Il n'y a pas qu'au plan financier (pas de primes européennes et baisse de la valeur des joueurs) que l'élimination face au BATE Borisov laissera des séquelles. Dans le domaine purement sportif aussi, les conséquences risquent d'être désastreuses. Jusqu'à présent, le coefficient européen du RSCA lui permettait, lors du tirage au sort, de jouir d'une protection en tant que tête de série. La sortie au 3e tour préliminaire face à Fenerbahce, la saison passée, et son éviction cette année dès son entrée en matière devant Borisov, n'ont pas ...

Il n'y a pas qu'au plan financier (pas de primes européennes et baisse de la valeur des joueurs) que l'élimination face au BATE Borisov laissera des séquelles. Dans le domaine purement sportif aussi, les conséquences risquent d'être désastreuses. Jusqu'à présent, le coefficient européen du RSCA lui permettait, lors du tirage au sort, de jouir d'une protection en tant que tête de série. La sortie au 3e tour préliminaire face à Fenerbahce, la saison passée, et son éviction cette année dès son entrée en matière devant Borisov, n'ont pas fait du bien à sa cote passée de 5,021 points en 2004-05 (qualification aux dépens des Portugais de Benfica lors du dernier round qualificatif, suivie d'un 0 sur 18 face à l'Inter Milan, Valence et le Werder Brême en phase des poules de la Ligue des Champions) à 0,041 cette fois-ci. Comme le total récolté au cours des cinq dernières années est pris en compte pour déterminer le facteur protection, le club bruxellois, avec un score de 33,913 points de 2004 jusqu'à ce jour (5, 021 en 2004-05 + 6,815 en 2005-06 + 8,551 en 2006-07 + 13,485 en 2007-08 + 0,041 à présent), doit se faire du mouron concernant son privilège. En principe, il le perdra dès la saison prochaine. Mais ce n'est pas tout. Eu égard aux performances de ses clubs, le football belge a dégringolé lui aussi, dans le même temps, sur l'échelle des valeurs européennes. Il occupe la 15e place pour le moment, avec un total de 20,825. La Grèce (14e avec 21,915) et la Suisse (13e avec 22,850) ne sont certes pas hors de portée mais, pour se rapprocher, il conviendra que le Standard, le Club Bruges et Gand fassent des résultats. Pour nous, le danger s'appelle surtout la Bulgarie, classée 16e avec 19,5 points et qui peut réaliser une affaire en or pour autant que le Levski Sofia (appelé désormais à rencontrer le BATE Borisov au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions) accède à la phase finale de l'épreuve. Dans ce cas, il y a de fortes chances que les Bulgares nous supplanteraient, sans compter qu'il faudra se méfier aussi du Danemark (18e avec 18,625), qui a déjà collecté deux points grâce aux qualifications de ses clubs (Aalborg contre Modrica, Bröndby face à Torshavn, le FC Copenhague devant Cliftonville et le FC Midtjylland contre Bangor City). Dans le même temps, la Belgique n'en a pris que 0,125 suite aux résultats du Germinal Beerschot face au Neftchi Bakou et du RSCA face à BATE Borisov. Cette 16e place est vitale car si elle venait à nous échapper, la Belgique n'aurait alors plus droit, à partir de 2010, qu'à un seul club (le champion) en préliminaires de la Ligue des Champions au lieu de deux (champion et vice-champion) aujourd'hui. On croise les doigts...