PUITS COURIOT

Lens et Saint-Etienne ont ceci en commun : elles ont fait fortune grâce aux trésors enfouis dans le sous-sol. Les mines étant fermées, il ne reste plus que des souvenirs. Saint-Etienne les a rassemblés dans un musée construit sur les restes du Puits Couriot. Il propose des expositions temporaires et une permanente, dans les anciens bâtiments miniers. Ne faites pas l'impasse sur la visite guidée, qui vous conduit sept mètres sous le sol et vous permet de découvrir comment se déroulait le travail souterrain il y a un siècle, mais beaucoup plus bas.
...

Lens et Saint-Etienne ont ceci en commun : elles ont fait fortune grâce aux trésors enfouis dans le sous-sol. Les mines étant fermées, il ne reste plus que des souvenirs. Saint-Etienne les a rassemblés dans un musée construit sur les restes du Puits Couriot. Il propose des expositions temporaires et une permanente, dans les anciens bâtiments miniers. Ne faites pas l'impasse sur la visite guidée, qui vous conduit sept mètres sous le sol et vous permet de découvrir comment se déroulait le travail souterrain il y a un siècle, mais beaucoup plus bas. Les mines appartiennent au passé, l'avenir est dans le design. La ville veut se profiler en ce sens, via une Biennale internationale et un institut de formation. On n'en remarque pas encore grand-chose dans les magasins du centre mais le projet n'a été lancé qu'il y a une petite dizaine d'années. Depuis 2010, l'UNESCO reconnaît ces efforts officiellement. L'Ilot Grüner, un bâtiment administratif, est une réalisation spectaculaire, au centre. Il se trouve en fait sur le territoire de Firminy, à vingt minutes du centre. C'est le plus grand projet du Corbusier en Europe. Des visites guidées sont organisées le mercredi et le samedi. Venez-y le matin : c'est le meilleur moment pour admirer le jeu des lumières dans l'église. www.sitelecorbusier.com La région possède aussi des châteaux mais ils sont moins connus que ceux plus proches de l'Atlantique. La Loire est différente ici, plus étroite, plus méandreuse, traversant des villages pittoresques. Il y a quelques chutes d'eau et même une plage, qui permet de se baigner dans le fleuve. Encore dans la nature, en dehors de la ville. La France dans ce qu'elle a de plus beau. C'est une ancienne abbaye (1281), dont les cellules ont été transformées en appartements " modernes ". Un site à voir au sein du Parc Naturel Régional du Pilat. 14 juin 2016 21 h Portugal-Islande (groupe F) 17 juin 2016 18 h République tchèque-Croatie (groupe D) 20 juin 2016 21 h Slovaquie-Angleterre (groupe B) 25 juin 2016 15 h Huitième de finale : deuxième du groupe A-deuxième du groupe C Fromage, vin, chocolat, viande. Nous ne sommes pas loin de Lyon, avec sa tradition des bouchons, et ça se reflète sur les menus. Tête de veau, cuisses de poulet, charcuterie, tapas... Tout se retrouve au menu, un mélange de gourmandise, de bistrot et de classe. Les cuisines regorgent de produits locaux mêlés à des plus exotiques car le Saint-Etienne version 2016 mise sur la diversité. Le Lipopette Bar 5 rue Saint-François Le Crazy Leprechaun 18 rue Notre-Dame Le CrossRoads Tavern 40 rue Etienne Mimard Hype Pub 21 rue Georges Dupré Conga Café 48 rue de la Mulatière. L'Absinthe Café 23 rue Léon Nautin L'Agapée 7 rue Robert Aromatic Pierre Daret 7 rue François Gillet Un Eléphant dans un jeu de quilles 16 rue Léon Nautin La Cantine Stéphanoise 25 rue Louis Braille Le Stromboli 5 place Jean Jaurès Les Gueules Noires 36, rue des Alliés. TGV : lignes directes quotidiennes vers Paris ou connexions par Lyon. Bruxelles-Saint-Etienne dure 5 h 04 via Lyon. Billets à partir de 60,50 euros. Fréquence : sept par jour. Réservations sur : sncb-europe.com/TGV Autoroute : à partir de Lyon (50 km), la A7 puis la A47. Depuis Clermont-Ferrand, la A89 puis la A72. Chaque ville organisatrice possède son propre site avec toutes sortes de conseils pratiques d'accès et de parkings. Pour Saint-Etienne, surfez sur : http://saint-etiennetourisme.com/fr/uefa-euro-2016