La FIFA avait entamé le 18 octobre 2010 une procédure à l'encontre des deux membres du Comité Exécutif et demandé à la Commission d'Éthique de mener une enquête approfondie et indépendante.
...

La FIFA avait entamé le 18 octobre 2010 une procédure à l'encontre des deux membres du Comité Exécutif et demandé à la Commission d'Éthique de mener une enquête approfondie et indépendante. Le 18 novembre, la Commission d'Éthique de la FIFA, a suspendu six officiels de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international pour des périodes allant d'un an à quatre ans (plus des amendes), pour violation de divers articles du Code d'éthique de la FIFA. Les suspendus peuvent aller en appel de la décision. Jusqu'à présent, et en se référant aux soupçons mis en lumière par l'enquête du Sunday Times, les suspendus ont nié sur base de différentes raisons, comme celles d'avoir été cités hors contexte et d'avoir acquiescé " en guise de politesses " lors de discussions. suspendu 3 ans et amende de 10 000 francs suisses.Nigérian, né le 31 décembre 1952. Membre du comité exécutif de la FIFA depuis 2006, président de l'union ouest-africaine de football, membre de la CAF, ancien directeur de la commission nationale des sports au Nigéria. Etait soupçonné de s'être préparé à recevoir une somme de 800.000 dollars pour 4 terrains artificiels en échange de son vote. suspendu 3 ans et amende de 10 000 francs suisses.Malien, membre de la Commission des Arbitres de la FIFA, ancien membre du comité exécutif de la FIFA, membre du comité exécutif de la CAF. suspendu 3 ans et amende de 10 000 francs suisses.Tongien, secrétaire général de la Fédération Tongienne. Ancien membre du comité exécutif de la FIFA. Etait soupçonné d'avoir déclaré qu'on lui avait proposé de l'argent en échange de son vote pour le Maroc lors de l'attribution de la Coupe du Monde 2010. suspendu 1 an et amende de 5.000 francs suisses.Tahitien de nationalité française, vice-président de la FIFA. Né le 2 juillet 1967. Membre du comité exécutif de la FIFA depuis 2004, président de la confédération océanienne, ancien joueur de Nantes et ancien conseiller du gouvernement en Polynésie française. Etait soupçonné d'être prêt à accepter 1,5 millions de livres pour la construction d'une académie des sports en échange de son vote. suspendu 2 ans et amende de 10 000 francs suissesTunisien. Ancien membre du comité exécutif de la FIFA, président de la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA et membre de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA. Etait soupçonné d'avoir estimé le coût d'une voix à l'attribution de la Coupe du Monde à 1 million de dollars. suspendu 4 ans et amende de 10 000 francs suisses.Botswana. Ancien membre du comité exécutif de la FIFA, membre d'honneur de la CAF, exclu du CE pour avoir vendu des tickets pour la Coupe du Monde au marché noir. Etait soupçonné d'avoir cité trois membres du comité exécutif de la FIFA qui ont été payés entre 250.000 livres et 1 million de livres en échange de leur voix pour la désignation du pays-hôte pour la CM 2010.