1. RUYTINX-CARCELA L'HOMME À ABATTRE

Début décembre 2014, après avoir une première fois joué du coude, l'un de ses grands classiques, ElToroRuytinx voit rouge, bousille avec joie la cheville de Carcela, et repart avec du jaune, une droite du Standardman, une rencontre de suspension et 200 euros d'amende. Les bouchers du foot belge - NaturalBjornKiller étant leur guide suprême - applaudissent à l'unisson la " sanction ".
...

Début décembre 2014, après avoir une première fois joué du coude, l'un de ses grands classiques, ElToroRuytinx voit rouge, bousille avec joie la cheville de Carcela, et repart avec du jaune, une droite du Standardman, une rencontre de suspension et 200 euros d'amende. Les bouchers du foot belge - NaturalBjornKiller étant leur guide suprême - applaudissent à l'unisson la " sanction ". Ils sont 7000 à Hampden Park, 10000 sur Glasgow, à porter la bande à Willy dans son antépénultième finale avant le Brésil mais aussi venus défier la mythique TartanArmy. Au final, le score est sans appel : les Diables baladent l'Ecosse sur le pré comme en tribune. Et le Red Devils Kop regagne son royaume avec la ceinture BFW (Best Fans in the World). Waar is dat feestje ? Hier is dat feestje ! 27 juin, l'été approche mais ça bouillonne chez les fans du Standard. RolandDuchâtelet est accusé de " vider les caisses ", d'avoir viré injustement MirceaRednic et remplacé par " GuyLuzon démission " et de vouloir vendre ses pièces maîtresses. 5000 fans en colère se dressent aux abords de Sclessin. La redvolution fait effet, RD flippe et fait marche arrière : l'exode des stars n'a pas lieu, les contrats rehaussés et l'ambition retrouvée. Et si la reconquête en rouge et blanc avait débuté un 27 juin ? Version jeuns dans le texte : en pleine mise au vert avec les Espoirs, Max fait monter sa meuf dans sa chambre et se fait choper la main dans le sac (voire ailleurs). Le code de bonne conduite violé, il écope d'une suspension de six mois ferme. Jurisprudence Batshuayi-Cissé dixit la Fédé. Les parties de cartes remplacées par des PlayStation, les virées rarement arrosées, les filles prohibées, le " c'était mieux avant " doit résonner dans la confrérie des anciens footeux... L'émission CashInvestigation décide de se pencher sur le foot business et ses dérives. Et voilà pas que c'est de nouveau sur la gueule à Lucien que ça tombe. Mais l'ex-homme fort du Standard n'a jamais aimé parler boulot (excès de modestie sans doute). A la vue des caméras, Lulu, éternelle casquette vissée sur le crâne, choisit de piquer un sprint d'anthologie à travers les ruelles de sa Cité Ardente. 7'67 sur 60 mètres, le record en plus de 55 ans tient toujours. Une tribune pleine de filles noir-jaune-rouge qui s'époumone, Eden Hazard qui vous fait la vaisselle, les fans qui envahissent le tarmac de Zaventem avant la Croatie, etc : c'est buzz sur buzz autour de notre équipe nationale pendant la campagne de qualification. Chez nos voisins, ça buzze aussi avec le Evragate et ses punchlines RolandTournevis, MichelFernandel ou le procès canapé Zahia-Ribéry-Benzema. Le style est un peu plus hardcore quand même. 5 millions d'euros ! En fin de mercato estival, Anderlecht lâche les biffetons comme jamais : le record du plus gros transfert de l'histoire du foot belge est battu, les KoenDaerden et autres BjörnVleminckx peuvent dormir tranquilles. Certes, tout ça fait un peu cheap en comparaison avec les normes anglaises ou espagnoles. Et en Ligue des Champions, on comprend vite que 5 millions en fait c'est pas grand-chose finalement. Et puis cette coupe, sérieux ?On a beau avoir des Hazard, De Bruyne, Mertens, Mirallas, Chadli, etc : on en veut toujours plus. Alors quand on nous dit qu'outre-Moerdijk y a un petit phénomène du cassage de reins, on veut le voir sur nos terres. Seulement, le choix est cornélien car le Maroc des parents est aussi sur les rangs. Au final, c'est la hype noir-jaune-rouge qui l'emporte. Une décision accélérée assurément à la suite du brillant tweet du Docteur ès immigration, PhilippeVandeWalle. " Les purs belges viennent en rampant. " Classe. PAR THOMAS BRICMONT- PHOTOS : IMAGEGLOBE