1.500 euros : Quentin Vande Wattyne, le joueur e-sport du Standard, a expliqué à la DH que c'était la somme qu'on lui avait proposée pour perdre un match lors de l' Ultimate QuaranTeam, un tournoi international.

Journaliste spécialisé dans le basket, Erik Lenoir a lancé Le Confinessional, une série d'interviews vidéo en podcast de personnalités du basket national et international. à voir sur la page YouTube " lenoir erik ", qui reprend aussi...des performances musicales du journaliste avec son groupe Cover by the Cross.

L'un des gagnants de la crise du coronavirus est le championnat de...Biélorussie. Il a débuté comme si de rien n'était le week-end du 21 mars, devenant l'une des seules compétitions encore jouées dans le monde. Selon le Guardian, il a conclu dix nouveaux accords de diffusion vers l'étranger (Russie, Israël, etc.).

Profitez des archives disponibles sur le site sport de la RTBF, car elles ne resteront pas éternellement. Vu l'annulation d'événements majeurs, des instances comme ASO ou le CIO ont donné des autorisations aux médias détenteurs des droits pour utiliser les images plus longtemps que la période traditionnelle (généralement un an). Il a parfois fallu relire les contrats. Ceux-ci ne tenaient pas forcément compte du digital ou d'un cas de figure comme celui que nous connaissons actuellement.

1.500 euros : Quentin Vande Wattyne, le joueur e-sport du Standard, a expliqué à la DH que c'était la somme qu'on lui avait proposée pour perdre un match lors de l' Ultimate QuaranTeam, un tournoi international. Journaliste spécialisé dans le basket, Erik Lenoir a lancé Le Confinessional, une série d'interviews vidéo en podcast de personnalités du basket national et international. à voir sur la page YouTube " lenoir erik ", qui reprend aussi...des performances musicales du journaliste avec son groupe Cover by the Cross. L'un des gagnants de la crise du coronavirus est le championnat de...Biélorussie. Il a débuté comme si de rien n'était le week-end du 21 mars, devenant l'une des seules compétitions encore jouées dans le monde. Selon le Guardian, il a conclu dix nouveaux accords de diffusion vers l'étranger (Russie, Israël, etc.). Profitez des archives disponibles sur le site sport de la RTBF, car elles ne resteront pas éternellement. Vu l'annulation d'événements majeurs, des instances comme ASO ou le CIO ont donné des autorisations aux médias détenteurs des droits pour utiliser les images plus longtemps que la période traditionnelle (généralement un an). Il a parfois fallu relire les contrats. Ceux-ci ne tenaient pas forcément compte du digital ou d'un cas de figure comme celui que nous connaissons actuellement.