Malgré leur victoire 4-2 contre l'Estonie, vendredi à Eupen, les Espoirs coachés par Jean-François de Sart n'ont pas réussi à accéder aux huitièmes de finale du Championnat d'Europe. Outre les vainqueurs de chacun des dix groupes, les six meilleurs deuxièmes étaient qualifiés. Ils ont terminé comme... septièmes meilleurs deuxièmes. " C'est surtout notre défaite 2-1 en Bulgarie, où nous avons disputé une très mauvaise première mi-temps, qui nous a été ...

Malgré leur victoire 4-2 contre l'Estonie, vendredi à Eupen, les Espoirs coachés par Jean-François de Sart n'ont pas réussi à accéder aux huitièmes de finale du Championnat d'Europe. Outre les vainqueurs de chacun des dix groupes, les six meilleurs deuxièmes étaient qualifiés. Ils ont terminé comme... septièmes meilleurs deuxièmes. " C'est surtout notre défaite 2-1 en Bulgarie, où nous avons disputé une très mauvaise première mi-temps, qui nous a été fatale ", estime le sélectionneur. " Notre autre défaite, 0-2 à Malines contre la Croatie, nous a aussi fait mal, mais ce soir-là, je ne pouvais rien reprocher à mes joueurs qui avaient fait le maximum ". A l'heure du bilan, on relève comme toujours des points positifs et des points négatifs. " La mentalité a été exemplaire tout au long de la compétition ", relève Jean-François de Sart. " Mes regrets sont de deux ordres. D'abord, j'ai souvent dû modifier mon équipe. Parce que des éléments ont été appelés en équipe A, ce qui est positif, mais aussi en raison des blessures. Je disposais au départ d'un noyau fort large, mais ce n'était pas un luxe superflu : pratiquement tous les éléments ont dû être utilisés. Ensuite, j'ai constaté une grosse lacune au niveau de la finition dans cette équipe. Nous nous sommes toujours créé de nombreuses occasions de but, mais la concrétisation a souvent laissé à désirer ". Ce qui est à souligner, c'est qu'on trouve désormais une vraie continuité dans la politique de l'UB. Lors du premier match des Espoirs, remporté 3-1 contre la Bulgarie, des joueurs comme ThomasBuffel et JelleVanDamme figuraient dans l'équipe. Ils sont désormais des valeurs sûres chez les Diables Rouges. Pourtant, le second nommé n'est pas toujours titulaire dans son club. " Depuis qu' AiméAnthuenis est devenu le sélectionneur, l'équipe Espoirs est devenue le premier réservoir de l'équipe A ", confirme Jean-François de Sart. Désormais, comme c'est toujours le cas à l'issue d'une compétition de jeunes, une génération va devoir céder la place à une nouvelle. " De la génération actuelle, seuls JonathanBlondel, SilvioProto, KevinVandenbergh et StijnVangeffelen poursuivront leur route avec les Espoirs. Je devrai donc constituer une nouvelle équipe avec de nouveaux joueurs. Je commence à avoir l'habitude, c'est la spécificité de ce job ". (D. Devos) Propos recueillis par Bruno Govers