Le coronavirus a eu pas mal de conséquences sur les rédactions sportives et la programmation de leurs contenus. La RTBF a accéléré la distribution de matériel permettant de travailler individuellement à domicile (montages sons, accès à la base de données...) pour la radio et le web. C'est plus compliqué en télé, où un minimum de personnes (cadreurs, etc.) est nécessaire pour un reportage. Dimanche dernier, Le grand j...

Le coronavirus a eu pas mal de conséquences sur les rédactions sportives et la programmation de leurs contenus. La RTBF a accéléré la distribution de matériel permettant de travailler individuellement à domicile (montages sons, accès à la base de données...) pour la radio et le web. C'est plus compliqué en télé, où un minimum de personnes (cadreurs, etc.) est nécessaire pour un reportage. Dimanche dernier, Le grand journal des sports ( Vivacité) et le Week-end Sportif étaient toujours programmés. Il a aussi été demandé aux journalistes de préparer des séquences pour le web à partir des archives de la RTBF. Quant à la coordination à distance, elle a été renforcée. " Vu que nous travaillons régulièrement depuis des centres différents, ce n'est pas la première fois que nous collaborons par vidéoconférence ", précise Gaëtane Vankerkom, adjointe de Michel Lecomte. Le report des compétitions a eu moins de conséquences sur le moral des troupes que l'isolement. " Pour certains, rester à domicile comporte des risques. Il ne faudrait pas que des personnes tombent en dépression. Il faut être vigilant, même si on ne peut pas accueillir tout le monde au bureau. " Chez Eleven, des journées thématiques sur les clubs (Real Madrid, Juventus,...) ou encore le hockey belge ont été mises en place sur les différents canaux, avec la rediffusion de grands matches, des reportages, etc. Idem chez Proximus, avec des thèmes allant du Kylian Mbappé Day à la Proximus League ou au Standard Day ! Chaque jour sont proposés au moins cinq rediffusions de matches, des documentaires, le magazine de la Ligue des Champions, etc. Chez VOO, les trois chaînes ont également reçu une programmation propre. " On a centré VOOsport World 1 sur des contenus dynamiques et la Premier League, avec des matches de légende dans un format plus court, des interviews de stars, des documentaires... ", précise Jean-François Remy. " Sur VOOsport World 2, ce sont les directs complets (compétition de golf, match de tennis marquant,...) qui sont privilégiés. Les grands classiques du championnat belges, eux, sont sur VOOsport. "