WATFORD - LEAGUE CHAMPIONSHIP (D2)

Longtemps soutenu par Elton John, il passa de 1976 à 1982, de la D4 à la D1, terminant même 2e sous les ordres de Graham Taylor. Les Hornets ont ensuite connu un déclin, interrompu par deux retours au sein de l'élite. Watford partage son stade de Vicarage Road avec l'équipe de rugby des Saracens.
...

Longtemps soutenu par Elton John, il passa de 1976 à 1982, de la D4 à la D1, terminant même 2e sous les ordres de Graham Taylor. Les Hornets ont ensuite connu un déclin, interrompu par deux retours au sein de l'élite. Watford partage son stade de Vicarage Road avec l'équipe de rugby des Saracens. Club de l'ouest fondé en 1882, il a attendu son centenaire avant de décrocher la Cup. Relégué en 2001, il a trouvé un nouveau souffle depuis sa reprise en 2007 par Flavio Briatore (qui a depuis revendu ses parts) et Bernie Ecclestone, rejoints quelques mois plus tard par le millionnaire indien, Lakshmi Mittal. Le club est supporté par Peter Doherty, l'enfant terrible du rock anglais. Les Blues ne comptaient que le titre de 1955 lorsque Roman Abramovitch arriva en 2003. Fondé en 1905, ils ont rajouté trois titres à un palmarès qui compte aussi six Cups et quatre League Cups. A longtemps compté un des groupes de hooligans anglais les plus durs. Ici, tout tourne autour des supporters. Les Bees (les abeilles) United ont acquis en 2006 la majorité des parts et compte quatre de ses membres au conseil d'administration. Une des tribunes a été rebaptisée du nom du plus vieux fan anglais (102 ans), décédé l'année passée. Le stade de Griffin Park compte un pub à chacun de ses coins (unique en Angleterre !). Le plus vieux de la ville occupe le stade le plus chaleureux d'Angleterre, Craven Cottage depuis 1896. En 1997, alors en D2, il fut racheté par l'Egyptien Mohamed Al Fayed, le propriétaire d'Harrods qui a investi 300 millions d'euros pour monter. Son plus grand rival demeure Chelsea pour ce que l'Angleterre appelle le derby de la SW6 (nom du district londonien). Tire son nom du quartier datant de l'exposition universelle de 1851 dont le chef-d'£uvre était un palais en verre... Ce qui explique également le surnom The Glaziers. A vécu sa meilleure période sous Terry Venables, fin des années 70. Proche du dépôt de bilan, le club a été vendu à un consortium de fans. N'a intégré le foot pro qu'en 1991. Les Bees ont reçu leur surnom à cause du maillot à rayures noires et jaunes, évoluent depuis plus d'un siècle dans le stade d'Underhill, qui accueille également les Réserves d'Arsenal. Dans les années 80, il fut racheté par le millionnaire Danny Flashman qui avait fait sa fortune... dans la revente de billets au marché noir. Fondé en 1886 par l'usine d'armement de Woolwich, il déménagé dans le nord en 1913, créant une grande rivalité avec Tottenham (c'est le North London Derby). Arsenal a remporté 13 titres et 10 FA Cup, détient le record de longévité en D1 et a terminé la saison 2004 invaincu. Fondé en 1882 et premier, en 1961, à réaliser le doublé au 20e siècle. En 1963, il fut le premier anglais à gagner une coupe d'Europe (la Coupe des Coupes) et a la particularité d'avoir remporté un trophée lors de chacune des six dernières décennies (ce que seul Manchester U. a réalisé).Créé en 1881, ce club de l'est qui n'a connu qu'une saison au plus haut niveau tient son nom d'un ancien propriétaire, actif dans le commerce de bateaux avec l'Orient. Depuis 1995, il appartient à Barry Hearn, promoteur de compétitions de snooker et de darts. Le plus jeune : il ne vit le jour qu'en 1992, à la suite de la fusion successive de quatre clubs amateurs. Le moins expérimenté puisqu'il dut se contenter de foot amateur avant d'obtenir en 2008 sa promotion au sein des 92 clubs pros. Club de l'est londonien, il fut fondé par un chantier naval et en tire son surnom ( Hammers, les Marteaux). Le club partage ses couleurs avec Aston Villa depuis que le club de Birmingham lui offrit ses maillots. Aujourd'hui, les patrons sont David Gold et David Sullivan, anciens propriétaires de Birmingham... et qui ont fait fortune dans le porno. A 4 miles de Millwall et à peine plus de West Ham, on ne sait pourquoi on appelle ses supporters les Addicks et pourquoi ils ont un glaive sur leur blason. Il dispose d'une base fidèle, capable en 1990 de fonder un parti politique pour pousser à la rénovation de leur stade The Valley. Aux élections locales, le parti avait raflé 11 % des suffrages. Un des plus redoutés à cause de hooligans toujours actifs. Tous redoutaient les déplacements au Den dans les années 80 et 90. On y chante toujours : No one likes us - We don't care. Par tradition, énormément de dockers et d'ouvriers parmi ses supporters.