Auteur de la faute sur Recoba qui a amené le penalty victorieux de l'Uruguay contre le Brésil, Cafu a mis un certain temps avant de se calmer. Après la rencontre, l'arrière droit s'en est pris à l'arbitre écossais Hugh Dallas, l'accusant d'avoir donné la victoire à la Celeste. Selon lui, l'homme en noir a volontairement refusé un goal valable de ...

Auteur de la faute sur Recoba qui a amené le penalty victorieux de l'Uruguay contre le Brésil, Cafu a mis un certain temps avant de se calmer. Après la rencontre, l'arrière droit s'en est pris à l'arbitre écossais Hugh Dallas, l'accusant d'avoir donné la victoire à la Celeste. Selon lui, l'homme en noir a volontairement refusé un goal valable de Rivaldo, le gardien uruguayen Fabian Carini ayant repoussé le ballon alors que celui-ci avait franchi la ligne de but : "J'étais proche de l'action et j'ai vu le ballon entrer dans le but. Mais l'arbitre et ses assistants ont préféré ne pas accorder le goal car ils avaient peur de la réaction des supporters uruguayens", a déclaré l'international carioca. "Enfin, la qualification est toujours à notre portée et disputer une Coupe du Monde est un de mes rêves", a-t-il prétendu pour clore le chapitre de l'équipe nationale. Une fois rentré à Sao Paulo, Cafu a repris ses activités et a annoncé qu'il a lancé un site Internet (www.cafu2.com.br) et une association caritative. "Ce site sert à renforcer encore un peu plus le lien qui m'unit aux supporters et de cette manière je pourrai rester constamment en contact avec le public brésilien. Je désire répondre à tous les e-mails que je recevrai et raconter certains épisodes de ma carrière". La "Fondation Cafu" visera à améliorer le bien-être des enfants de Jardim Ierene, le quartier de Sao Paulo dont le joueur est originaire : "Cette zone est généralement réputée pour les actes de violence qui y sont perpétrés. Pourtant c'est faux, car là aussi vit un certain nombre de personnes bonnes et honnêtes". La présentation de ces deux opérations a eu lieu dans un bar de Sao Paulo et parmi les invités se trouvait Roberto Carlos. Cafu n'est pas le seul international de son pays à penser aux enfants défavorisés. Ainsi Ronaldo a l'intention d'organiser un match amical, en août à Milan, entre l'Inter et le Real Madrid. Les bénéfices de ce match de gala seraient versés à l'Unicef dont Ronaldo est ambassadeur, afin de venir en aide aux enfants pauvres du Brésil, d'Afrique et d'Asie.