8 juillet:St-Omer-Boulogne (198 km).
...

8 juillet:St-Omer-Boulogne (198 km). C'est la troisième fois que le Tour y fait étape. Le sprinter hollandais Jean-Paul van Poppel s'y était imposé en 1994.9 juillet:Calais-Anvers (200 km). Le Tour ne s'y est plus arrêté depuis 1954, lorsque le Hollandais Wout Wagtmans l'avait emporté.10 juillet:Anvers-Seraing (199 km). Miguel Indurain s'y est imposé en 1995. L'actuel directeur sportif de l'équipe US Postal, Johan Bruyneel, qui l'avait emporté la veille à Liège, portait alors le maillot jaune.11 juillet:Huy-Verdun (210 km). Le Tour n'y est arrivé qu'une fois, en 1993 (victoire de Lance Armstrong).12 juillet:Verdun-Bar-le-Duc (c-l-m. par équipes sur 67 km). Cet exercice a été réintroduit l'an dernier après une absence de quatre ans. L'équipe ONCE l'avait emporté avec près d'une minute d'avance sur US Postal et une minute trente sur Telekom.13 juillet: Commercy-Strasbourg (220 km). C'est la 21e fois que le Tour y fait étape. Philippe Thys (1920), Jean Robic (1947), Eddy Merckx (1971), Bernard Hinault (1985), Marc Sergeant (1987) et Jean-Paul van Poppel (1992) s'y sont notamment imposés. Strasbourg a également accueilli le départ du Tour en 1953.14 juillet:Strasbourg-Colmar (162 km). C'est la cinquième fois que l'arrivée y sera jugée.15 juillet:Colmar-Pontarlier (220 km). Cinquième arrivée également. Willy Teirlinck s'y est imposé en 1972. C'est également de cette ville que fut donné le départ en 1960.16 juillet:Pontarlier-Aix-les-Bains (185 km). C'est la 22e fois que le Tour y arrive. Marcel Kint (1938), Gino Bartali (1948), Raymond Poulidor (1962), Cyrille Guimard (1972), Greg LeMond (1989) et Michael Boogerd (1996) y ont levé les bras au ciel. En 1988, l'étape fut annulée après une grève des coureurs en réaction à l'enquête de la brigade française des stupéfiants dans un Tour marqué par le scandale de l'EPO.17 juillet:Aix-les Bains-L'Alpe d'Huez (208 km). Vingt-et-une arrivées ont été jugées au sommet des 21 virages. Les vainqueurs les plus renommés: Fausto Coppi (1952), Joop Zoetemelk (1976 et 1979), Hennie Kuiper (1977 et 1978), Peter Winnen (1981 et 1983), Lucho Herrera (1984), Bernard Hinault (1986), Gianni Bugno (1990 et 1991) et Marco Pantani (1995 et 1997).18 juillet:Grenoble-Chamrousse (c-l-m. de 32 km).19 juillet:repos20 juillet:Perpignan-Ax (166 km). C'est la septième fois que l'arrivée y est jugée. Roger Lapébie s'y est imposé en 1934 et Guido Reybrouck en 1965.21 juillet:Foix-Saint-Lary-Soulan (222 km). C'est la huitième fois que le Tour arrive au Pla d'Adet. En 1974, Raymond Poulidor s'y était imposé. L'année suivante, c'était au tour de Joop Zoetemelk et en 1976, c'est là que Lucien Van Impe avait jeté les bases de sa victoire finale. Il s'y est également imposé en 1981.22 juillet:Tarbes-Luz Ardiden (144 km). Sixième fois que l'arrivée y est jugée. 23 juillet:repos24 juillet: Pau-Lavaur (226 km)25 juillet: Castelsarrasin-Sarran (224 km) 26 juillet:Brive-la-Gaillarde-Montluçon (200 km). Cinquième arrivée à Montluçon27 juillet: Montluçon-Saint-Amand (c-l-m. de 61 km).28 juillet:Orléans-Evry (160 km)29 juillet: Corbeil-Essonnes-Paris (150km). C'est la 128e fois que Paris est ville-étape. Le Tour y a débuté de 1903 à 1925, de 1927 à 1950 et, pour la dernière fois, en 1963. En 1951, la capitale a accueilli la quatrième et la dernière étape. De 1904 à 1967, le Tour prenait fin au Parc des Princes. De 1968 à 1974, l'arrivée se jugeait sur la piste cycliste de Vincennes. Depuis 1975, elle a lieu sur les Champs-Elysées. Freddy Maertens (1976 et 1981) et Bernard Hinault (1979 et 1982) s'y sont imposés à deux reprises. Un exploit que seul Djamolidine Abdoujaparov a pu réaliser au cours des dix dernières années (1993 et 1995).