En proie à un déficit annuel chronique de six à huit millions, Genk a acquis un petit butin grâce à la vente du solde (50%) des droits de transfert sur Sergej Milinkovic-Savic à la Lazio en septembre 2017. Depuis deux ans, il parvient ainsi à conserver ses talents et à lutter pour un trophée. Cet été encore, il n'est pas obligé de vendre des footballeurs pour équilibrer ses comptes mais le problème n'est pas là : combien de joueurs estiment-ils pouvoir poursuivre leur progression s'ils restent en t...

En proie à un déficit annuel chronique de six à huit millions, Genk a acquis un petit butin grâce à la vente du solde (50%) des droits de transfert sur Sergej Milinkovic-Savic à la Lazio en septembre 2017. Depuis deux ans, il parvient ainsi à conserver ses talents et à lutter pour un trophée. Cet été encore, il n'est pas obligé de vendre des footballeurs pour équilibrer ses comptes mais le problème n'est pas là : combien de joueurs estiment-ils pouvoir poursuivre leur progression s'ils restent en terre limbourgeoise ? L'été dernier, Sander Berge suscitait beaucoup d'intérêt mais le médian norvégien avait finalement accepté de rempiler pour un an. En mai, Leandro Trossard, déjà très convoité, avait déjà prolongé, avec la promesse de pouvoir partir s'il obtenait une bonne offre du bon club cet été. Genk tiendra parole, affirme le président Peter Croonen. " Le club doit se tenir au trajet qu'il a défini avec ses joueurs. " Genk part du principe que Berge et Trossard vont partir, à moins qu'ils n'aient envie de faire leurs preuves avec l'équipe actuelle en LC. Ce n'est possible que si Genk est champion et est donc assuré de sa qualification pour la phase par poules et si Philippe Clement reste entraîneur de Genk. Il y a quelques semaines, Croonen a précisé que les négociations étaient suspendues jusqu'à la fin des PO1. On raconte que Bruges aurait engagé le staff technique du Racing il y a sept semaines mais ça ne perturbe pas le président du club limbourgeoi. Nul ne peut croire, dans le Limbourg, que Clement ait donné sa parole au Club derrière le dos de son employeur. Si Clement s'en va, après avoir gagné le titre, il est possible que d'autres titulaires s'en aillent, même s'ils ont envie de participer à la LC, par crainte de s'y rendre ridicules. Genk puise de l'espoir dans ce qui s'est produit l'été passé. Berge est resté parce que les autres piliers de l'équipe sont restés et que le début de saison a été positif. Genk n'a plus de joueurs disposant d'une clause de départ comme Pozuelo. Il a reconduit en cours de saison les contrats de Malinovskyi, Samatta, Uronen et Heynen. Le DT Dimitri De Condé planche depuis des mois sur la succession des partants éventuels. " Nous tenons à l'oeil des remplaçants encore jeunes. Nous avons une équipe B avec au moins trois alternatives par poste. Évidemment, nous ne sommes pas seuls au monde et l'aspect financier jouer un rôle. Nous sommes actifs à six ou sept positions, en espérant que deux ou trois seulement s'avéreront nécessaires. "