Quel bénéfice la RAAL gardera-t-elle du premier match européen de son histoire ? Au Tivoli, on accepte de communiquer certains chiffres mais on refuse d'être trop précis. Jouons donc au jeu des estimations pour avoir une idée du bonus qui figurera en caisse après le match retour à Porto. Un bonus qui dépendra évidemment du résultat final (qualification avec primes à payer aux joueurs, ou élimination).
...

Quel bénéfice la RAAL gardera-t-elle du premier match européen de son histoire ? Au Tivoli, on accepte de communiquer certains chiffres mais on refuse d'être trop précis. Jouons donc au jeu des estimations pour avoir une idée du bonus qui figurera en caisse après le match retour à Porto. Un bonus qui dépendra évidemment du résultat final (qualification avec primes à payer aux joueurs, ou élimination). Les +Recettes spectateurs. Il y avait 14.200 personnes à Charleroi. Entre 1.500 et 2.000 spectateurs n'ont pas payé leur place : des invités portugais (Benfica avait demandé des tickets VIP gratuits et fera le même geste vis-à-vis de La Louvière pour le match retour), tous les jeunes de la RAAL et d'autres ayants droit. Tablons sur 12.500 payants à 40 euros la place en moyenne. Total : 500.000 euros. Droits de retransmission. Le match a été diffusé en direct par la RTBF et la chaîne portugaise SIC. VTM et Canal + ont acheté quelques minutes d'images. Total : 85.000 euros. Repas. Près de 750 personnes ont mangé au stade. A 25 euros le couvert (estimation), on arrive à un total de 18.750 euros. Que conserve le club sur cette recette ? Tablons sur 3.000 euros. Merchandising. La RAAL a écoulé près de 600 maillots et 350 écharpes conçus spécialement pour ce match. Bénéfice estimé : 7.000 euros. Les ûLocation du stade. Le montant payé par la RAAL à la Ville de Charleroi n'a pas été révélé. Prenons 20.000 euros. Pourcentage versé au Sporting de Charleroi. Le club du Mambourg a touché 1,5 euro sur chaque ticket vendu sur place, et 1 euro sur chaque billet écoulé au secrétariat de la RAAL. Une contrepartie pour la mise à disposition des stewards du Sporting, de son personnel de sécurité et de billetterie, l'aide de Pierre-Yves Hendrickx et d'autres personnes du Sporting. Estimation : 14.000 euros. Forces de l'ordre. Un accord avait été trouvé entre les deux villes. Le maintien de l'ordre n'a rien coûté à la RAAL. BilanOn arrive à un total positif de 561.000 euros. Certainement pas exact au centime près, mais sans doute pas très éloigné de la réalité. Il faudra maintenant déduire les frais du voyage à Porto ainsi que la prime éventuelle de qualification. " La saison dernière, la Coupe de Belgique et l'apport d'investisseurs locaux nous ont permis de boucler le budget ", signale Roland Louf. " Cette saison, le premier tour de l'UEFA devrait à lui seul nous permettre d'équilibrer nos comptes ". (P. Danvoye)