Ils se sont retrouvés quatre fois en 15 jours... pour trois matches ! D'abord, un aller-retour en Coupe du Roi (l'aller sur 90 minutes, le retour sur... 44+46 minutes), puis samedi, les retrouvailles en championnat.
...

Ils se sont retrouvés quatre fois en 15 jours... pour trois matches ! D'abord, un aller-retour en Coupe du Roi (l'aller sur 90 minutes, le retour sur... 44+46 minutes), puis samedi, les retrouvailles en championnat. Mercredi, le quart de finale retour a donc repris, comme prévu, à la... 45e minute de la première mi-temps et à huis clos, sur un score de 1-0. Le match avait dû être interrompu à la 44e minute, une semaine plus tôt, lorsqu'un arbitre assistant avait reçu sur la tête un projectile lancé des tribunes, alors que DavidVilla venait d'ouvrir la marque pour Valence. En Belgique, on aurait soit accordé la victoire par forfait au Deportivo, soit recommencé le match à 0-0 depuis la première minute. Pas en Espagne. Mais les joueurs de La Corogne se sont malgré tout qualifiés : ils ont pu jouer une bonne partie de la rencontre à 11 contre 10, suite à l'exclusion de CarlosMarchena, et Victor a fait 1-1 sur un penalty aussi controversé que le déroulement du match. Samedi, Valence a pris sa revanche à Riazor où il s'est imposé 0-1 grâce à un but somptueux du même Villa, inscrit du centre du terrain. L'attaquant de 24 ans, natif de Langreo dans les Asturies, est l'une des grosses révélations de la saison. Formé au Sporting Gijon, il explose actuellement à Mestalla après deux saisons à Saragosse où il avait déjà secoué les filets à 17 et 15 reprises. Pour l'instant, il occupe la deuxième place du classement des buteurs, derrière SamuelEto'o, On lui reconnaît un opportunisme et un sens du but propre aux grands finisseurs. Après avoir loupé la Ligue des Champions l'été dernier, le Depor et Valence se sont tous deux attelés à la reconstruction avec un nouvel entraîneur. Les principes de QuiqueSanchezFlores commencent à être assimilés. Valence reste sur une série de 11 matches sans défaite dans la Liga. Son dernier revers remonte au 5 novembre : 1-0 dans le derby à Villarreal. La victoire de samedi à Riazor permet au club ché de conserver la deuxième place du classement. En Bref LUNDI NOIR pour les coaches. Deux entraîneurs ont reçu leur C4, la semaine dernière. A Malaga, Antonio Tapia a été limogé au lendemain de la défaite à l'Espanyol, qui laissait le club avec un bilan de 2 points sur 27. Il a été remplacé par le directeur technique Manolo Hierro, qui n'est autre que le frère de l'ancien joueur du Real Madrid, Fernando Hierro. A la Real Sociedad, José Mari Amorrortu a subi le même sort au lendemain de la défaite à Alavés, qui laissait le club avec un bilan à peine plus réjouissant de 6 points sur 36. Il a été remplacé par Gonzalo Arconada, en charge de l'équipe Réserve jusque-là et qui, lu, est le frère de l'ancien gardien international Luis Arconada qui disputa la finale de l'Euro 1984 au Parc des Princes à Paris. RAUL, qui avait été victime le 20 novembre d'une rupture du ménisque interne et d'une rupture partielle du ligament croisé du genou gauche, a subi une résonance magnétique qui l'a rassuré sur l'évolution favorable de la blessure. Il a déjà repris l'entraînement individuel. COUPEDUROI : Quarts de finale retour : Barcelone-Saragosse 2-1 (aller 2-4, Saragosse qualifié). Ronaldinho a été exclu à la 38e minute. Valence-Deportivo 1-1 (aller 0-1, Deportivo qualifié). Demi-finales, ce 8 février : Saragosse-Real Madrid et Espanyol-Deportivo. IVICADRAGUTINOVIC est dans de sales draps. L'ancien défenseur serbe du Standard a agressé un humoriste andalou qui, pour son malheur, était aussi un actionnaire du FC Séville. 1 Eto'o (Barcelone) 18 buts ; 2 Villa (Valence) 13 ; 3. Ronaldinho (Barcelone) 11 ; 4 Tristán (Depor.), Ronaldo (Real)10 ; 6. Riquelme (Villarreal) ; Milito (Saragosse) 9. 12/02 Valencia - Barcelona, Osasuna - Zaragoza, Mallorca - Getafe, Espanyol - Santander, Celta - Villarreal, Cádiz - FC Sevilla, Betis - La Coruña, Atlético Madrid - Sociedad, Bilbao - Real Madrid, Alavés - Málaga D. DEVOS