Sans être impressionnant, les Girondins ont acquis l'essentiel pour leurs débuts : une victoire au forceps face à Caen acquise à dix minutes du terme grâce à son Argentin, Fernando Cavenaghi. Le dauphin de Lyon l'an dernier a démontré lors de cette première journée que certains manquements doivent encore être gommés et que le rythme élevé, qui permit aux Bordelais de terminer en trombe l'exercice précédent (8 victoires, 2 défaites), est loin d'être retrouvé. Reste que sur papier, le cru 2008-2009 parait bien séduisant. Aux Wendel,Jussiê, Cavenaghi, Gabriel Obertan, Marouane Chamack, David Bellion, force offensive de la saison dernière, sont venus se greffer Yoann ...

Sans être impressionnant, les Girondins ont acquis l'essentiel pour leurs débuts : une victoire au forceps face à Caen acquise à dix minutes du terme grâce à son Argentin, Fernando Cavenaghi. Le dauphin de Lyon l'an dernier a démontré lors de cette première journée que certains manquements doivent encore être gommés et que le rythme élevé, qui permit aux Bordelais de terminer en trombe l'exercice précédent (8 victoires, 2 défaites), est loin d'être retrouvé. Reste que sur papier, le cru 2008-2009 parait bien séduisant. Aux Wendel,Jussiê, Cavenaghi, Gabriel Obertan, Marouane Chamack, David Bellion, force offensive de la saison dernière, sont venus se greffer Yoann Gourcuff et Yoan Gouffran. Le premier, arrivé en prêt du Milan AC, veut se refaire une santé en Gironde après " deux saisons difficiles mais extrêmement enrichissantes ", a-t-il précisé. D'ailleurs, cet élégant meneur de jeu venu remplacer Johan Micoud, parti à la retraite, a directement séduit Chaban-Delmas. Un but, un assit face aux Normands, difficile de rêver plus beaux débuts. L'autre Yoan (avec un n, consonance bretonne) a lui aussi été titularisé face à ses ex-coéquipiers. Censé tourner autour de la pointe Chamack, Gouffran doit apporter sa puissance et sa vitesse à la formation de Laurent Blanc. Longtemps pisté par le PSG, l'attaquant des Bleuets (équipe Espoir) a surpris cet été tout son monde en ralliant finalement le Sud-ouest Ces deux transferts confirment en tous les cas l'opération séduction annoncée. Si l'an dernier, les Marines ont soufflé trop souvent le chaud et le froid, cet exercice devrait être plus régulier dans sa qualité. Nombreux spécialistes du football français désignent d'ailleurs Bordeaux comme principal danger pour l'ogre lyonnais alors que la sphère médiatique pointe régulièrement Marseille en tant qu'outsider numéro 1. " L'étiquette de favori nous fait plaisir ", déclare Blanc. " On a réussi à conserver l'ossature et nous nous sommes renforcés à des postes clefs. La préparation fut excellente et notre victoire au Trophée des champions face à Lyon a boosté le moral. Maintenant, restons les pieds sur terre. Il nous sera difficile de faire mieux que l'an dernier en championnat. "Dix ans après son dernier titre, l'ambitieuse direction bordelaise le souhaiterait mais se garde toutefois de déclarations tapageuses. Bordeaux n'est pas Marseille ou Paris. ERIC GERETS a tenu des mots très durs à l'adresse de ses joueurs après que ceux-ci se soient faits remonter par deux fois (1-3, 3-4) à Rennes. " C'est inadmissible. Un enfant de 10 ans sait que s'il reste une minute à jouer il faut balancer la balle dans la tribune ! " MARKO BASA, défenseur du Mans, s'est lié au Lokomotiv Moscou en échange de 5 millions d'euros. Après les départs de De Melo (Palerme), Matsui (Saint-Etienne), Romaric (Séville), Sességon (PSG), les Manceaux perdent une nouvelle pièce maîtresse de leur effectif de l'an dernier. MICKAËL CHRÉTIEN prolonge à Nancy. Malgré des offres des deux clubs sévillans de Manchester City ou de la Fiorentina, le puissant défenseur marocain a resigné chez les Lorrains jusqu'en 2012. CHRISTIAN WILHELMSSON prêté par Nantes à La Corogne l'an dernier ne rejouera plus pour les Canaris. Le Suédois a été transféré à Al-Hilal Riyad (Arabie saoudite) en échange de 3,5 millions d'euros. Son contrat court sur une période de deux ans et l'ex-Anderlechtois y touchera un salaire mensuel net de 250.000 euros. Question ambitions sportives par contre... TONY SILVA s'en va définitivement. Le désormais ex-gardien lillois a racheté sa dernière année de contrat pour 700.000 euros et s'est lié pour deux ans au club turc de Trabzonspor. Le milieu Nicolas Fauvergue a lui prolongé son contrat d'une saison avec le LOSC (2012). LUIGI PIERONI n'était pas titulaire face à Saint-Etienne. Le nouveau transfuge de Valenciennes est entré au jeu à dix minutes du terme. THOMAS BRICMONT