Les dames d'Anderlecht championnes
...

Les dames d'Anderlecht championnes La semaine passée, les dames d'Anderlecht ont reconduit leur titre. C'est le sixième de leur histoire et, ironie du sort, c'est Marc Coucke qui a remis le trophée à la capitaine, Laura De Neve. Or, il y a moins d'un an, Coucke et le noyau ont fait connaissance dans une ambiance plutôt tendue. Les joueuses avaient appris la disparition de leur équipe par la bande et elles avaient surpris Coucke en le confrontant à la rumeur. Il y avait vu une manoeuvre de Robert Steeman, le responsable de la section féminine. L'homme d'affaires avait envoyé paître une joueuse qui demandait des explications d'un sec : " Fifille, ce n'est pas ton problème. " En coulisses, il se dit que la collaboration entre hommes et femmes n'est pas encore au point à Neerpede. Les dames sont fières de porter le maillot d'Anderlecht mais elles attendent plus de soutien du management. Elles doivent trop souvent céder le fitness et les infrastructures d'entraînement à Sven Kums et Cie. Récemment, Karim Belhocine a aussi insisté pour qu'elles ne s'entraînent pas au même moment. Initialement, Coucke s'intéressait fort peu à son équipe féminine - ce n'est pas un hasard s'il s'est à peine montré aux matches de Super League cette saison - mais sa présence au match du titre contre Gand était plus qu'une action de relations publiques. Coucke, qui a pris le temps de bavarder avec les joueuses à l'issue du match, a réalisé qu'une équipe féminine avait de la valeur pour un club, d'après les initiés. Compte tenu de la conjoncture actuelle, Anderlecht peut dominer le football féminin belge pendant de longues années. Mais Coucke veut également jouer un rôle sur la scène internationale et s'est mis en tête d'organiser un des dix tournois préliminaires de la Women's Champions League.