Six clubs, sept si on tient compte du départ tardif de Gert Verheyen à Ostende, ont changé d'entraîneur en cours de saison, contre onze durant l'exercice précédent. Comme en 2017-2018, ces changements ont porté leurs fruits. C'est à Mouscron que l'effet a été le plus manifeste. Après un zéro sur quinze, le club a renvoyé Frank Defays.
...

Six clubs, sept si on tient compte du départ tardif de Gert Verheyen à Ostende, ont changé d'entraîneur en cours de saison, contre onze durant l'exercice précédent. Comme en 2017-2018, ces changements ont porté leurs fruits. C'est à Mouscron que l'effet a été le plus manifeste. Après un zéro sur quinze, le club a renvoyé Frank Defays. Début septembre, Bernd Storck a pris le relais et a gagné 40 points sur 72 (56%). Au classement depuis ses débuts, l'Allemand est quatrième et même premier en 2019 (23 sur 27). Seules trois équipes ont obtenu un pourcentage similaire ou plus élevé après le 1er janvier, depuis l'introduction des play-offs : Anderlecht (2009-2010, 24 sur 27), Gand (2014-2015, 23 sur 27) et le Club Bruges (2015/16, 24 sur 27). Ils ont tous trois été sacrés champions alors que Mouscron ne dispute pas les PO1. Gand a limogé Yves Vanderhaeghe début octobre, après un 14/31 (47%). Son successeur, le Danois Jess Thorup a fait mieux : 36 sur 60 (60%), surtout grâce à son sprint final (12 sur 12). Le 11 novembre, ce fut au tour de Yannick Ferrera d'être limogé par Waasland-Beveren, après un onze sur 45 (24%). Le nouvel entraîneur, Adnan Custovic, a fait un rien mieux, 16 sur 45 (36%), et a assuré le maintien des Waeslandiens. Yves Vanderhaeghe n'est pas resté longtemps sans emploi : le 15 novembre, il a pris la place de Glen De Boeck à Courtrai, après un 16 sur 45 (36%). VDH a réussi son retour au nid puisqu'il a gagné 27 unités sur 45 (60%). Un mois plus tard, la patience de Marc Coucke était à bout et Hein Vanhaezebrouck était renvoyé après un 31 sur 57 (54%). Fred Rutten, arrivé pendant la trêve hivernale, a gagné 17 points sur 27 (63%). Lokeren est le seul à n'avoir rien obtenu de ses deux changements d'entraîneur. Peter Maes a reçu son C4 fin octobre après un maigre 6 sur 36 (17%), Trond Sollied a subi le même sort fin janvier après un 8 sur 30 (27%) et De Boeck n'a pas réussi à maintenir Lokeren, avec son 6 sur 24 (25%).