LA DÉPRESSION GUETTE

Sporta, le syndicat des footballeurs, a mené une étude dans nos 24 clubs professionnels. Près d'un joueur sur deux se dit stressé par la situation actuelle. Et 16% ressentent des symptômes de dépression. Sébastien Stassin, qui bosse pour le syndicat, a éclairé ces chiffres pour la RTBF : " Ils sont habitués à passer du temps à l'extérieur, en groupe. Subitement, ils se retrouvent isolés et obligés de s'entraîner à l'intérieur. " Un autre aspect explique ces symptômes : la difficulté à maintenir leur style de vie avec un revenu réduit. " Il y a aussi la crainte de ne plus obtenir les mêmes conditions salariales dans le futur ", continue Stassin. " Pour les joueurs dits normaux, le tarif va diminuer de 30%, minimum. "

Sporta, le syndicat des footballeurs, a mené une étude dans nos 24 clubs professionnels. Près d'un joueur sur deux se dit stressé par la situation actuelle. Et 16% ressentent des symptômes de dépression. Sébastien Stassin, qui bosse pour le syndicat, a éclairé ces chiffres pour la RTBF : " Ils sont habitués à passer du temps à l'extérieur, en groupe. Subitement, ils se retrouvent isolés et obligés de s'entraîner à l'intérieur. " Un autre aspect explique ces symptômes : la difficulté à maintenir leur style de vie avec un revenu réduit. " Il y a aussi la crainte de ne plus obtenir les mêmes conditions salariales dans le futur ", continue Stassin. " Pour les joueurs dits normaux, le tarif va diminuer de 30%, minimum. "