Le Player Impact Program est une révolution en golf et même dans tout le monde sportif. En plus des primes que gagnent les joueurs grâce aux tournois, ils peuvent désormais toucher des millions grâce à leur Impact Score personnel. Depuis le 1er janvier, celui-ci est déterminé en fonction du nombre de recherches effectuées sur Go...

Le Player Impact Program est une révolution en golf et même dans tout le monde sportif. En plus des primes que gagnent les joueurs grâce aux tournois, ils peuvent désormais toucher des millions grâce à leur Impact Score personnel. Depuis le 1er janvier, celui-ci est déterminé en fonction du nombre de recherches effectuées sur Google sur un joueur en particulier, du MVP Index rating (l'implication du golfeur sur les réseaux sociaux et les autres canaux digitaux), du Nielsen Brand Exposure Rating, qui détermine le return du golfeur pour les sponsors, du Q Rating - la valeur de la marque du joueur - et des Meltwater Mentions (la fréquence des apparitions d'un golfeur sur les différentes plates-formes médiatiques). En fin d'année, les quarante millions sont répartis entre les dix joueurs ayant obtenu le score le plus élevé. Le vainqueur perçoit huit millions de dollars. On a déjà effectué une simulation pour l'année 2019 et, sans surprise, Tiger Woods avait obtenu le score le plus élevé, notamment grâce à sa victoire aux Masters, lors de son come-back. Les spécialistes de marketing vantent le Player Impact Program, mais non sans réserve, car il récompense surtout les meilleurs golfeurs. Ils suscitent automatiquement plus d'attention grâce à leurs performances et font donc preuve d'un plus grand engagement envers les supporters, sans se donner de mal. En fait, le PGA Tour veut, en offrant encore plus d'argent à Tiger Woods & Cie, réagir à la Premier Golf League (PGL) du World Golf Group's (WGG). C'est un circuit mondial de 18 grands tournois qui devrait démarrer l'année prochaine, avec une enveloppe de 240 millions de dollars.