S'il faut être un invité du " Mister Ancelotti " pour avoir l'infime honneur d'assister à un galop d'entraînement du Naples de Dries Mertens, il faut surtout voir Castel Volturno. Du nom de cette station balnéaire fantôme située à 50 kilomètres au nord de Naples et devenue royaume de la prostitution, de la drogue et du trafic de migrants. L'impression de bout du monde qui l'accompagne est réelle. On ne s'aventure d'ailleurs pas ici autrement qu'en taxi et rien ne colle globalement avec l'image que l'on se fait de l'environnement ultra sélect d'un grand club européen. Pas plus le centre d'entraînement désuet aux pelouses jaunies par le soleil que la dégaine de Carlo Ancelotti elle-même.
...