ROYAL WHITE STAR ATHLETIC CLUB (1953-1963)

Créé le 1 juin 1909 (matricule 47) sous le nom de White Star Athletic Club de Bruxelles, puis rebaptisé White Star Woluwé Athletic Club (5 juillet 1922) et enfin Royal White Star Athletic Club (19 octobre 1935) il jouait avant son déménagement au Stade Fallon en 1953 à la rue Kelle, à Woluwé-Saint-Pierre.
...

Créé le 1 juin 1909 (matricule 47) sous le nom de White Star Athletic Club de Bruxelles, puis rebaptisé White Star Woluwé Athletic Club (5 juillet 1922) et enfin Royal White Star Athletic Club (19 octobre 1935) il jouait avant son déménagement au Stade Fallon en 1953 à la rue Kelle, à Woluwé-Saint-Pierre. Actif en D2 au moment de sa mutation, il dut quitter ses installations à cause d'un projet de lotissement pour des nouveaux blocs d'habitations. Malgré ses évolutions en D2, le White drainait pas mal de monde, non seulement du sud-est de la capitale mais également de la périphérie : Sterrebeek, Tervuren, Steenokkerzeel, Vilvorde et Grimbergen, qui ne comptaient pas de clubs à un échelon aussi élevé. Le club fournit au cours de cette période un joueur aux Diables Rouges : l'attaquant Jean 'Cabiche' Straetmans, qui scora deux fois en cinq sélections. Quatre autres sociétaires du White le précédèrent au niveau international mais n'ont pas joué au Stade Fallon : Jean Fiévez (1937-39), Georges Demulder (1939), Armand Van de Kerkhove (1940) et notre ancien collègue Arsène Vaillant (1944). Emanation du Kapelleveld Football Club, tenu sur les fonts baptismaux le 1er avril 1948, il s'est affilié le 4 août 1954 à l'URBSFA. Doté du matricule 5750, il a joué cinq ans sur le terrain 2 du Stade Fallon, en alternance avec le Royal Léopold Football Club, n'utilisant tous deux l'aire de jeu principale que pour des matches importants. Suite à un différend avec la commune, le club déménagea en 1959 pour prendre ses quartiers sur un terrain de la cité Kappelleveld, avenue Albert Dumon. Porteur du matricule 5, le Léo (fondé le 11 février 1893) n'est devancé sur le plan de l'ancienneté que par l'Antwerp (1), le Daring (2), le Club Bruges (3) et le FC Liège (4). Contrairement à ses sections tennis et hockey, implantées de tous temps à Uccle, sa section football a toujours été itinérante. De 1955 à 1961, elle trouva refuge au Stade Fallon. Comme le club pensait s'y implanter pour de bon, il changea d'ailleurs son appellation de Royal Léopold Football Club en celle de Royal Léopold Football Club Woluwé le 21 mai 1959. Peine perdue, car le Léo déménagea deux ans plus tard à la rue Joseph Bens à la limite entre Uccle et Forest. Au cours de sa période woluwéenne, le Léo remporta la Coupe de Brabant en 1960 en s'imposant en finale face au SV Asse. Deux ans plus tôt, ce n'est toutefois pas dans ses installations qu'il fêta ses 65 ans mais au Heysel, à l'occasion d'un tournoi quadrangulaire opposant la Juventus Turin, Anderlecht, le Beerschot et Wolverhampton. Le Léo, ancien pensionnaire de Division d'Honneur, a vu sept de ses joueurs porter le maillot des Diables Rouges : EricThornton (1905), RenéFeye (1906-1907), Carl Fourneaux (1907) Marcel Feye (1907-1910), Louis Joux (1908-1910), Fernand Nisot (1911-1920) et Georges Michel (1911-1922).