Stéphane Demol : "Je ne suis pas partisan de ce genre de matches amicaux mais si le coach fédéral a jugé que c'était utile, il faut en tirer des enseignements. Le début de rencontre a été intéressant pour les Belges. En démarrant pied au plancher, ils ont surpris les Tchèques. Profitant de cela, ils ont ouvert la marque. Beau but : Goor remonte la balle vers Wilmots, talonnade vers Walem qui lança...

Stéphane Demol : "Je ne suis pas partisan de ce genre de matches amicaux mais si le coach fédéral a jugé que c'était utile, il faut en tirer des enseignements. Le début de rencontre a été intéressant pour les Belges. En démarrant pied au plancher, ils ont surpris les Tchèques. Profitant de cela, ils ont ouvert la marque. Beau but : Goor remonte la balle vers Wilmots, talonnade vers Walem qui lança bien Mpenza en profondeur. On parle beaucoup d'un éventuel transfert vers l'un ou l'autre club du calcio, peut-être la Juventus. Il n'est jamais trop tôt pour aller en Italie mais Emile doit savoir que la Bundesliga lui va comme un gant. L'homme a des qualités mais on ne peut pas lui demander de porter le poids de toute une équipe. On ne fait plus la différence seul. Emile n'échappe pas à cette règle. Pour briller, il a besoin d'une équipe qui joue bien dans toutes ses composantes. Emile a un démarrage de F1 mais qui ne sert à rien si ça ne tourne pas bien autour de lui. Cueillis à froid, les Tchèques ont bien réagi après vingt minutes de jeu et prirent la fin de la première mi-temps à leur compte. Leur domination se confirma après le repos. Leur égalisation était méritée. La Tchéquie tournait à un régime intéressant et fut, en gros, supérieure à la Belgique. J'ai apprécié l'apport de Simons ou de Van der Heyden. C'est bien : ils ont de l'avenir tout comme Baseggio. Il reste le problème du flanc droit qui n'en est pas un si on ne veut pas aligner de médian droit. C'est un choix mais on ne doit pas ensuite se plaindre si le back droit est soumis à forte pression. Moi, je préfère jouer d'emblée avec un flanc droit. On ne peut pas dire qu'il n'y a personne capable de se distinguer dans ce secteur parce que Verheyen est blessé. Il faut un joueur dans cette zone. Englebert y avait bien joué récemment. Au back droit, il y a Crasson, Deflandre, Hendrikx dans une moindre mesure mais c'est toujours Genaux que je préfère dans ce secteur. Tchéquie-Belgique aura surtout été une revue des troupes, une façon d'entretenir les ambitions avant les deux rendez-vous de juin contre la Lettonie et à St-Marin. Les footballeurs n'aiment pas jouer aussi tard dans la saison mais si on craint ces deux matches, il vaut mieux faire une croix sur notre présence au Japon et en Corée". (P.Bilic)