sportif. Tout a commencé avec la génération 82 qui arrive à maturité. Ils ont eu droit à plus de travail technique, tactique (4-4-2 qui incite à réfléchir), physique (sous la direction de Mario Innaurato), mental, etc. Tout reste à faire mais la fraîcheur des gamins de Daniel Boccar saute aux yeux. Ils ont été bien accueillis dans le vestiaire par les anciens et ils leur apportent leur joie d'être là, sans se poser de questions. Leur exemple n'est autre qu' Onder Turaci, meilleur arrière liégeois depuis le début de la saison. Michel Preud'homme sait qu'Onder a beaucoup appris à Visé et à La Louvière et des jeunes seront encore loués à l'avenir pour se faire les dents. Même s'il y aura des renforts en janvier, ils prendront la place de titulaires, pas des jeunes. Michel Preud'homme est leur ambassadeur. L'hémorragie est stoppée après le départ d'espoirs comme Dassoul, Collinet ou Bailly qui n'ont pas progressé ou déjà percé ailleurs. Jonathan Walasiak (attaquant reconverti en flanc droit) est arrivé très jeune de Mons. Cédric Olondo (attaquant de pointe) a été repéré à Pontisse. Mustapha Ussalah (médian) jouait en Première à Seraing Athlétic quand le Standard se lança sur sa piste. Il n'avait que 16 ans. Jinks Dimvula (médian) a usé ses premières chaussures à Tilleur. Bart Vandepoel (stopper ou back droit) vient de Zepperen et se distingue par un mental exceptionnel. Leur moment est arrivé ou approche. D'autres, plus jeunes, s'agitent déjàderrière eux: Antonio Caramazza (retenez ce nom-là, c'est une perle de soutien d'attaque), Sébastien Grégoire (le frère de Christophe, de Mouscron), Xavier Asselborn, etc. C'est l'ancrage liégeois et régional procuré par le travail dans l'ombre de Daniel Boccar et de son équipe où plane encore le souvenir de feu Francis Nicolay, grand sourcier des jeunes du temps de Seraing.