1 FRANCKY DURY LE SAUMON DU GAVERBEEK

Le flic est rentré chez lui, à Zulte Waregem, le club qui a fait sa réputation. Perdu à Gand puis au poste de directeur technique de l'Union belge, il s'est rendu compte que Georges Leekens réglait même la circulation au pied de la Maison de verre. Alors, comme un vieux saumon, Francky Dury (54 ans) a décidé de remonter le courant pour pondre ses idées football au bout de la rivière où il est né : le Gaverbeek. Il a remplacé Darije Kalezic avec succès car le stade Arc-en-ciel le rend plus heureux que l'UB.
...

Le flic est rentré chez lui, à Zulte Waregem, le club qui a fait sa réputation. Perdu à Gand puis au poste de directeur technique de l'Union belge, il s'est rendu compte que Georges Leekens réglait même la circulation au pied de la Maison de verre. Alors, comme un vieux saumon, Francky Dury (54 ans) a décidé de remonter le courant pour pondre ses idées football au bout de la rivière où il est né : le Gaverbeek. Il a remplacé Darije Kalezic avec succès car le stade Arc-en-ciel le rend plus heureux que l'UB. Meilleur buteur du championnat des Pays-Bas en 2010-2011 (23 buts pour Nimègue), l'ancien buteur du FC Malinois a été acquis à prix d'or par le Club Bruges (3 millions). Björn Vleminckx (27 ans) a découvert le régime sans but et exprimé sa frustration. Il devrait se nourrir de l'éternelle bonne humeur de Joseph Akpala. Le nouveau Marc Wilmots a du chemin à parcourir avant de devenir l'égal du Taureau de Dongelberg et ça ne fait plus rire personne à Bruges. Le Liégeois de 47 ans succède à Francky Dury au poste de DT de l'UB. Ce n'est pas un cadeau. Après avoir écarté Michel Preud'homme de la présidence et ignoré Jean-François de Sart (coach fédéral ou DTN), les pontes de la fédé ont constaté que les Sudistes étaient en voie de disparition aux postes en vue. FrançoisDe Keersmaecker a fait un geste pour plaire à André Antoine, ministre des Sports de la fédération Wallonie-Bruxelles, qui n'est certainement pas dupe. Tout est politique à l'UB et on a déjà rogné les ailes de Benoît Thans en permettant à Georges Leekens de le cornaquer lors de sa présentation à la presse. S'il ne rue pas vite dans les brancards pour délimiter son territoire, le poste de Thans restera faussement important. Connu pour son côté anguille, le Liégeois devra aussi se débarrasser de quelques jobs complémentaires pour se consacrer à ses nouvelles fonctions : assez de cumulards à l'Union belge ! L'entraîneur limbourgeois de 48 ans tente de se refaire une santé au Beerschot et a été nommé président de la nouvelle association des coaches. Mais il n'a pas bronché quand Philippe Collin a affirmé que " 90 % des entraîneurs étaient corrompus ". Et son silence fut assourdissant lorsqu' Abbas Bayat ajouta une couche : " Ils n'ont pas fait d'études ". Jacky Mathijssen est un coach-président aphone : son association ne sert à rien. L'échec et le départ de Samuel (25 ans, ex-Werder Brême) prouvent qu'Anderlecht n'a plus la manière avec les Brésiliens. Si Fernando Canesin a du talent à revendre, que de problèmes avec Samuel, Diogo, Reynaldo et Kanu, prêtés ou en attente d'éclosion. Si les Hispaniques sont soignés aux petits oignons et disposent d'interprètes à leur service, les Brésiliens sont moins bien entourés. Il n'a pas évolué à Barcelone comme Victor Vazquez (parfois invisible) mais Michael Almebäck (23 ans) ne doit pas diriger le jeu : son job, c'est défendre. L'acier suédois recruté à Orebrö a vite montré ses limites. Ce Viking-là ne rappelle en rien le légendaire Kurt Axelsson. S'il est rapide, cet arrière central est nul dans la circulation du ballon. Promenée à Anderlecht, la farce suédoise a étalé une insuffisance qui a incité la direction brugeoise à recruter Jordi Figueras durant le mercato d'hiver. Il n'était pas content au Beerschot où, selon lui, c'était la soupe sur sa fiche de paie. On lui avait cité un chiffre sans préciser que c'était son salaire brut. Fâché, Ibrahima Sidibe (31 ans) fit l'impasse sur le stage de préparation hivernale en Turquie. Perdu de vue. Certains étaient inquiets mais la police n'a pas lancé d'avis de recherche car Westerlo a mené son enquête avant de le louer jusqu'en fin de saison. " Ils ont compris, il est enfin dehors... " : ce sont les mots d'un tweet d' Habib Habibou qui ne supportait plus Darije Kalezic (42 ans), le génie bosnien venu de De Graafschap. Le manager de Zulte Waregem, Patrick Decuyper, l'avait accueilli en s'imaginant décrocher le titre dans quelques années grâce à ce magicien qui révéla son incapacité à s'adapter au foot belge. Le manque de résultats a rapidement écourté son règne et il est reparti vers la Hollande en décembre. A 45 ans, Tibor Balog a relancé son club après le départ de Jos Daerden. Pour le remercier d'avoir permis à son club de retrouver le top de la D2, son président, Abbas Bayat, ne lui pas offert un contrat de T1 mais une belle mère : Alex Chteline. Quand on a un patron de ce type-là, pas la peine de chercher un plus grand ennemi. Drôles de Zèbres. Les joueurs et les supporters sont à fond derrière Balog car ils savent que l'attitude de leur président rime avec imposture. Il change de clubs comme de chemises. Moussa Maâzou (23 ans) a percé à Lokeren (2008-2009) avant de collectionner les visas : CSKA Moscou qui l'a prêté à Monaco, Bordeaux, Zulte Waregem. Cet attaquant du Niger n'a jamais eu sa langue en poche comme à Moscou où le coach le laissa sur le banc en CL : " Je suis venu pour jouer et le coach m'a humilié ". Il a effectué un séjour éclair à Zulte Waregem (5 matches) avant que Moscou ne le loue au Mans. Zulte Waregem n'a pas eu le temps d'apprécier ses humeurs noires. En France, il a gagné le Soulier de Plomb2011. Un retour aussi court en Belgique cache des man£uvres lucratives d'agents de joueurs. Promoteur immobilier (Vivinvest, Vivimmo), Patrick Vannopen a mis fin à la présence des anciens dirigeants du Germinal au Beerschot. Mais le grand patron constate que son club éprouve déjà de gros soucis financiers. Ses belles promesses se sont envolées et quand il se déguise en ours, il se ridiculise. Par contre, chapeau pour ses excuses auprès de l'ambassadeur du Japon après le comportement ignoble de ses supporters vis-à-vis d' Elji Kawashima, le gardien de but du Lierse, éprouvé par le drame qui a endeuillé son pays. PAR PIERRE BILIC